Cave In - Jupiter

Cave In - "Jupiter"
chronique Cave In - Jupiter
Premièrement, parlons de contexte historique. Année de grâce 2000, Cave in sort un nouvel album (le second véritable si l'on exclue la compilation beyond hypothermia) sur son label habituel : Hydrahead. Toute personne connaissant un peu le groupe à l'époque pouvait s'attendre à un mélange burné de gros métal et de hardcore alambiqué avec ce qu'il faut de mélodie. Certes, il y avait un peu de chant clair et des passages qui sentaient un peu le cannabis mais rien d'alarmant... En bref on allait se retrouver avec un nouvel album de hardcore metal chaotique pas révolutionnaire mais qui tiendrait sûrement un petit mois sur la platine en attendant Jane Doe de CONVERGE (avec qui CAVE IN pratique l'échange de membres à outrance sans parler des nombreux projets parallèles). Mais Brodsky et sa bande ne pouvaient pas se contenter de balancer une simple suite au très bon until your heart stops et ont donc passé leur musique à la moulinette, opéré trois virages à 180° de suite pour enfin débarouler avec ce merveilleux Jupiter dont j'espère on parlera encore longtemps.

Donc, primo, exit le chant hurlé (ou alors c'est Scofield qui s'y colle de temps en temps). Deuzio, exit les gros palm mutes et autres tapis de grosse caisse. Tertio, exit les compositions tarabiscotées et les riffs à tiroirs. Qu'est ce qu'il nous reste donc du Cave in que l'on connaissait? Et bien pas grand chose si ce n'est la voix de Stephen Brodsky qui ne cesse de s'améliorer et ces fameuses mélodies planantes et entêtantes qui pointaient leur museau à quelques occasions sur les anciennes chansons du groupe. Par contre, on sent un gros retour aux poncifs absolus du rock n' roll allant du grunge au heavy metal en passant par le prog' (pas un hasard si CAVE IN ont repris LED ZEP' et NIRVANA sur la tournée de Jupiter). Dès les premières secondes du disque et malgré l'énorme mur de gratte qui surgit des enceintes, on sent donc la différence : un couplet basse/chant carrément pop, un refrain qui se colle dans un recoin du cerveau pour y rester indéfiniment et une demi tonne d'arrangements et d'effets transformant les chansons de CAVE IN en hymnes quasi-symphonique. Bon, ok, je m'emporte un peu mais le fait est que une fois la première piste terminée, on ne peut être qu'en total accord avec se que l'on vient d'entendre... Et on en redemande bien sûr! De ce coté, que de bonnes surprises tant le deuxième titre ("Innuendo and Out the Other" ) enterre le premier pour se faire lui même oublier devant le magistral « big riff ». Peut être à l'exception de « Brain candle », chanson un peu trop frontale et naïve, chaque seconde de cet album est un régal et renferme des trésors qu'il faut bien des écoutes pour découvrir. En fait, il faudrait quasiment autant de temps pour énumérer les perles de compositions, d'arrangements, de riffs et tout simplement d'idées que renferme Jupiter que pour l'écouter... Si ce n'est plus. Je vous laisse donc la liberté de me faire aveuglément confiance et d'aller vous jeter dessus par vous même si ce n'est déjà fait. Le meilleur disque du groupe voire un des meilleurs disques de l'année 2000 dans sa catégorie. Tout est dit.
photo de Swarm
le 18/01/2008

6 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 18/01/2008 à 12:41:39

tout à fait d'accord, j'adore cet album de CAVE IN également !

binz

binz le 19/07/2008 à 17:03:42

"un disque qui tiendrait un mois en attendant jane doe". jamais entendu une pareille connerie.... autre chose le meilleur album de hardcore metal ns est beyond hypothermia et c'est un vrai album ... amateur

arabinose

arabinose le 11/09/2008 à 20:06:52

jupiter reste source d'inspitation :) lisez l'article sur l'annuaire de tout http://www.jeseraimillionnaire.com voici le site auto d'occasion http://www.twinibila.com

swarm

swarm le 23/01/2009 à 21:09:20

qu'est ce que quoi?!? Ma chronique? Spammée?!? Quelle horreur! Et en plus je me fait traiter d'amateur! Bon après, je sais pas si t'as ouvert le livret de Beyond Hypothermia, mais c'est une compilation (très bonne c'est vrai). Tiens, je vais la chroniquer, comme ça on pourra débattre de tout ça dans les coms. Et puis qu'est ce que t'as contre l'amateurisme, on te paye toi pour ouvrir ta bouche?

Pidji

Pidji le 23/01/2009 à 22:15:54

héhé laisse tomber swarm, des commentaires comme ça tu en auras forcément, tu as toujours les "true" qui sont sûrs d'eux ;)

swarm

swarm le 23/01/2009 à 23:02:07

hihi! c'est vrai, mais j'aime bien les longues polémiques surargumentées et inutiles, ça fait plus genre. (et tiens, y a une pub pour une cave à vin à droite, merci google!).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019