O - Il Vuoto Perfetto

Chronique CD album (30:27)

chronique O - Il Vuoto Perfetto

Plus fort que Zorro! Derrière ce symbole se cache un groupe mystérieux (Rrrr... Rrrr...) qui signe son nom à la pointe de l'épée d'un O qui veut dire Circular Sign... Voilà, le peu d'information que l'on peut récolter à propos de ce petit projet bâti par le non moins obscur groupe Deprogrammazione. C'est Italien, c'est poussif, c'est sans âme, c'est intolérable.

 

Dès la première écoute de cet album, on comprend qu'il y a tromperie sur la marchandise: l'étiquette "Grind / Black" qui affuble ce groupe est un appât bien alléchant mais gare à vous si vous vous faites berner... Certes, on trouve quelques bribes de Grind Core et de Black Metal qui flottent à la surface des trente longues minutes de ce disque mais tout y est dilué dans une soupe de Post-Black, Post-Hard Core, Post Rock, Post Emo , Post-la-vie-c'est-trop-injuste...

 

Il paraît que le nom générique de cette sous-race de musique est le "Shoegaze"... et bien soit...  regardons la pointe de nos godasses le temps de s'emmerder à écouter cet album et sa soupe froide.

 

Un peu de Hard Core tortueux et torturé à la Superstatic Revolution (mais sans le feeling) , du Grind Core faiblard et crétin du niveau de nasum, du Black mou qui fait penser à un Shining en panne, du Crust grabataire qui fait regretter Wolfbrigade et des hurlements sans vie, sans conviction qui peuvent faire penser aux gesticulations grotesques des chanteurs de neo de la fin des années 90... O mélange tout un tas d'éléments pompés ici et là mais à tout noyé dans un marécage de pignouferies Emoïdes qui vous donnent envie de vous pendre par la mèche... On pense à une version Petit Bateau de Planks qui serait parfois remué par un frisson évoquant les moins bons moments de Tragedy...

 

Ca braille, ça se plaint, ça pousse des jérémiades et ça fait des cacas nerveux d'un bout à l'autre d'un album sans âme et sans intérêt. Pas la moindre étincelle de vie, d'envie ou de panache n'éclairera cette débauche d'ennui où seule la prétention et l'infatuation prévaut... Plus que chiant, pire que fade, Il Vuoto Perfetto agace. On a beau se forcer à être positif, la vacuité de ces neuf titres est telle que l'on perd vite les pédales et qu'on balance son casque à travers son bureau... Ca veut péter plus haut que son cul, c'est drapé dans un délire pseudo-artistique de bobos...

 

Le style et son esthétique m'échappe peut-être totalement, O est peut-être un mauvais exemple, il existe peut-être du bon et du mauvais Shoegaze-machin-truc-grosses-lunettes--futal-en-velours-pull-en-cachemire-savamment-troué-pour-faire-style-prolo mais en vérité je vous le dis: ce groupe c'est le vide qui s'admire en train de se masturber devant un miroir. Ca vous scie les nerfs et vous fout d'humeur massacrante.

 

Rares sont les albums qui me mettent en rogne mais quand c'est trop, c'est TropicO...

photo de Cobra Commander
le 01/05/2013

3 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 01/05/2013 à 09:32:42

Chro bien fendarde
MAIS : Tragedy n'a JAMAIS de moins bons moments, 'ttention...

Seruum

Seruum le 03/05/2013 à 07:35:22

Non mais rien à voir avec le shoegaze en fait. Sinon, ouais, bateau.

John

John le 14/07/2013 à 22:26:55

So, i've a question about your reviews:
This band is this?
http://www.cvltnation.com/the-perfect-vacuum-os-il-vuoto-perfetto-review/
There are many bands with this name!
I don't understand so much difference..

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements