Stupeflip - Terrora !!

Chronique Maxi-cd / EP (20:34)

chronique Stupeflip - Terrora !!

Je vais être sympa avec toi, lecteur. Je vais t’épargner 10 lignes de lecture : 10 lignes de la bio de ce groupe qu’on ne présente plus : Stupeflip. Quasi un fast forward d’utilité publique… Après un bruyant retour en 2011, les affreux jojos du rap français proposent en cette fin 2012 une double issue : un DVD live affublé d’un EP. De quoi ravir les fans du Crou, de quoi continuer à taper sur Mylène Farmer aussi. On s’attend déjà à du sang, du crachat et des mollards. Bref, le ghetto blaster peut déjà vrombir de plaisir.

Open. Load. Play.

Passée la traditionnelle intro, Stupeflip lance les hostilités sur 6 titres aussi inégaux que potaches. On ne débarque pas dans l’univers du combo sans tampon sur le passeport. Cartoon débile, clash de ringards, sons cheaps et punchy, le gréement est pourtant identique aux dernières saillies de la bande masquée. Mauvais goût assumé : on aime, on déteste. Mais il faut bien reconnaître que Stupeflip a réussi à planter une bonne banderille dans le paysage hip-hop français. Et Terrora !! en est un appendice. Un petit bout de truc qui dépasse et qu’il faut faire tenir à l’ensemble.

C’est peut-être là que ça se complique. Entre odes au Crou et nombrilisme au synthé Bontempi, le combo semble plutôt naviguer sur un flow de faces B dispensables au non-aficionado que de réels pavés dans l’amarre. Je me répète : on s’attend à du sang, des crachats et des mollards. En clair : de la punchline et du son de cabochard pour faire claquer les watts de la R21. Et j’avoue que mis à part sur quelques mesures de « Strange Traps » et « Le Sonkifoudékou », il y a peu à se mettre sous l’évent. La banderille se transforme même en espadrille le temps d’un « Nan ?.. Si? » au goût d’aspartame. Quand le Stup est triste, il se mue en bâtard sensible qui pleurniche sur une rupture digne de Seconde B (lycée Rimbaud !).

Seconde B, faces B : plan B ! Se raccrocher au DVD attenant est alors un tout nouveau départ, un tout nouveau voyage. On y retrouve toute l’urgence du groupe sur la tournée Hypnoflip Invasion qui a su y apprivoiser le live comme véritable pendant visuel et caca boudin de sa musique. Autrement dit plus intéressant, autrement dit plus abouti. Autrement dit, un EP pour le fan et un DVD pour l’amateur.

photo de Geoffrey Fatbastard
le 24/12/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021