MetalFest (Morbid Angel + Kataklysm + Marduk + Keep Of Kalessin + Arsis) le 28/11/2008, L'Elysée Montmartre, Paris (75)

Morbid Angel + Kataklysm + Marduk + Keep Of Kalessin + Arsis (report)
C’est sur un coup de tête que je me suis décidé à cassé la tirelire pour allé voir ce concert. Il faut dire que l’affiche est plus qu’attrayante avec pas moins de 5 groupes de renommée internationale : Arsis, Keep Of Kalessin, Marduk, Kataklysm et Morbid Angel !!!

Le début est prévu à 17h et l’organisation n’est pas en retard car l’ouverture des portes se fait à peu- près dans ces eaux là. C’est Arsis qui ouvre le bal vers 17h45, les américains n’ont pas vraiment la meilleure place sur l’affiche car comme beaucoup de premières parties, leur set va se faire devant une foule assez clairsemée. Le groupe rentre directement dans le vif du sujet, sans intro aucune. Le son n’est pas franchement mauvais, sauf pour le chanteur/guitariste qui a eut quelques soucis. Je ne sais pas si j’étais mal positionné mais je n’ai quasiment pas entendu sa gratte…Le pauvre a tenté de communiquer avec le public mais c’était sans savoir que les français ont un niveau d’anglais assez faible…Ce qui engendrait des silences assez gênants dans le public. Je ne pouvais qu’être assez déçu de leur concert car lorsqu’on écoute l’album on s’imagine mal comment ils vont pouvoir retranscrire tant de technique et de précision en live ! Et d’ailleurs eux même n’ont pas trouvé de solution à ce problème car ils ont dû faire appel aux samples pour l’intro de leur tube « We Are The Nightmare ».

Juste le temps de se balader un peu dans la fosse avant que les norvégiens de Keep Of Kalessin n’entrent en scène. Une bonne partie du public avait hâte de voir cette nouvelle révélation Black metal mélodique (bien que le combo existe depuis 1993) en live, c’est d’ailleurs surement pour ça que la foule s’est faite beaucoup plus dense d’un coup. Le guitariste entre le premier sur scène et fait office de chauffeur de salle avec un solo épique qui nous a mis tout de suite dans l’ambiance. Il n’a fallut que deux ou trois morceaux à la fosse pour commencer à s’énerver. Je ne sais pas si c’est à cause du noir sous leurs yeux et leurs têtes blondes qui me font cet effet là, mais ce combo m’a fortement fait penser à Children Of Bodom. En tout cas Keep Of Kalessin est réellement le groupe qui aura réveillé l’Elysée Montmartre ce soir là, en livrant leur black metal aux tendances power metal melodique.

A partir de maintenant on commence à taper dans le lourd, le deuxième groupe de black metal de la soirée s’apprête à faire feu, il s’agit bien sûr de Marduk ! Cela fait bien longtemps que le combo est passé maître en matière de Black metal, bien que le départ de Legion (l’ancien chanteur) en 2003 a divisé la fanbase en deux : les ‘’pro-Legion’’ et les ‘’pro-Mortuus’’. Je ne suis vraiment pas fan de ce genre de musique ni du groupe, je ne pourrais donc pas faire de comparaison sur ce point là…En revanche je trouve que le frontman a parfaitement assuré son rôle et n’a pas faibli d’un pouce du début à la fin. En connaissant Marduk dans ses grandes lignes je peux vous dire que le groupe est resté fidèle à lui-même : ça blaste à fond, ça hurle à la mort et les guitaristes gratouillent leurs cordes du plus vite qu’ils peuvent. J’ai également remarqué que les norvégiens se sont efforcés de piocher dans l’ensemble de leur discographie en remontant au moins jusque ‘’ Heaven Shall Burn... When We Are Gathered’’(1996). Même si c’est Marduk, au bout d’un moment on commence à trouver le temps long… après ce n’est qu’un avis personnel car je supporte le Black qu’à petite dose. Bref un concert assez bon mais sans plus…

C’est avec grande impatience que j’attends l’arrivé des canadiens de Kataklysm. Après l’écoute de leur dernier opus (‘’Prevail’’) j’avais vraiment hâte de voir ce que leur Death très mid-tempo donnerait sur scène. Et je n’ai vraiment pas été déçu ! Quelle claque ! Le son était impeccable, quasiment le même rendu que sur CD, donc tout de suite ça met dans de bonnes conditions pour passer un excellent concert. Le combo avait l’air ravi d’être ici ce soir, d’ailleurs le chanteur n’a pas cessé de le répéter. Son accent québécois lui a valu de nombreux ‘’tabernacle’’ et autres ‘’caribou’’ en provenance du public. A plusieurs reprises il a pointé la fosse du doigt en disant : ’’On veut de la violence ! On veut du chaos !’’ Et c’est avec plaisir que le public s’est exécuté. Dés la fin du concert les premières critiques ont commencé car les passages saccadés du groupe font un peu trop ‘’deathcore’’ au goût de certains…En tout cas moi j’ai pris mon pied et c’est avec grand plaisir que je retournerais les voir !

Dans quelques minutes je réalise mon rêve…voir Morbid Angel en live. Pour moi ces mecs sont les dieux du Death metal, donc je ne pourrais pas avoir de point de vue très objectif sur ce concert. En tout cas ça reste pour moi un concert inoubliable. Quel choc émotionnel de voir David Vincent monter sur les planches de l’Elysée Montmartre, tout de cuir vêtu (d’ailleurs avez-vous remarqué qu’il a toujours le même t-shirt en cuir ?). C’est parti pour presque 2 heures de concert recouvrant une bonne partie de la carrière du groupe, tous les tubes y sont passés : ‘’Rapture’’, ‘’Pain Divine’’, ‘’Chapel Of Ghouls’’ et l’énorme ‘’God Of Emptiness’’ (dommage que ‘’Immortal Rites’’ soit passé à la trappe). Les solos des deux gratteux ont fait frémir plus d’un tympan ! Les vétérans du Death metal assurent sans aucuns soucis, une bonne communication avec le public en plus de ça. Je ressors de là tout ému comme une bonne partie du public présent ce soir je pense !

Setlist de Morbid Angel pour le plaisir :

-Rapture
-Pain Divine
-Maze Of Torment
-Sworn To The Black
-Nevermore
-Lord Of All Fever & Plague
-Chapel Of Ghouls
-Dawn Of The Angry
-Where The Slime Live
-Blood On My Hands
-Bil Ur Sag
-God Of Emptiness
-World Of shit (The Promised Land)
photo de Domain-of-death
le 04/12/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

1997 - On the Run
The Meteors - Psychobilly