La Dispute le 02/05/2012, La sala rosa, Montreal (Canada)

La Dispute (report)
C'est le mardi 2 mai que je vais enfin pouvoir juger la prestation live de ce groupe qui m'a complètement retourné en 2011. La dispute s'est imposé comme une référence dans une nouvelle veine hardcore, une musique plus subtile et plus émotionelle. "Wildlife" a confirmé l'immense talent des jeunes Américains qui n'ont depuis cessé de tourner. Le printemps 2012, c'est l'Amérique du Nord qui est gâtée avec un plateau regroupant Sainthood reps, All get out et Balance and composure.

Je me rends donc pour la première dans cette très jolie salle qu'est la salle qu'est la sala rosa, Balance and composure assure ses balances et le show peut commencer. On a clairement à faire à un groupe rock, avec des parties plutôt lentes, et un jeu à trois guitares assez intéressant. Les compositions sont bien travaillées (je n'ai jamais vraiment pris la peine d'aller écouter leur son) et certains plans vont plus loin que de simples mélodies. Les chansons paraissent parfois vraiment longues et malgré la qualité musicale du groupe, je peine à rentrer dans leur set. Trop simple, trop rock, trop mou peut-être...

Honnêtement, depuis mon arrivée sur place, je ne pense qu'à une seule chose, le set de La Dispute.
La salle est pleine, le public accueille chaleureusement le combo et la messe peut enfin commencer. Le son est incroyablement bon, le petit coté crasseux et naturel des grattes est magnifiquement exploité en live. L'influence blues que le groupe revendique depuis ses débuts est bien là, dans ce son bourré d'émotions. "Jordan" assure ses parties vocales à la lettre, sa présence sur scène transcende le show. Il n'hésitera pas à venir chercher les premiers rangs pour des sing along que je n'aurais jamais imaginé à un concert de La Dispute.
Le groupe fait la part belle à "Wildlife", les chansons prennent une toute autre dimension sur scène. Tous les musiciens ont l'air tellement dans les morceaux, qu'ils sont au final dans leur propre monde. Chacun dans sa bulle, bien encré dans son instrument et ses parties, mais tous unis sur scène pour un incroyable tableau. Il y a longtemps que je n'avais pas ressenti ce genre d'émotions, ces passages qui vous font vraiment planer, les frissons qui vous remontent dans le dos.
Jordan communique discrètement avec son public entre chaque morceau, mais peu importe, c'est vraiment son attitude scénique qui nous capte. C'est la musique qui nous parle, le son qui nous conditionne, le portrait qui nous captive. Des morceaux comme "A letter" où "The most beautiful bitter fruit" explosent nos sens, les montées jouent avec nos émotions et nous emportent là ou peu de groupes nous ont emmené. Un concert qui a tenu toutes ses promesses, le rappel ne sera pas "Such small hands", il n'y a aucune obligation à jouer ce "tube". La totalité du concert était d'un grand cru, il me laissera de très bons souvenirs et des émotions rarement ressenties pendant un show. Amen.
photo de Kurton
le 07/06/2012

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019
  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019