Trivium - The Crusade

Trivium - "The Crusade"
chronique Trivium - The Crusade
De nos jours, on ne compte plus les groupes de metalcore et autres dérivés plus ou moins aboutis. Trivium, lors de son arrivée dans le monde impitoyable de la musique faisait parti de ce clan, très vaste, qu’est le metalcore. Aux côtés de groupes comme Bullet Fo My Valentine ou encore Avenged Sevenfold, ce groupe a su tiré son épingle du jeu à partir de son second album « Ascendancy » et a réussi à s’attirer les grâces de leurs maîtres absolus, c'est-à-dire les Four Horsemen de Metallica.
C’est donc après avoir parcouru un peu tout le globe, et après avoir gagné un gros paquet de prix que le groupe nous revient avec leur troisième album « The Crusade ». Album que l’on pouvait espérer des meilleurs, et surtout palliant aux défauts encore présent sur leur seconde galette. Et en effet, les défauts de débutants ont disparus, mais ne cèdent malheureusement pas leur place qu’à de bonnes idées.

Le dernier album faisait la part belle à un metalcore très inspiré par des groupes comme Killswitch Engage, ou en remontant plus loin, par des groupes du genre Metallica. On y retrouvé tous les ingrédients classiques du genre, avec le classique couplet hurlé, suivi du refrain mielleux. Mais heureusement le groupe se démarquer par une technicité rarement atteinte pour de si jeunes combos.
Aujourd’hui, le groupe a pour ainsi dire oublié ses premiers albums, et dit donc adieu au metalcore, et bienvenue au bon trash d’antan. Car oui, le Trivium cuvé 2006 est un éloge au trash. Mais attention, ici pas de trash moderne, du bon vieux trash façon Metallica.
Si le début de l’album est encore très metalcoreux, « Ignition » ne servant que d’intro, et d’amorce à ce qui va suivre, cet album est un vrai retour en arrière de quinze ans, et nous replonge au beau milieu de la Bay Area des années quatre-vingt. Et on peut dire que le groupe s’en sort très bien, et a pondu treize titres des plus efficaces, sans trop de fausses notes.

Mais là où le groupe gagne en se renouvelant, il en perd presque son identité. En effet, à l’écoute de cet album, impossible de ne pas penser à Metallica. Et tout commence par la voix de Matt Heafy qui est presque méconnaissable. Si sur les derniers albums il avait tendance à pousser la chansonnette en flirtant presque avec l’émo, ici il balance la purée. Et la ressemblance avec James Hetfield est tout simplement bluffante, et troublante. Les similitudes se ressentent également beaucoup dans les compositions bien entendu, où techniquement les deux groupes proposent des soli extraordinaires, des riffs à faire pleurer. Les gars de Trivium sont tous sauf des manches et rivalisent aisément avec leurs maitres.
Mais il serait ridicule de réduire Trivium à un simple clone de Metallica. Car on ressent une volonté d’innover dans pas mal de morceaux. Et des morceaux comme « To The rats » ou « Becoming The Dragon » viendront confirmer cela. De plus certains titres rappelleront encore le précédent album, comme le moyennement bon « This World Can’t Tear Us Apart » et son refrain mielleux, ou encore « Ignition ».
Mais il est clair que des morceaux comme « Entrance Of The Conflagration » ou « Anthem (We Are The Fire) » sont des morceaux rappelant inévitablement les Horsemen, mais reste cela dit de bons morceaux et feront plaisir aux amateurs de bon trash technique.

Le groupe, en disant adieu au metalcore, se sauve d’une noyade certaine et nous offre un album des plus efficaces. Certains ne penseront qu’à critiquer ce groupe qui pompe parfois de façon outrageuse Metallica, mais qui vaut malgré tout le coup. Même s’il est clair que le groupe devra éviter de refaire ça lors du prochain album. Mais en attendant, « The Crusade » reste un bon album, et ravira les fans de trash.
photo de DreamBrother
le 07/01/2007

4 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 07/01/2007 à 14:50:52

Bah ouais, je trouve que cet album est vraiment trop pompé sur METALLICA. Après, c'est bien fait, c'est sûr.

mat(ta)w

mat(ta)w le 07/01/2007 à 22:37:27

de l'attitude à la musique rien ne me plaît dans ce groupe... Mais en même tps je comprends qu'on puisse aimer...

x-steph-x

x-steph-x le 26/07/2007 à 23:30:58

Ouais bah "mat(at)w" tu n'as pas de vrai goûts musiko. Essaye de composé ce que Trivium compose et on verra après ;).

Pidji

Pidji le 27/07/2007 à 11:21:45

"tu n'as pas de vrai goûts musiko" : c'est vraiment le genre de commentaires que je déteste. Mat dit qu'il comprends qu'on peut aimer, et toi tu réponds n'importe quoi.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019

HASARDandCO

COMITY - juillet 2006
Six Feet Under - 13