Nightshade - Sounds Of Dark Matter

Chronique CD album (44:03)

chronique Nightshade - Sounds Of Dark Matter

Un groupe qui revendique les influences de Rammstein et de Samaël et qui reprend The Kovenant ne pouvant que trouver grâce à mes oreilles. Il ne s’agit pas d’un calot d’essai de la part des deux musiciens suisses, puisqu’ils poussent leurs premiers hurlements en 1998. Malgré cette naissance précoce, Sounds Of Dark Matter n'est que son deuxième album, succédant à un Nebula Trance en 2001, suivi par un EP en 2004, Wired. Plus de quinze ans de silence qui ont transformé le quatuor en duo. Cette période a été également mise à profit pour gagner en assurance au niveau de la composition, pour mieux maîtriser son sujet (les scories Death Melo sont oubliées) et pour améliorer considérablement la production.

 

Son Black Metal se pare de considérations industrielles et spatiales à la Limbonic Art ou Mysticum (sans le côté psycho-induit). Aussi à l’aise sur les tempos moyens, plutôt propices aux ambiances stellaires, que sur les passages plus enlevés, assez logiquement plus agressifs, Nightshade se montre un élève appliqué qui a correctement appris sa leçon. Sa maîtrise des différents éléments (solos de synthé, bidouillages électro, beats dansants…), certes archi-connus (l’intro de « Zero Matter Gravity » sonne familière, non?) couplée à une écriture des plus affinée, font que l’on se retrouve face à un album hautement plaisant et dynamique. Le chant et les chœurs ont été particulièrement travaillés, et Dave parvient à livrer une prestation derrière le micro variée et d'une grande qualité, à la fois en clair et en saturé.

 

Malheureusement, ce type de groupe et d’album se font trop rare depuis qu’Arcturus et Neurotech ont quitté les terres extrêmes, que l’encéphalogramme de The Kovenant est désespérément plat. Alors oui, je ne vais vous mentir en affirmant que Nightshade a su me prendre par les sentiments mais cela serait atténuer à tort les nombreuses qualités de ce Sounds Of Dark Matter, en particulier au niveau de l’écriture des orchestrations symphoniques et autres arrangements.

photo de Xuaterc
le 04/04/2022

4 COMMENTAIRES

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 04/04/2022 à 12:15:06

Très sympa en effet.

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 08/04/2022 à 10:00:06

Bonne pioche  et bonne chronique ;)

Xuaterc

Xuaterc le 08/04/2022 à 12:48:37

Merci

Pingouins

Pingouins le 15/07/2022 à 15:41:49

Y'a une erreur de Nightshade, par contre, celui de 2008 est genre deathcore, ça ne semble pas correspondre avec ce groupe-ci :)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Wake - Devouring Ruin
Snail - Blood
Chronique

Snail - Blood

Le 14/10/2010