Hard Off Hearing - Landscapes in Composition

Chronique Maxi-cd / EP

chronique Hard Off Hearing - Landscapes in Composition
Purée ça commence bien, riff inspiré bien entraînant, même ma grand-mère pourrait se dandiner dessus. Et là paf patatras, break au bout de 37 secondes (mate la gueule de ma grand-mère frustrée) ça part sur du metalcore qui ressemble à du metalcore, et qui casse un peu l’euphorie du début, dommage. La voix est plutôt bien foutue malgré un manque réel d’identité. Au fur et à mesure que le morceau défile je remarque qu’on nous sert un peu les gimmicks metal et hardcore de ces 15 dernières années. Donc pour l’originalité on repassera, mais pour la maîtrise rien à dire, ça assure (et rassure). Le son est très correct, et ça sait se faire agressif quand ça doit.
Et lorsque je parlais d’influences: sur le 2ème morceau on tombe en pleine syncope Meshugghienne, et même si ça maitrise toujours autant, ça m’enthousiasme largement moins… Même constat pour Victims Of The Habit, même s’ils prouvent au passage qu’ils savent gérer les ambiances, et savent jouer des différentes voix.
C’est repartis avec Shadows Romance et son intro qui me fais penser à quelque chose comme Living Sacrifice, mais j’en suis pas sur, mais en tout cas j’ai déjà entendu ça mainte fois, suivit d’un riff à la Slipknot (j’aurais pas pensé écrire ça tiens) et hop à 2min30 on nous sert du gros riff Gojirien (ou Gojirois peut-être…). Cependant la maitrise technique me bluff pas mal quand même.
En gros je vais reprendre une partie des références de la bio, soit Meshuggah, The Dillinger Escape Plan, Nostromo, Gojira, Textures, et je rajouterai encore des trucs comme Living Sacrifice ou The Haunted & Darkest Hour (pour le côté metalcore) ça annonce assez la couleur…
Si l’on écarte les influences beaucoup trop évidentes, reste un groupe qui prend énormément plaisir à jouer et sait nous le communiquer. On retiendra aussi une technique qui n’est plus à prouver et ce malgré leur tout jeune age. Bref, allez-y les gars, vous avez encore du temps devant vous, et accessoirement du potentiel, alors ne vous faîtes pas cramer les ailes par ce que vous écoutez.
photo de Sam
le 18/06/2008

1 COMMENTAIRE

(The) Aurelio

(The) Aurelio le 07/01/2009 à 08:53:27

j'aime bien, c'est plutôt pas mal gaulé comme zik

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

In crust we trust #5
Decibelles - decibelles