Slowtorch - Adding fuel to fire

Chronique CD album

chronique Slowtorch - Adding fuel to fire
A l'image d'un bon film américain où vous vous trouverez sur une route désèrte en Arizona, ce "Adding Fuel To Fire" ne transpire pas le Chanel n°5 et ne porte pas de dessous chic. L'atmosphere d'un desert à la chaleur suffocante, du sable a perte de vue et du goudron brulant suinte de ce disque autant que la bière et la sueur lors d'un concert de Crowbar !

On imagine aisément les membres de Slowtorch issue de l'Amerique aux Harley Davidson et aux gros 4x4 poluants à l'écoute de ce premier album. Et pourtant c'est dans le pays des pizzas qu'a vu le jour ce joyeux groupe de stoner burné comme un pompiste de station d'autoroute . Fuzz, riffs bluesy et catchy à souhait sont dans la caisse a outil de ce combo Italien qui ne compte pas sur la hausse du prix du carburant pour rouler en sous-régime. Des compos bien ciselées qui ne dépassent pas les 4minutes30, gallopants sereinement a travers les plaines arides déjà arpentées par Clutch, Kyuss et consorts; des musiciens qui connaissent la bonne mecanique et qui ne se branlent pas sur Black Sabbath à l'arrière de leur camion comme la plupart des eternels routards du sludge.

Une halte au bistrot et c'est reparti, le voyage ne fut pas aussi abrasif qu'un Ramesses sous prozac (dommage que l'échappement ne petarade pas plus fort) Mais ces 7 étapes en 22 minutes sans ravitaillement valent plus que le plus long des Paris/Dakar. Car ici Slowtorch est sacrément bien cylindré et n'est pas pret de tomber en panne d'essence !
photo de Viking Jazz
le 16/11/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements