The ARRS - Trinité

Chronique CD album (39:09)

chronique The ARRS - Trinité

A peine deux ans après « Et la douleur est la même » très remarqué et estimé, Le fer de lance de la scène metalcore française, The Arrs dont le nom complet signifie The Alien's Right Respect Sect, présente aujourd’hui sont 2e album Trinité qui apparaît comme un vrai challenge pour réussir à faire mieux que le précédent, la barre ayant été haut placée.

 

C’est donc après une modique introduction d’ambiance que tout commence, avec une chanson puissante qui pose l’ambiance à coup de blasts et de cris déchirants interminables et puis… on tombe dans un conformisme des plus total, et c’est là que surgit une désagréable sensation de déjà entendu et ce à plusieurs reprises pendant les 40mn d’écoute, et c’est bien dommage.

Mais le plus curieux c’est que ces plans qui sonnent « déjà entendu » m’ont rappelé assez précisément quelques passages de l’album Chapitre II de leurs confrères de L’Esprit Du Clan, notamment dans « Ennemis » mais pas seulement, enfin je ne vais pas faire de liste exhaustive.

Le deuxième constat peut être moins négatif, c’est qu’on sent une évolution dans les influences du quintet parisien, les riffs ont pris une connotation mélodique plus marquée ou alors métal, mais les bonnes vieilles parties métal hardcore subversives qui prédominaient sur la démo Condition Humaine sont plus dispersées, la simplicité a cédé sa place à des parties mieux finies, avec des plans guitares bien distinctes qui se complètent très bien.

Niveau qualité sonore, on monte d’un cran par rapport à la production précédente, même si le son batterie me convint moins sur celui-ci, tout comme les guitares le son plus incisif de l’opus précédent me parlait plus. Ici le son est très, voir trop propre tout est lisse, même et surtout les parties acoustiques qui font leur apparition sur une interlude douillette, petit bémol pour le son de basse qui sonne trop métallique et qui, par moments, peine à former un ensemble compact avec les six cordes.

Le chant lui y a gagné en clarté, les paroles semblent plus intelligibles qu’auparavant mais ce n’est pas non plus toujours simple à comprendre.

C’est à ce niveau que j’ai eu une légère déception, The Arrs, fiers représentants de la langue française dans le metalcore à cédé à la facilité ! Et aux refrains clichés mélodiques et anglophones enfin ce n’est que sur « Hunted by my sins » et « Originel », la chanson promo tout comme il y avait eu aussi sur Et la douleur est la même une chanson du même acabit qui venait ternir un peu le tableau final.

 

Tout comme je l’annonçais, c’était non sans appréhension que j’envisageais le dépassement de Et la douleur est la même, et pour cause. Trinité est un album bien fichu, mais peut être moins rentre dedans, qu’on survole sans vraiment s’en rendre compte, seule l’interlude acoustique vous signale que vous êtes déjà à la moitié de l’album.

photo de Biflam
le 19/01/2007

4 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 19/01/2007 à 11:58:27

Disons qu'en concert, ça doit être sacrément efficace ! Par contre, sur cd, c'est moins évident.

bdc

bdc le 18/02/2007 à 20:04:22

Un album trop trop balèze à écouter à fond dans sa chaîne ifi ou sur son mp3.Le son de la basse est trop pure, et les riffs beuacoup plus varié que sur l'autre album. Le son est bien plus intense. La voix est énorme et la batterie aussi.On comprend mieux les textes. Certaine chansons sonnent bien hardcore comme ''ennemi''. Les chansons sont aussi beuacoup plus variée. on aurait effectivement pu se passerd'un interlude, masi sinon rien à dire, un album énnome.

remspunk

remspunk le 02/12/2007 à 13:02:49

vive the arrs

paris  marseille

paris marseille le 25/11/2008 à 10:21:56

enorme!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements