S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les interviews Duel - Interview du 18/05/2017

Duel - Interview du 18/05/2017 | COREandCO

Membre(s) interviewé(s) :
Tom Frank

Les interviews Duel
Duel

Duel s'apprête a venir visiter l'Europe et sortir son 2ème album, Witchbanger, il était temps de poser quelques questions à Tom Frank, son guitariste-chanteur

Peux-tu présenter Duel à nos lecteurs ?

Bien sûr ! Duel est un groupe qui a un peu moins de 2 ans. Nous sommes basés à Austin, au Texas, mais nous venons d'un peu partout de cet État. Les choses ont bougé rapidement pour le groupe et ça nous plaît bien. Comme tu le sais notre second album va bientôt sortir chez Heavy Psych Sounds (NdPapy le 28 avril mais les précommandes sont déjà en place) et on est bientôt en route pour notre 3ème tournée européenne.

 

Duel a été formé avec 2 ex Scorpion Child, qu'est-ce qui différencie les 2 groupes à ton avis ?

À part le fait que les 2 sont des groupes basés sur des riffs rock, je ne pense pas que nos sons aient beaucoup en commun. On a toujours vu Scorpion Child comme un groupe de hard rock très peaufiné. Avec Duel on plonge un peu plus vers le côté sombre. Des tons plus granuleux avec un feeling de proto metal à l'ancienne.

 

Witchbanger est sur le point de sortir, c'est votre 2ème album et Fears of the dead est sorti il y a plus ou moins 1 an, pourquoi ces 2 albums sortent de façon aussi rapprochée ?

C'est juste le tempo auquel les choses bougent. Et j'en suis content, les choses bougent vite pour nous. En tant que groupe nous avons une très bonne alchimie et nous composons bien ensemble. On essaie rester mobilisés et d'aller de l'avant. On a déjà commencé à travailler sur notre 3ème album et que nous espérons sortir durant l'année prochaine.

 

Si tu devais présenter Witchbanger à quelqu'un qui connaît déjà Fears, que dirais-tu?

Je dirais que c'est une dose de plus du feeling que nous avions sur Fears... Nous faisons un effort pour rester fidèles à notre son et de ne pas évoluer comme certains autres groupes pour lesquels l'évolution n'est pas une mauvaise chose. Mais nous préférons rester dans ce cadre précieux et ne pas trop s'éloigner de notre idée d'origine.

 

Même question mais avec quelqu'un qui ne connaît pas le groupe ?

On l'explique toujours en disant du stoner doom avec un tempo plus rapide qui descend directement du classic rock. Notre intention est de créer des albums comme une BO d'un vieux film d'horreur italien ou d'un slasher des 80's... Avec des thèmes similaires dans la musique en quelque sorte.

 

Tu as presque répondu à ma prochaine question ! Certaines de vos paroles parlent de trucs occultes, c'est important dans vos vies ou ça doit être vu comme des fictions (inspirées de film ou de romans)  ?

Ha ha oui définitivement des fictions ! Nous sommes tous des gens un peu frileux qui aimons le skateboard et fumer de l'herbe. Le seul rituel que nous accomplissons c'est faire tourner le bong pendant que nous regardons Conan le Barbare. Nous aimons tous le côté galvaudé et le stoïcisme idiot de l'occult rock. Il y a une imagerie très cool avec ce truc qui colle bien au rock'n'roll.

 

Vous avez prévu de tourner un vidéo pour un des titres de Witchbanger ?

On a joué avec cette idée. Nous avons un bon ami qui fait des films d'horreur à petit budget. On a discuté de concepts avec lui mais à la fin ça nous a paru vain. Je trouve que les vidéos ne sont plus un outil de promotion utile maintenant. Et que l'argent est mieux dépensé sur du merch ou du temps de studio ou des choses dans ce genre-là.


Vous avez enregistré Witchbanger dans le studio de votre guitariste, Jeff qui a produit et s'est occupé du son, c'était le plus simple d'enregistrer à la maison ?

Oui définitivement ! Jeff (NdePapy, il ne faisait pas encore partie du groupe à ce moment-là) a produit le premier album aussi au Machine Shop studio où nous devions payer pour le temps passé en studio et trouver de la place dans leur calendrier très serré. Depuis Jeff a construit son propre studio dans la campagne déserte (NdePapy « desert hill country » désigne tout le vide autour des grandes villes du Texas)... c'est perdu au milieu des bois mais pas si loin que ça d'Austin. Durant l'enregistrement on pouvait sortir et manger des champignons et bosser toute la nuit, Ha, Ha ! J'ai l'impression qu'on a eu plus de temps pour travailler dessus. On a divisé le processus sur une période d'un peu plus de 2 mois. Ça nous a donné le temps de vraiment travailler sur toutes les idées.

 

Même s'il très tôt pour poser la question, vous pensez faire le prochain là-bas aussi ?

Oui, il semble que c'est comme ça que nous ayons le meilleur contrôle. Nous sommes contre l'idée de travailler avec un producteur extérieur et nous apprécions garder les choses aussi DIY que possible. Et pas seulement pour des raisons financières mais surtout parce nous suivons vraiment notre propre vision des choses.

 

Pour moi au niveau des influences sur Witchbanger il y a un mélange du vieux Iron Maiden (époque Di' Anno), Black Sabbath mais aussi Thin Lizzy. Tu es d'accord ? Vous vous sentez proches de ces groupes-là ?

Absolument, il y a aussi une bonne dose de Judas Priest aussi. Des trucs anciens de toute façon. (NdePapy après un temps de réflexion) et Kiss.

 

Vous travaillez avec un label européen, Heavy Psych Sounds, est-ce que vos albums sortent aussi en Amérique ? Et pourquoi avoir choisi HPS ?

Nous avons plus ou moins choisi de bosser avec le plus petit label et nous savions que nous voulions mettre le paquet sur les tournées européennes. HPS nous a offert ses services de booking en plus d'un contrat qui est très juste. On était en discussion avec environ 5 labels au moment de la sortie de Fears of the dead et certains assez gros. M ais nous avons pensé que c'était mieux pour nous de signer avec quelqu'un de plus petit qui nous porterait plus d'attention. Avec Scorpion Child nous avons signé chez Nuclear Blast qui ne nous a pas porté toute l'attention que nous aurions souhaitée. Depuis on a développé un super relation de travail avec Gabriele Fiori de HPS et espérons continuer à bosser avec eux. Ils ont une bonne distribution qui couvre aussi les USA mais pour le prochain disque nous pourrions faire une sortie conjointe avec un label américain.

 

Gabriele m'a dit dans une récente interview qu'il pensait que la scène stoner se trouvait en Europe maintenant... es-tu d'accord avec lui et est-ce que vous y avez pensé au moment de choisir HPS ?

Oui et non ! Je pense que ça devient gros ici aussi. Nous sommes allés chez lui principalement parce que nous pensions que l'Europe serait le meilleur endroit pour nous construire via les tournées. La vie sur la route est plus simple en Europe.

 

En parlant de tournée vous êtes sur le point de venir en Europe pour une grosse tournée (qui ne passe pas en France) vous trouvez ça excitant ? Et vous vous attendez à quoi ?

Oui, on est toujours pressés de venir en Europe. Ça sera notre troisième tournée chez vous depuis le début 2016. En mars dernier nous avons fait quelques concerts en France qui étaient très bons et nous espérons revenir bientôt. Nous aimons venir dans de nouveau endroit et apporter la bonne parole.

 

Je te laisse le mot de la fin !

Je voudrais remercier tous les super fans que nous sommes faits à travers l'Europe et partout ailleurs. Ça nous rend humbles et nous donne l'envie de continuer. Et merci pour l'interview.

photo de Papy Cyril
le 18/05/2017

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Metronome Charisma - Notre amour est assez puissant pour détruire ce putain de monde

Évènements

IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017Soirée Play for Humanity Au Scarabée à La Verrière (78) le 11 novembre 2017AGNOSTIC FRONT + RISE UP à La Tannerie à Bourg-En-Bresse (01) le 15 novembre 2017NASHVILLE PUSSY + SINNER SINNERS + 11Louder à La Tannerie à Bourg-En-Bresse (01) le 10 novembre 2017