Perihelion - Hold

Chronique CD album

chronique Perihelion - Hold

Les aventures des hongrois de Perihelion reprennent rapidement là où ils les avaient laissé en octobre 2015 avec Zeng leur second album. Ils reviennent avec Hold, un E.-P. de quatre titres de post metal racé et concis, dont une reprise de l'un des thèmes de « Twin Peaks, Fire Walk With Me » (si vous ne savez pas de quoi on parle, allez faire un tour dans la Red Room écouter ça), "Sycamore Trees".

 

Les morceaux sont courts, entre 3'00 et 4'15, et dotés d'une production claire. Les guitares ont juste ce qui faut de mordant et d'overdrive, laissant la place à la basse pour s'exprimer. Le chant, mixé en avant, est clair, tantôt aigu, tantôt plus grave, et déclame toujours des paroles en hongrois. Tout est fait pour ne pas accrocher l'oreille, mais plutôt inciter à la nostalgie méditative, tant au niveau des motifs mélodiques que des lignes de chant. J'ai parfois eu l'impression des versions edit de titres de Solstafir. En quelques notes en arpèges, ou un riff simple, les hongrois arrivent à donner corps à leur propos sans s'abîmer dans de longues séquences instrumentales, et de ce fait, font preuve d'une grande maîtrise de leur sujet, en se dépouillant de toute velléité avant-gardiste. Le temps d'un E.-P., l'exercice est relativement aisé de ne pas tomber dans les redites, je suis curieux d'entendre quelle suite Perihelion donnera, s'il décide de poursuivre dans la même voie. L'objet se conclut donc par une relecture d'un thème d'Angelo Badalamenti, à la fois fois proche de l'original dans l'intention et les sentiments dégagés, tout en se l’appropriant et restant dans la continuité des trois autres morceaux.

photo de Xuaterc
le 27/05/2016

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements