Xibalba - Hasta la Muerte

Chronique CD album

chronique Xibalba - Hasta la Muerte

Xibalba, la place de la peur, le monde souterrain dirigé par les dieux de la mort et de la maladie...Si les Mayas avaient connu ce groupe auparavant, la définition aurait probablement bien collé selon eux…

Les 5 Chicanos sont de retour après un premier effort et des splits de plus en plus encourageant. Groupe clairement influencé hardcore à ses debuts, il parvient peu à peu à se créer une identité et pose sa griffe "evil" sur ce nouvel opus, Hasta la Muerte, tout un programme...

 

Le groupe jongle entre 2 labels, A389, pur label hardcore US, et Southern Lord, touchant plus au doom, sludge and co. Cet album, sorti chez Southern Lord, est en quelque sorte bâtard.

Xibalba n'est désormais plus du tout un simple groupe de beatdown californien, c'est une veritable bête, une sale bête méchante. Le groupe a énormement travaillé le son de cet album, ses guitares lourdes, cette batterie de cave, et la voix tout droit venue des enfers...Tous les ingrédients sont là pour accoucher d'une œuvre 100% "evil". Le coté beatdown hardcore du groupe est toujours présent, accordant une puissance de feu à Hasta la muerte, mais c'est surtout cette ambiance poisseuse qui fait de cet album un brûlot hardcore doom. 

Des musiques d'ambiance de catacombes, des chœurs hardcore démoniaques et des paroles nihilistes viennent compléter riffs de bûcherons et martelages de double pédale. C'est tout le processus d'écriture qui est mis en avant avec des sacrés plans, les influences allant de Crowbar à Morbid Angel. Les gaillards sont loin d'être des monstres techniques, ils sont tout de même parvenu à composer des morceaux dotés d'une véritable identité. Ambiance malsaine assurée avec des low et mid-tempo bien lourds, une voix haineuse et criarde recouvrant le tout...Certains morceaux frisent le Neurosis, en témoignent "Lujuria" (la luxure en Espagnol, restons toujours dans la thématique péché, "evil'...) ou l'intro du dévasteur "Cold" (morceau re-enregistré datant de 2010). 

 

Un album qui risque hélas de récalcitrer les fans de la première heure, étant donné les longues phases ambiantes doom, voire uber low-tempo HC. D'un autre côté, compte tenu de leur rattachement à l'écurie Southern Lord (tournées y compris), de cet aspect doom et sludge, de nouveaux auditeurs risquent de se pointer. Le disque étant parfait pour les fans des 2 genres, même si le groupe gagnerait un peu en technique, un genre pas encore maîtrisé à 100% mais qui montre d'énormes capacités. Hasta la muerte.

photo de Kurton
le 02/11/2012

4 COMMENTAIRES

Crom - Cruach

Crom - Cruach le 02/11/2012 à 11:05:54

La première phrase du dernier paragraphe résume parfaitement mon écoute de l'album.
Heureusement que Southern Lord a sorti de vrais bombes (Wolfbrigade, Balaclava, Masakari entre autres)

Tookie

Tookie le 02/11/2012 à 11:17:00

Comme le dirait Neil Armstrong depuis sa tombe : y'a pas beaucoup d'espace ici !

el gep

el gep le 02/11/2012 à 16:32:55

Oui, y'a comme un souci avec la barre centrale du clavier dans cette chronique!

cglaume

cglaume le 02/11/2012 à 19:12:13

Il n'y avait pas que des problèmes d'espaces !! :) Ça va mieux là ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019