Cortez - démo

Cortez - "démo"
chronique Cortez - démo
Il y a des fois où on est en droit de se demander pourquoi, sous prétexte qu'on habite dans telle ou telle région du globe, on est plus susceptible que d'autres de faire de la musique de qualité... Et bien c'est le cas quand on évoque cette scène suisse si bardée de formations plus talentueuses les unes que les autres, et il devient de plus en plus difficile de faire son trou dans cette scène pour les jeunes groupes qui émergent, tels que CORTEZ: jeune trio post H*C qui évolue dans une configuration improbable: guitare + chant + batterie.

C'est 'El Vetic' qui ouvre cette démo avec une intro qui rappellerait volontiers BURIED INSIDE: toute en lourdeur et en saturation. Puis, lorsque la machine se lâche, on y est: une voix hurlée comme il faut, des guitares (oui DES guitares: car il y a plusieurs pistes de grattes, on se demande comment l'unique gratteux s'en sort tout seul en live) aux dissonances mesurées et une batterie sobre mais bien puissante qui ajoute de la profondeur et de l'amplitude à la musique de CORTEZ. On évoquerait facilement leurs congénères de KNUT à l'écoute de ce titre, car bien empreint de hargne mêlée de noirceur.
On passe ensuite à 'B.M.t.v', brûlot H*C brut de décoffrage de 0.55min où seule la violence s'exprime. Une sorte de titre extra-terrestre où nos mis de GOMEZ se lâchent allègremment: on tire, ici, plus vers du H*C chaotique avec un petit air de COMITY pour les parties plus grind.
On continue avec 'Patriarche', où le petit côté métal enfoui qui ressort sur l'intro et les riffs un peu « mathcore » qui suivent (passage - le plus criant je pense - où l'on ressent quand même le manque de basse pour renforcer tout ça, car avec un peu plus de patate ces riffs seraient vraiment énormes). On a même le droit à des mosh parts de très belles factures, bien pêchues et toute la suite de ce morceau est en fait bien réussie: un peu de H*C chaotique toujours (mais plus l'école américaine cette fois, avec du mid tempo) avec des accords dissonants qui vont bien et le tout terminé par un passage plus noise (un crossover typiquement réussi chez nos amis hélvètes)...

Pour une démo, les CORTEZ s'en sortent vraiment très bien. Et si l'on occulte quelques passages de guitares où la sursaturation de la gratte nous fait perdre quelques nuances dans les riffs, le rendu est sincèrement très prometteur et le style ne laisse augurer que du bon (un LP est d'ailleurs en préparation pour cette année). De toute manière, un groupe qui fait les premières parties de groupes tels que GOJIRA, ISCARIOTE ou ISIS ne peut que susciter de l'intérêt et, pour le coup, on sait que c'est mérité.
photo de Mat(taw)
le 11/07/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Happy face - Le Tigre
Pig destroyer - juin 2009