Cult of luna - Eternal kingdom

Cult of luna - "Eternal kingdom"
Cult of luna - Eternal kingdom (chronique)

Je ne sais pas comment ca se passe chez vous, mais chez Core and Co, la sortie d’un nouvel album de Cult Of Luna a le don de mettre ses chroniqueurs dans un état d’excitation sans retenue. Deux ans seulement après la sortie d’un Somewhere Along The Highway passionnant, qui en fit frémir plus d’un à l’écoute de ses mélopées envoutantes et de sa puissance tellurique ; nous retrouvons le combo suédois au mieux de sa forme. On sent que le groupe a encore franchit une étape avec ce "Eternal Kingdom" ; bien qu’on ne puisse pas parler de métamorphose (on est encore en terrain connu) le groupe a su se renouveler en proposant, non pas un album riche, beau et intense comme il sait le faire mais une véritable claque au petit monde du post-hardcore. Il me semble a l’écoute de ce Eternal Kingdom que le groupe a réussi a utiliser pleinement la richesse de son line-up ( trois guitares, basse, batterie, chant, samples et claviers) La complémentarité de ses nombreux musiciens dans les nappes envoutantes et dans les enchevêtrements mélodiques de leur composition, est bien mise en avant dans ce cinquième album et se ressent comme (une fois de plus) pleinement maitrisée. Les ambiances des morceaux sont fidèles à ce que nous connaissons de Cult Of Luna : nous nageons entre des flots intenses de rythmiques puissantes et mélodieuses et parfois un ruisseau de douceur nous emporte dans un courant d’émotions fortes (« Ghost Trail » ou la richesse des arrangements entre les guitares est exceptionnelle) Si le précédent album était profondément ancré dans ses racines (enregistré dans un chalet au fin fond de la Suède en hiver), celui-ci a l’air beaucoup plus libre et s’envole allégrement à travers le paysage. On sent que la force de cet album est sa capacité à mêler ambiances éthérées (« Ugin ») et embrasements (. Plus marqués encore que sur leurs précédentes sorties, je trouve que le contrôle parfait des structures des compo donne une force surhumaine à ce disque. La rondeur de la basse et la volupté de la section rythmique renforce avec brio la clarté et les caresses des guitares lorsqu’elles passent en son clair. On pourrait dire que le groupe use du gimmick delay-reverb afin de créer des nappes mélodiques flottantes et envoutantes, mais c’est avec parcimonie que le groupe a utilisé sur cet album cet effet de style qu’ils maitrisent a la perfection. De plus, on ne peut que souligner les ajouts d’effets sur les guitares, qui sont a la fois discrets et incroyablement enrichissants dans les compos. Ces petits plus dans les arrangements font la différence et marquent ce disque d’un identité retrouvée pour Cult Of Luna. Il semblerait que le combo ait pris l’initiative de faire progresser son son ; et la présence d’un interlude où l’on entend fredonner un saxophone est tout autant reposant qu’il laisse place au morceau « Mire Deep » qui est le plus « sombre » de l’album. Ou encore le court titre « Osterbotten » à la nappe electro qui laisse place à « Curse », selon moi le meilleur titre de l’album. On retrouve dans cet opus tout ce qui a fait de Cult Of Luna une valeur sûre et un grand du genre. L’alchimie entre les passages atmosphériques et les montées en puissance est parfaite et nous laisse pleinement nous imprégner des ambiances et des émotions des compositions de ce Eternal Kingdom. Un album qui comptera comme un des meilleurs dans la discographie du groupe suédois adorateur de la lune et qui doit avoir une place dans votre playlist pour un moment si vous aimez un temps soit peu les explosions de lumières et le martellement intense et subtil des instruments.

photo de Viking Jazz
le 10/06/2008

7 COMMENTAIRES

Pidji

Pidji le 10/06/2008 à 14:08:16

Même avis, un grand album pour CULT OF LUNA qui arrive à ne jamais faire le même album !

Sam

Sam le 11/06/2008 à 10:20:50

il y a que moi qui n'arrive pas du tout à rentrer dans cet album? J'ai beau essayer, mais ça ne me captive pas beaucoup...

mat(taw)

mat(taw) le 14/06/2008 à 18:24:20

merde, meme pas écouté. faudrait que je sorte de ma cave un peu

Anorexorcist

Anorexorcist le 18/06/2008 à 16:36:59

J'arrive pas à le mettre aussi haut que les deux précedents. Certe, il passe très bien, mais il n'y a pas le truc en plus qui le rend mythique.

Sam

Sam le 26/06/2008 à 06:47:10

je confirme, après plusieurs écoutes, ce disque est fade...

Sam

Sam le 26/06/2008 à 06:47:47

...et je le note

binassmax

binassmax le 14/08/2008 à 23:04:45

Moi j'adore tout simplement dans la même veine quoi!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme

CD album CD album

Acheter Cult of luna Eternal kingdom sur Amazon

Tracklist

1. Owlwood
2. Eternal Kingdom
3. Ghost Trail
4. The Lure
5. Mire Deep
6. The Great Migration
7. Osterbotten
8. Curse

DANS LA VEINE

Amen Ra + Hitch - split Amen Ra et HitchAmen Ra + Hitch - split Amen Ra et Hitch

évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019