Whourkr - 4247 Snare Drums

Chronique CD album (35:23)

chronique Whourkr - 4247 Snare Drums

Nom d’un p’tit gruîk pitché: cette année, le printemps nous aura enseveli sous une luxuriante production métallique qui aura eu largement de quoi provoquer de violentes montées de sève chez les plus blasées des vieilles branches! Et pan!, en rafale nous sont tombés sur le coin du groin les derniers Diablo Swing Orchestra, BaK, The Senseless, 6:33 & Arno Strobl, Acyl, Barren Earth, She Said Destroy… C’est qu’on ne sait plus où donner de l’oreille et du “Whaouh!” admiratif à ce rythme! Et comme si le Top 10 de 2012 n’était pas déjà assez disputé, Bleuargl!, voilà qu'avec 4247 Snare Drums – 3e album de Whourkr – surgit l’un des plus vigoureux bourgeons de cet hyper-fertile mois de mai.

 

Bon, Whourkr vous devriez déjà connaître – hommes et femmes de goût que vous êtes –, et pas seulement parce que c’est l’unique monosyllabe que votre mémé arrive à régurgiter quand elle s’étrangle sur son petit beurre trempé dans la camomille. Whourkr, c’est la coalition des extrêmes décomplexés.  Whourkr, c’est le cauchemar de Michel Sevran et Pascal Drucker. Whourkr (le « Moi président » du père François ayant bien fonctionné, hop, on reprends la formule), c’est un vortex de death viscéral, de déraison hyper-BPMisée, de souffle épique black metal, de vocaux porcins en épaisses couches de saindoux goregrind et de tressautements électro. Whourkr, ça racle le dedans de vos oreilles comme on évide une noix de coco à la petite cuillère. Whourkr, c’est une cure intensive de gruîîîîk parfumé au tzim-boum-tchakatchaka-ratatatatam. Bref, Whourkr, c’est plus fort que toi.

 

...Ou pour vous le dire autrement, dans le monde de Gautier Serre, Whourkr est à Igorrr ce que SYL est au Devin Townsend Project dans l'univers du canadien fou. D’ailleurs les deux hémisphères cérébralo-musicales de Mister Serre semblent commencer à se causer l’une à l’autre. En effet, l’électro Whourkrienne sent de plus en plus fort le breakcore. Sans parler du fait que les titres des morceaux de ce 3e opus sont fortement colorés au non-sens typique de la prose Igorrienne, et que l’on retrouve à présent  de ces brèves incursions classiques (du chant lyrique sur « Quadruple Plis de Peau » – qui rappelle étrangement le petit frère électro –, un final orchestral pour « Coiffer un Ours », un passage « jazzy » sur « Gastro-Equestre »…) qui rappellent les amours métissés du projet baroque-core. L'autre tendance remarquée de cette cuvée 2012, c'est l’incursion régulière – mais absolument pas envahissante – d’un saxo hystéro sur pas moins de 5 titres – si mes comptes sont bons. Cela contribue d’ailleurs à l’excellence de l’un des grands moments de ce nouvel album, « Polygroin », dont la 2nde moitié, complètement démente, mêle avec génie un mid-tempo enlevé hyper groovy, un saxo tendu (donc!), une gratte acoustique nerveuse, des beats juteux et un chant de truie à poil ras, pour un résultat carrément irrésistible.

 

Mais si j’ai consacré un bon paragraphe à évoquer les nouveautés (tiens d’ailleurs j’ai oublié de parler du départ d’ -i Snor, et de l'arrivée concomitante de la gorge glaireuse et de la basse de Mulk - qui tient aussi le saxo), ne croyez pas que les amateurs de Naät et Concrete se retrouveront cette fois orphelins, loin de là. Au-delà du relatif pas de côté fait en direction d’Igorrr, 4247 Snare Drums reste une brutasserie sans nom, aussi violente que groovy et aussi électroniquement grumeleuse qu’imparable. Vous y retrouverez les petits délires réguliers qui vous avaient fait triper sur les 2 opus précédents, de même que 2 apparitions remarquées de Öxxö Xööx, notamment sur « Ostina » qui étale la solennité religieuse, le mysticisme et les déclamations grandiloquentes auxquels cet artiste tout en trémas nous a habitué. Vous prendrez un panard grand comme ça sur « Quadruple Plis de Peau », sur le gruik’n’groove mortel de « Coiffer un Ours », sur l’excellentissime « Gastro-Equestre », sur un « Manger du Beurre » dont le début est la preuve par 9 que le groupe a tout compris au sombres desseins du metal de la mort, sur l’énormissime fin de « Polygroin » comme sur la déclaration d’intension « Arithmetic Punishment ». De plus, regardez comme tonton Gautier vous gâte: en toute fin de parcours, 4247 Snare Drums vous propose un remix de « Gastro-Equestre » dans un registre électro qui brasse large, entre beats « Bring Da Beat Back / Break It Down! »-style, glaçage trance, hardtek martellante et final plus rasta-dub coolos. Et ça fonctionne. Yodleïïïï Ho!

 

Avec 4247 Snare Drums, Whourkr continue à tracer son chemin seul, en véritable défricheur de terres musicales vierges, dans le no man’s land hostile qui sépare les jungles metal extrême et électro furioso, le tout à l’aide de la machette du talent et de la boussole du bon goût. Plus une pincée de poil à gratter.

...Le bûcher à tous les manants qui n’essaieront pas de jeter au moins une oreille sur cette bombe!

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: hyper violent et incroyablement accrocheur, déraisonnable et groovy, gore’n’roll et break-gore, après 3 albums et sans franchement changer quoi que ce soit à sa formule gagnante, Whourkr demeure ce groupe révolutionnaire et visionnaire qui renvoie au placard tous les frileux et les blasés de la planète metal. Grrrnritt !!

photo de Cglaume
le 01/06/2012

13 COMMENTAIRES

cglaume

cglaume le 01/06/2012 à 14:38:19

Pour info, puisqu'on parle de Mulk dans cette chro: le mister mène aussi sa barque dans un groupe de même patronyme ayant sorti l'album "La Putrilogie" en 2009 (chez Suprachaotic records) ainsi qu'au sein de SEDATIVE. A noter que le nouvel album de MULK est sur le point de sortir... Et que l'animal n'a pas besoin de pitcher sa voix pour mimer la truie qui met bas...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 01/06/2012 à 20:05:24

Les titres sont bien fandars à voir pour le reste... si c Ultravomit-like, j'dis BEURK !!

cglaume

cglaume le 01/06/2012 à 20:15:17

Ultra Vomit-like ? Que dis-tu là ??? As-tu écouté le titre dispo sur le player à gauche ?

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 01/06/2012 à 21:09:35

Ben non mais c fait...

cglaume

cglaume le 01/06/2012 à 21:13:44

Alors ... Ultra Vomit ?? :))

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 01/06/2012 à 22:18:08

Okay pas grand rapport... Avec l'album dans la boîte j'hésite entre 1/10 et 9/10.
Va me falloir un peu de temps... pour trancher. En tout cas ça interpelle !!

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 01/06/2012 à 22:25:27

Très John ZORN le sax...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 01/06/2012 à 22:47:17

Me rapproche du 9/10, corrupteur de cglaume va !!

cglaume

cglaume le 01/06/2012 à 22:50:52

;)

slipman

slipman le 25/06/2012 à 10:02:11

tjs aussi fan , à écouter les titres sur adnoiseam , ça donne carrément envie (++ le saxo ) , on a l'impression qu'il est encore plus travaillé rythmiquement que les 2 autres , un futur achat c'est sûr et un groupe hors du commun dans ce monde métallique aseptisé

Crom - Cruach

Crom - Cruach le 25/06/2012 à 21:16:57

Monde métallique aseptisé ??? Ben on doit pas être du même monde mon gars !!

Sinon ça y'est je confirme lapinou, tu m'as corrompu !!

cglaume

cglaume le 25/06/2012 à 21:51:58

YEEEEES !

choupikon

choupikon le 27/07/2012 à 10:50:02

dub grind step core, pro-tool gore grind, absence totale d?intérêt

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

The Hellfreaks - Hell, sweet hell
HELLFEST 2011
dossier

HELLFEST 2011

Le 22/07/2011