Deftones - Koi No Yokan

Deftones - "Koi No Yokan"
chronique Deftones - Koi No Yokan

Comment fait Deftones

 

On a beau scruter les anciens, les nouveaux groupes, Deftones est toujours au-dessus du lot.

Avec "Koi No Yokan" c'est encore la même chose.

"Diamond eyes" vient à peine de délivrer tous ses secrets et qualités, qu'un nouvel album sort pour le plus grand plaisir d'une horde de fans grandissante.

 

Chroniquer un tel album, encore à chaud, risque de laisser une étrange sensation d'inachevé. Entre l'optimisme des premières écoutes (intensives malgré tout)  et le sentiment encore vague qu'il peut laisser dans notre mémoire. Un album demande souvent beaucoup de temps. Mais le sujet est trop tentant...et  l'optimisme prend le dessus : il faut parler de "Koi No Yokan".

 

Parler de cette capacité qu'a le groupe à se renouveler, tout en demeurant reconnaissable à la première seconde. Le départ est d'ailleurs tonitruant sur le riff jumpant de "Swerve city" (qui lancera sans doute les présentations scéniques de l'album). Il y a déjà tout dans ces 2min45 : de la vivacité, de l'aérien et la touche Deftones. Encore une fois, Carpenter s'est trituré la tête pour trouver des parties guitare rentre-dedans, lourdes et planantes pendant que Chino fait le boulot.

 

Parler de ces sorciers musicaux qui apportent, comme à leur habitude, leurs inspirations personnelles diverses et variées. La preuve sur "Romantic  Dreams", "Tempest" ou "Goon squad" qui basculent en une seconde.

Un titre de Deftones, c'est un peu comme un épisode des Simpsons : par un imbroglio extraordinaire on se retrouve avec une trame qui n'est pas celle qu'on imaginait. Résultat : les intros sont en général...des "feintes". 

 

On se fait avoir avec l'intro faussement agressive du titre "Gauze", qui justifie à lui seul la présence de Frank Delgado pour son clavier (que l'on retrouve sur le  troublant, aux nappes shoegaze et aux allures islandaises "What happened to you") au 2nd plan et ses sons sortis du Mac. 

Une 8e piste marquante à bien des niveaux : les yeux fermés on imagine les doigts de Carpenter glisser de case en case sur un gimmick enivrant, les envolées  de Moreno et ses explosions étouffées. A ce titre "Entombed" est également une réussite, on entend combien le toucher de chacun est indispensable, et que la  moindre petite variation ou tentative peut transformer une ambiance, un morceau, un album.

 

On se fait aussi avoir sur certains chemins empruntés par le groupe. L'air de rien, tout doucement, Deftones se détache complètement de ce son lourd et  particulièrement sombre de "Diamond eyes" pour oser une autre voie...sans opérer un virage franc et déstabilisant.

Les minutes défilent sur "Tempest" ou "Leathers", les morceaux les plus passionnés, littéralement explosifs alors que "Goon Squad" repousse les limites du groupe qui n'a jamais accordé aussi bas ! 

C'est ce qui subsiste de la face sombre, vilaine, violente encore vivace chez Deftones après 20 ans de carrière.

Il y a l'autre partie, toujours aussi sincère,  vraiment honnête du groupe : celle qui "expérimente" et pose ses idées les plus calmes sur les pistes 9 et 11. Le temps démêle toutes les tentatives du groupe, mais les écoutes désarçonnent si l'on donne à "Koi No Yokan" une attention plus grande que la simple sortie d'un groupe de "néo-métal".

Le groupe a depuis longtemps dépassé cette étiquette, se mettant définitivement à part de toute appellation contrôlée par des "journalistes musicaux".

 

Aujourd'hui à la croisée de chemins comme le métal, la new-wave, le post-rock, les américains jonglent, osent, mais s'amusent à expérimenter sans jamais renier ce qu'ils ont toujours été.
Le genre d'album qui compte et qui comptera : aussi bien pour le groupe que pour ses fans.

photo de Tookie
le 12/11/2012

20 COMMENTAIRES

pidji

pidji le 12/11/2012 à 09:44:12

Bah comme pour "Diamond eyes", j'accroche pas dès le départ. Mais j'imagine que le charme opèrera encore au bout d'un paquet d'écoutes !

Ukhan

Ukhan le 12/11/2012 à 10:20:39

Tu serais pas un tout petit peu fan quand même ^^
Deftones c'est aussi un bon groupe de scène soit-dit en passant...
se renouveler ? Ils avaient passés un fameux cap avec White Pony... et là ils ont la marque des grands comme AC/DC fait du AC/DC ou Unsane du Unsane ... Deftones fait du Deftones et c'est déjà fort bien comme ça... les fans seront émus, les autres pas.
Fin, c'est juste un avis après 3 écoutes.

Ukhan

Ukhan le 12/11/2012 à 10:25:21

Mais ça à l'air d'être plus consistant à mes oreilles que Saturday night wrist en tout cas ^^

pidji

pidji le 12/11/2012 à 11:56:03

Bah il est différent de "Saturday night wrist" c'est clair. M'enfin l'éponyme est vraiment le pire de leurs albums.

Tookie

Tookie le 13/11/2012 à 12:14:20

@Pidji : je t'en parlais par mail, pour moi aussi les débuts n'étaient pas à l'extase. Mais c'est Deftones, et leurs albums ont une durée de vie incroyable tant ils regorgent d'idées pas toujours identifiables durant les premières écoutes.
T'entends 1001 trucs dans chaque titre, alors qu'à première vue ça parait tout con. Sont forts les salauds !

@Ukhan : ça se voit aussi dans mon précédent commentaire je crois ^^
Mais j'ai tenté de ne pas dire bêtement que c'est géant...
Je ne trouve pas que Deftones fasse du Deftones, ils sont reconnaissables grâce au son qui est le leur mais ils vont ailleurs quand même sans se caricaturer ni s'auto-plagier à la ACDC...qui sont grands je ne le conteste pas hein !
Hé ouais, sur scène ça défonce (j'en ai déjà parlé sur le site d'ailleurs par deux fois je crois).
Une sorte de White Pony II le retour peut-être ?

On pourra en reparler dans 6 mois, dans un an ou deux...mais j'pense vraiment qu'avec cet album ils tiennent un truc en plus de tout ce qu'ils savent déjà faire.

Jull

Jull le 13/11/2012 à 12:22:04

Deftones passe les epoques comme certains grands groupes, sans se laisser porter par les modes, mais par ses envies.
Tu ecoutes les derniers albums de Slipknot par exemple, tu sais qu'ils seront au fond d'un tiroir dans pas longtemps (perso c'est deja fait pour les deux derniers... alors que le groupe a 4 Lp, c'est moche).

Cobra Commander

Cobra Commander le 13/11/2012 à 16:33:49

Par curiosité j'ai jeté une oreille sur le titre associé à la chro...
Vous connaissez le titre "Saw Something" de Dave Gahan?

Tookie

Tookie le 13/11/2012 à 17:33:25

Moreno a toujours déclaré haut et fort son intérêt pour la new-wave. Gahan et sa troupe sont ses premières influences et il n'y a rien de surprenant à retrouver l'impression certaines inspirations (notamment sur la chaleur/froideur du parlé/chant)

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 13/11/2012 à 20:09:42

Je ne suis pas aussi catégorique que toi Toukene... dans le principe des titres à tiroirs... Tool sont plus balaises.
Oui pour l'inspiration New-wave, dans un vieux RAGE, il cite même Duran Duran (qu'ils ont repris d'ailleurs).
à la cinquième écoute, ce disque me paraît moins évident, c'est étrange.
Du coup ce matin me suis remis un Around The Fur ^^

el gep

el gep le 13/11/2012 à 23:48:49

Deftones bons sur scène? J'ai pas dû voir les bons live (OK, juste une fois en vrai et d'autres en vidéo). Me rappelle les Eurockéennes, Artic Monkeys étaient bien plus violents que les Deftones tout mous. Sérieux, c'était vraiment mauvais.

Tookie

Tookie le 14/11/2012 à 07:19:55

BAh t'as pas eu de chance. Vus 3 fois, 3 fois c'était franchement de la folie.
J'ai un report de leur dernier passage à Lille sur le site. LA chemise de Chino avait l'air d'^tere sortie de la machine à laver sans essorage. Un truc énorme vraiment !

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 14/11/2012 à 10:09:32

Vu deux fois et satisfait ^^

vkng jzz

vkng jzz le 14/11/2012 à 10:11:04

je rejoins Touk sur la durée de vie des albums même si on accroche pas à 100% dès le début à leurs nouvelles sorties. Pour l'instant je vais l'écouter religieusement de nombreuses fois pour me laisser envouter tranquillement au fil des écoutes.

pidji

pidji le 14/11/2012 à 13:09:52

El Gep n'a pas tort. Il y a quelques années, Deftones c'était n'importe quoi sur scène (période post white pony), Chino n'avait plus de voix, et chantait faux.
Mais leur concert au Hellfest était mémorable, et avec plusieurs kilos en moins, il assure nettement mieux.

Marion

Marion le 14/11/2012 à 16:32:53

Pour les fans : n'oubliez pas que vous pouvez gagner une guitare dédicacée par Stephen Carpenter de Deftones ici :
http://def-tag.com/?r=000286

Mr. Marshall

Mr. Marshall le 14/11/2012 à 18:00:12

Je confirme que le groupe a fait des prestations remarquables ces derniers temps... Vu dernièrement au Lux' et au Rock en Seine (allez-y lynchez moi !) et c'était vraiment vraiment canon...

Jull

Jull le 15/11/2012 à 07:48:38

pas le lynchage car le concert a Rock en Seine etait enorme. et le report est d'ailleurs visible ici.
http://www.coreandco.fr/reports/deftones-rock-en-seine-saint-cloud-92-le-28-08-2011-178.html

Geoffrey Fatbastard

Geoffrey Fatbastard le 17/11/2012 à 12:16:50

Il y a depuis trois albums une petite routine de la compo qui fait de cet album un disque juste bien... Deftones n'ira donc jamais au-dessus de White Pony et pi c'est tout... Je vois dans le titre de ce LP un petit clin d'?il à Chi cheng, pas vous?

Mike69270

Mike69270 le 22/11/2012 à 09:52:46

comme El Gep, je les avais vu aux eurocks en 2006 à l'époque de la promo de "Saturday Night Wrist" et c'était pas terrible du tout: Chino crachait ses poumons et il était tout bouffi...C'était l'époque où il était défoncé bien comme il faut (ha les ravages de la coco...)...
Sinon pour revenir à cet album, je le trouve également très bien, digne d'un Deftones dont je suis grand fan, mais par contre pas aussi génial qu'un "White Pony" ou un "Around the fur" qui resten selon moi leurs deux plus grosses pépites.

Tookie

Tookie le 24/11/2012 à 14:53:04

La première fois où je l'avais vu c'était aussi en 2006, période "bigfat"mais il avait assuré au chant...moins dans le mouvement...
Même Carpenter à côté faisait maigrichon...

'fin cet albumme fait toujours autant d'effet !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements