The Lords Of Altamont - Interview du 09/07/2021

The Lords Of Altamont (interview)
 

English Below !

1 Tune In, Turn On, Electrify! vient juste de sortir qu'est-ce que vous ressentez?

Dani Sindaco : J'en suis très heureux et excité. On a travaillé très dur dessus et je suis fier du résultat final. Écrire et enregistrer durant une pandémie, ça veut dire échanger des idées de chansons de manière numérique et au bout du compte les enregistrer dans 2 studios : un à L.A et un autre aux Pays-Bas. Ne pas être tous ensemble en salle de répèt' a été difficile mais Jake et le producteur Paul Roessler se sont assurés que nous ne déraillions pas durant tout le processus. Et je trouve que nous avons réussi à faire un super album.

 

2 Est-ce que la pandémie et le confinement ont eu une influence sur l'album ?

Dani Sindaco : Absolument ! Principalement parce qu'on ne pouvait pas être tous dans la même pièce pour tester les chansons.

Jake Cavaliere: J'ai eu l'impression de perdre la tête et c'est peut-être le cas ? Deuxièmement ça me fait penser à tout ce que je fais ou ai fait durant toutes ces dernières années enfermé en ayant peur qu'un grand méchant poussin vienne m'attraper! Cela dit, je me suis assuré de ne pas écrire à propos de politiciens de merde ou de gens mourant de la grippe. Ça semblait l'ambiance générale au USA. C'était compliqué de s'en éloigner.

 

3 L’illustration de la pochette est un hommage à Vincebus Eruptum de Blue Cheer, y a-t-il un raison particulière?

Jake Cavaliere: Rob nous a dit qu'il aimait bien la couv' de l'album de Blue Cheer alors c'est sans doute le point de départ. Mais je ne trouve pas que c'est là même chose, peut-être la palette de couleurs. La pochette du vinyle est découpée pour un effet avec la pochette intérieure à la manière de Some Girls (The Rolling Stones) ou Physical Graffiti (Led Zeppelin). Chacun des album que nous faisons présente des adaptation de la musique et des illustrations qui nous influences... alors voilà. Je vois un peu de Love Four Sail, Blue Cheer mêlé à un poster de Stanley Mouse, ou de Rick Griffin Fillmore. Chris Kro s'est occupé de tout le graphisme et des illustrations en se basant sur ce que j'avais gribouillé sur des serviette en papier!

 

4 Si on continue sur les hommages, il y a une reprise de « Lost in the Future » des Stooges.. Pourquoi avez-vous choisi ce titre en particulier?

Jake Cavaliere: Je l'ai repris avec un autre groupe. Nous aimons bien la façon dont on l'a tourné d'un manière un peu plus rock n roll. Funhouse est l'un des albums que j’emmènerais sur une île déserte. Je me suis aperçu que “Lost in the future” est une chute de studio, mais est putain d'excellente. Il me semble que quand le coffret est sorti avec ce morceau, les critiques l'ont descendu. Raison de plus pour la reprendre. Les critiques ne font pas de disques, nous oui. Nous ne nous asseyons pas dans une salle pour calculer ce que nous croyons que les gens vont aimer sur un disque. Désolé, nos albums sont pour nous. Si vous les aimez, c'est génial, si non, il y a plein d'autres choses à écouter...

 

5 Au début de « Levitation Mind »il y a un extrait d'une femme qui parle, j'ai essayé de deviner et pour moi c'est Marilyn Monroe... j'ai raison ?

Jake Cavaliere: J'ai parcouru des archives anti drogue du PSA, pour chercher des citations. La personne qui parle est une jeune ado qui parle de la prise de drogue. Il y a des heures et des heures de ce genre de trucs disponibles. Les USA ne voulaient pas qu'on prenne de la drogue durant les 60's.

 

6 Même question pour « Movin (Goat's Revenge) », Je dirais que ça vient d'un film de courses de bagnoles mais je n'ai aucune idée sur celui-ci !

Jake Cavaliere: Un “Goat” c'est un autre nom pour un Pontiac GTO. Cette chanson parle des courses de dragsters entre Big Daddy Don Garlits, Cha Cha Muldowney, et Don Prudhomme (NdPapy : 3 pilotes de dragster nés dans les années 30 et 40 dont une femme).

 

7 Avez-vous une chanson préférée sur le nouvel album ?

Dani Sindaco: Personnellement je n'ai pas de chanson préférée. Je suis fier de toutes.

 

Jake Cavaliere: Je les déteste et je les adore toute de la même manière. Sans vouloir être trop profond ou trop émotif, la quantité de douleur et d'énergie mise dedans peut être énorme. Je me rends compte que c'est juste du punk rock, ou garage… Comment ça peut être complexe? C'est plus ce qui déclenche ses sentiments. Toutes ces chansons font ça d'une manière ou d'une autre.

 

8 Une autre devinette de ma part, je pense que l'album a été enregistré en analogique... c'est le cas ? Avez-vous pu être ensemble en studio ?

Dani Sindaco: Rob (Zimmermann, basse) et Barry (van Esbroek, batterie) ont enregistré ensemble dans un studio en Hollande. Puis Jake a bossé ses parties à L.A. Et j'ai finalisé le travail avec notre producteur Paul Roessler.

Jake Cavaliere, Un pas en avant et 2 pas en arrière tout au long de la création de l'album, ça a été dur. J'ai passé beaucoup de temps à me poser des questions jusqu'à la fin. Et quand il était terminé, s'il l'était vraiment... Je suis si content que les gars nous aient posé une telle section rythmique live, ça m'a simplifié la vie !

 

9 Comment une chanson des Lords est-elle créée ? Est-ce un travail commun ? Qu'est-ce qui vient en premier les paroles ou la musique ?

Dani Sindaco : Ça part habituellement d'une idée de Jake ou de moi. Ça peut être juste un riff ou une chanson presque terminée. On la travaille en groupe et puis Jake s'assure que le arrangements fonctionnent bien.

Jake Cavaliere: Quelques-unes de ces chansons résultent d'un travail entre moi et d'anciens Lords. Johnny DeVilla & Spencer Robinson collaborent avec nous de temps en temps. C'est toujours intéressant d'avoir des contributeurs en dehors du line up.

 

 

10 Le jour de la sortie de Tune In, Turn On, Electrify! Il y a une réédition de Midnight to 666, y en aura-t-il d'autres bientôt ?

Jake Cavaliere: OUI! J'ai parlé de ça avec Gabriele d'Heavy Psych Sounds récemment. C'est dans nos plans.

 

11 Vous êtes prêts à redonner des concerts? Que pensez-vous des concerts en ligne? Avez-vous envie d'en faire avec le groupe ?

Dani Sindaco : L'agence de booking travaille dessus pour 2022. Des dates en Italie et en Scandinavie sont d'ores et déjà annoncées. En ce qui concerne les concerts en ligne, je suis content que ça garde des groupes occupés. J'en ai regardé quelques-uns. Nous n'en avons pas programmé pour le moment. Comme je n'en jamais fait, je ne peux pas dire si ça me plairait. Je suis sûr que le public et l'énergie qu'il donne me manqueraient.

Jake: Je suis bien sûr prêt à revivre l'énergie des concerts, OUI ! C'est un sentiment étrange de ne pas être en face de nos fans. Au bout du compte c'est vraiment de ça qu'il s'agit. Pour moi les sorties (disques et albums) sont de simples outils pour nous rapprocher de vous. Je préfère être avec des amis et des gens qui nous soutiennent à kiffer la musique plutôt qu'être en face d'un ordinateur. Être isolé pendant si longtemps me fait apprécier vraiment tout le monde ! Mettre être pris dans la tourbillon d'une tournée, avec tous les jours et toutes les nuits qui sont toujours les mêmes après 3 semaines sur les routes. Ce qui fait la beauté du truc c'est que tous les soirs les gens veulent partager leur temps et leur énergie avec nous pendant que nous explosons la scène. J'adore ça.

 

12 Y a-t-il un groupe avec lequel vous êtes amis que tu souhaiterais nous présenter ?

Dani Sindaco : The Freeks. C'est le groupe de Ruben Romano (ex Fu Manchu, ex Nebula) avec Ed Mudell (ex- Monster Magnet) et d'autres gars géniaux. Nous sommes sur le même label. Ils travaillent sur un nouvel album au moment où l'on se parle. (NdePapy: comme vous pouvez le voir en cliquant sur le nom groupe, on les connaît déjà).

 

English Version

1 Tune In, Turn On, Electrify! has just been released, how do you fell about that ?

Dani Sindaco : I am very happy and excited about it. We worked hard on it and I am proud of the end result. Writing and recording during a pandemic did mean exchanging song ideas digitally and finally recording them using 2 studios: one in L.A. and one in The Netherlands. Not being in the practice room together was hard but Jake and the producer Paul Roessler made sure we would not derail in the process. And I think we succeeded making a great album.

 

2 Did the pandemic and the lockdown have any influences on the record?

Dani Sindaco : It sure did. Main thing was that we could not be all together in one room to try out the songs.

Jake Cavaliere:I felt like I was losing my mind,maybe I did? Second guessing everything I do or have done over years while staying behind closed doors with fear the big bad cooties are going to get you! That said, I made sure I wasn’t going to write about shitty politicians, and people dying of the flu.It seemed to be the general mood in the United States. It was really hard to get away from.

 

3 The artwork is a tribute toVincebus Eruptum by Blue Cheer, any specific reason for that ?

Jake Cavaliere:Rob mentioned he really like the Blue Cheer album cover, so that was a starting point I guess.I don’t feel its the same…maybe color scheme. The vinyl has a die-cute cover with inner sleeve,more like “Some Girls” or “Physical Graffiti”. Every album we do has some form of adaptation of the music and art that influences us…so here it is. I see a little bit of “Love For Sail”, “Blue Cheer” mixed with a Stanley Mouse, or Rick Griffin Fillmore poster. Chris Kro did all the graphics and art as I scribbled on napkins with stick drawings!

 

4 Talking about tribute there's a cover of « Lost in the Future » of The Stooges.. Why did you choose this peculiar track ?

Jake Cavaliere: I have been covering it in another band.We like the way we turned into a more picked up rock n roll song. Funhouse is one of my top ten “stranded on an island” albums.I realize“Lost in the future” is an outtake, but it’s fucking great.I believe when that boxed set was released with that track critics knocked it down hard.Better reason to cover it. Critics don’t make records, we do. We don’t sit in a room and calculate what we think people will like on an album.Sorry, these albums are for us.If you like them, that is great, if you don’t, you have options out there.

 

5 At the beginning of « Levitation Mind » there a sample of a woman speaking, my guess is that she's Marilyn Monroe... Am I right ?

Jake Cavaliere:I scoured through vintage anti drug PSA’slooking for quotes.The person speaking was a young teenager talking about taking drugs.There is hours and hours of this stuff available.The USA did not want you taking drugs in the sixties.

 

6 Same question for « Movin (Goat's Revenge) », I'd say it's from a car course movie but I have not idea about it !

Jake Cavaliere: A “Goat” is another name for a Pontiac GTO.The song is pretty much about drag racing up against “Big Daddy Don Garlits,Cha Cha Muldowney, andDon Prudhomme.

 

7 Do you have a favorite song on the new album ?

Dani Sindaco: I personally don’t have a favorite song. I am proud of all of them.

Jake Cavaliere:I hate em all, and love em all the same.Without getting too deep and emotional, the amount of pain and energy put into these can be tough.I realize this is punk rock, or garage…how complex can it be?It’s more about what triggers those feelings.All these songs do that one way or another.

 

8 Another guess, I think the album was recorded in an analogic way... was it ? And did you succeed to be all together in the studio ?

Dani Sindaco: Rob (Zimmermann, bass) and Barry (van Esbroek, drums) recorded together in one studio in The Netherlands. Then Jake worked in L.A. on his parts and finalized the work with the producer Paul Roessler.

Jake Cavaliere,One step forward, two steps back all the way through the album, it was tough.I spent a lot of time second guessing until it was done.And when it’s done, is it really?I’m stoked the guys pulled off such a great live rhythm section, made my life easier.

 

9 How does a Lords song is created ? Is it a work in common ? What comes first lyric or music ?

Dani Sindaco : it usually starts from an idea Jake or myself have. It can be just a riff or almost a complete song. We work on it with the band and then Jake makes sure the arrangement works properly.

Jake Cavaliere: Some of these songs were worked out between myself and former Lords.Johnny DeVilla & Spencer Robinson collaborate from time to time.It’s interesting to have contributors outside of the lineup.

 

10 The day the release of Tune In, Turn On, Electrify! There's a re-release of Midnight to 666, will there be other re-releases soon ?

Jake Cavaliere:YES!I spoke to Gabriele from Heavy Psych recently about this.We ave plans.

 

11 Are you ready to give shows ? What do you think of on line shows ? Do you want to do some with the band ?

Dani Sindaco : the booking agency is working on it for 2022. Dates in Italy and Scandinavia have already been announced. As for online streaming shows, I am happy bands kept busy doing them. I watched a few. We don’t have any planned so far. As I haven’t done any I cannot say if I would enjoy doing them. I am sure I would miss the crowd and the energy you get from the people.

Jake: I am ready to experience live energy again, YES!It’s a weird feeling not being in front of supporters. At the end of the day this is what it’s all about.I feel like releases (records/lps) are simply a tool to get us to you.I’d rather be with friends and supporters enjoying live music over the computer any day. Being away so long really made me appreciate everyone so much! Even getting caught in the tour hustle,everyday, every night is the same after three weeks on the road.That is the beauty,every night there is people willing to share their time and energy with us while we blow up the stage. I love it.

 

12 Any friend bands you want to introduce us ?

Dani Sindaco : The Freeks. It’s Ruben Romano’s (ex Fu Manchu, ex Nebula) band together with Ed Mudell (ex- Monster Magnet) and some other great guys. We are on the same label. They are working on a new album as we speak.

photo de Papy Cyril
le 15/07/2021

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021