Fred barjo Odonae Acheter CD et vinyles doom métal pas chers
S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les interviews The Sonic Dawn - Interview du 12/06/2017

The Sonic Dawn - Interview du 12/06/2017 | COREandCO

Membre(s) interviewé(s) :
Emil Bureau

Les interviews The Sonic Dawn
The Sonic Dawn

Peux-tu nous en dire plus sur The Sonic Dawn ?

The Sonic Dawn est un voyage (un trip) – un mélange psychédélique de styles allant d'une pop jazzy à sitar jusqu'à de l'acid rock lourd. Attendez-vous à des chansons mélodiques avec une saveur des 60's enlacées à du chant rêveur, le tout avec une présence scénique explosive.

 

Into the long night est votre second album, quelles sont les principales différences avec votre première sortie, Perception ?

Into the long night est différent de plusieurs façons. Déjà c'est un album plus psychédélique avec une écriture plus expérimentale mais avec une partie de l'accessibilité de Perception. L'intérêt que Perception a créé pour notre musique a permis de mettre plus de moyens dans Into the long night. On n'a pas arrondi les angles dans la production.

 

Est-ce que cette longue nuit est une référence à la nuit polaire des pays scandinaves ?

Non, c'est plus une métaphore même si l'album a majoritairement été enregistré pendant la nuit. Cette métaphore représente plusieurs choses : les choses qui vont de mal en pis (la politique, l'environnement) avec des chansons « Numbers Blue » et « Six Seven » qui en parlent ouvertement, mais c'est aussi une métaphore du voyage dans l'incertain (les psychonautes comprendront). La tracklist peut aussi être vue comme un voyage à travers la nuit vers une nouvelle aube. Fermez les yeux et vous verrez. Passez à travers une campagne pleine de collines avec de longues herbes jeunes, jusqu'à la plage où le soleil couchant danse sur les vagues froides. Glissez-vous dans les heures les plus sombres, seul avec vos pensées et vos doutes. Et soudain arrivent les premiers rayons bleus, séparant le passé du présent, avant la naissance d'une aube dorée, et que tout prenne sa vraie forme, peut-être pour la toute première fois.

 

Quand j'écoute l'album, j'entends beaucoup d'influences différentes comme Chris Isaak, the Shadows, du rock psychédélique, du jazz, du blues, Jimi Hendrix, mais à la fin quelque chose d'assez unique. Est-ce que tous les 3 vous écoutez beaucoup de musiques différentes ?

Tu as raison mais pas à propos de Chris Isaak et pas tellement des Shadows, bien que leur style de guitare solo, qui était proéminent dans les années 60, est quelque chose que nous adorons.. Tout le monde (!) est influencé par Hendrix – il a changé la façon de jouer de la guitare électrique à jamais- tout comme tout le monde est influencé par les Beatles. On écoute beaucoup de sortes de musiques... du classique, de la musique africaine et asiatique, du heavy rock et plein d'autres choses. Nous sommes également influencés par diverses choses notamment d'autres arts que la musique. Certains groupes ont marqué nos âmes comme 13th Floor Elevators, le Pink Floyd des débuts, The West Coast Pop Art Experimental Band, Relatively Clean Rivers, Captain Beefheart and his Magic Band, Fela Kuti, The Doors et Strawberry Alarm Clock. Mais aussi des groupes actuels comme Graveyard, GOAT, Uncle Acid and the Deadbeats et Dean Allen Foyd. On adore les vieux disques et on partage beaucoup de musique ensemble. Je pense que c'est vital pour tout groupe.Tout comme se détendre avec ses amis en écoutant ses albums favoris. Ça ne mourra jamais !

 

L'histoire nous dit que vous êtes partis durant un mois dans un studio isolé au bord de la Mer du Nord, crois-tu que l'album aurait été très différent si vous l'aviez enregistré dans un studio de Copenhague  ?

Très différent. Nous étions seuls pendant un mois, nous trois juste à écrire et enregistrer. On n'avait pas à s'occuper des contingences de la vie de tous les jours, et un plus grand degré d'implication a été possible. Les nouvelles chansons sont plus conceptuelles que tout ce qu'on a fait avant. Dans une direction intéressante.

 

Et l'environnement et le paysage ont inspiré certains sons et certains thèmes. C'était un endroit très beau, éloigné de tout. De l'herbe longue et dorée, des nuits étoilées, les froides vagues de l'océan.

 

Imagines-tu enregistrer le prochain album dans ce genre d'endroits mais autre part (à la montagne ou dans un endroit perdu à la campagne) pour avoir une autre ambiance ?

Absolument. Tout particulièrement pour écrire les morceaux. Nous enregistrerons probablement de l'un des meilleurs studios analogiques d'Europe.
 

Vous sentez-vous comme faisant partie d'une scène locale ou plutôt un cas unique ? Y a-t-il des groupes danois actuels desquels vous vous sentez proches ?

Nous faisons partie de la scène psychédélique mais pas seulement avec d'autres groupes mais aussi toutes autres formes d'expressions artistiques. À ce que j'en sais il n'y a pas d'autres groupes au Danemark qui sonnent comme nous mais nous avons un grand respect pour des groupes comme Baby Woodrose, Telstar Sound Drone et The Wands, que nous sommes fiers d'appeler des amis. Ce n'est pas juste une scène locale car nous sommes connectés à beaucoup de groupes étrangers.

 

Vous avez une chanson dont le titre est en français, « L'Espion », je sais que ton père est français, et pour moi ce morceau est comme la BO d'un vieux film d'espionnage des années 60, c'était l'objectif ? Et pourquoi « L'Espion » et pas« The Spy » ?

Oui, le thème de l'espionnage est le concept aussi bien des paroles que de la musique. Comme je l'ai dit certains titres sont très critiques. « L'Espion » décrit ce qu'on ressent en étant un dissident. « de l'autre côté de la ligne ennemie » pour ainsi dire. Comme un espion ! C'est pour cela que ça sonne comme un film de la Guerre Froide, parmi les lesquels les meilleurs sont français.

 

Une BOF complète c'est quelque chose qui vous tenterait ?

Ça serait très intéressant, enfin ça dépendrait du film bien sûr, mais oui ! On retrouve notre musique dans quelques bandes son mais créer une BO complète un jour ce serait super cool.

 

Je te laisse le mot de la fin !

J'encourage les gens à écouter notre nouvel album avec l'esprit ouvert et relaxé. Ce n'est pas un album pour quelques élus. Avant de vous en rendre compte vous apprécierez le voyage en tapis volant avec nous. Et à nos gros fans on voudrait dire merci pour leur implication dans la musique psychédélique et on espère vous voir sur notre tournée européenne. Peace !

photo de Papy Cyril
le 12/06/2017

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Dernières news

Chronique au Hasard

Cryptopsy - Once was not

Évènements

IGORRR + PRYAPISME au CCO à Villeurbanne le 16 novembre 2017TEXTURES au CCO à Villeurbanne le 12 novembre 2017Soirée Play for Humanity Au Scarabée à La Verrière (78) le 11 novembre 2017AGNOSTIC FRONT + RISE UP à La Tannerie à Bourg-En-Bresse (01) le 15 novembre 2017NASHVILLE PUSSY + SINNER SINNERS + 11Louder à La Tannerie à Bourg-En-Bresse (01) le 10 novembre 2017