Dog Fashion Disco - Adultery

Dog Fashion Disco - "Adultery"
chronique Dog Fashion Disco - Adultery

Dog Fashion Disco nous revient avec un nouvel album intitulé Adultery, quelques mois après la sortie de leur live (The city is alive tonight - live in Baltimore), qui était une sorte de best-of de leurs meilleurs titres jusqu'à maintenant. Alors, les DFD auraient-ils déjà tout donné ? Eh bien non, loin de là !

 

Tout d'abord, l'absence étrange du titre "Rat on a Sinking Ship", qui est présent sur le live, qui avait été annoncé sur ce nouvel album, puis qui a finalement été retiré. Bon, il est certain que ce titre n'était pas super complexe, mais vu l'énergie qu'il produit en live avec son énorme mosh-part, il aurait été sympatoche de se le réécouter en version studio.

Au lieu de ça l'album démarre tout doucement, avec une intro jouée au piano, avec quelques voix trafiquées et autres effets alambiqués... Ce qui nous amène directement au premier titre réel de ce disque, "Sacrifice of Miss Rose Covington", qui remue tout sur son passage ! Les DFD sont bel et bien toujours là. Et il aurait été bête de s'en priver.

 

Globalement, par rapport à l'album Anarchists of Good Taste par exemple, certaines compos sont beaucoup plus épurées, avec moins de changements de riffs toutes les 30 secondes et de structures alambiquées (enfin pas tout le temps non plus, mais disons "globalement") ; mais cela n'enlève pas le charme du groupe. Avec des compos plus rentre-dedans, le groupe affirme encore plus ce côté rock'n'roll qui était déjà bien présent.

Le groupe affirme son amour pour System Of A Down déclaré dans une interview de je ne sais plus quel magazine, en alignant certains riffs proches du combo bien inspirés (c'est à dire d'avant leurs 2 derniers albums...). Mais cet amour pour des groupes plus déjantés comme Fantomas est lui aussi toujours là. La présence d'un synthé ne fait évidemment que confirmer cela.

 

Bref, ce disque est bien agréable, même si moins compliqué (techniquement parlant) que leurs précédents opus. Dog Fashion Disco est toujours un groupe à part, avec son propre univers et ses propres délires musicaux, entre rock, metal, et délirium trémens.

photo de Pidji
le 22/08/2006

1 COMMENTAIRE

cglaume

cglaume le 23/01/2015 à 13:49:54

Un excellent album. C'est vrai qu'il commence mollo, le 1er morceau vraiment top étant la complainte de vieux coyote "Desert Grave". Mais à partir de là le groupe ne redescend plus de son Olympe, même si "The Darkest Days" est le summum du RhaaLovely. Impossible également de passer sous silence l'OVNI de Dictator Metal "Dead Virgin...", le refrain de tueur de "The Hitchhiker" ou celui à peine moins génial de "100 Suicides". Et ce final ! Rhaaaaaaaaaa !!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • LIONS METAL FEST le 1er juin 2019 à Montagny (69) avec VADER, BENIGHTED,...
  • Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019

HASARDandCO

Still Square - Live 2008
Pord - Pord
Chronique

Pord - Pord

Le 17/01/2010