Envy - A Dead sinking story

Chronique CD album (62 : 54)

chronique Envy - A Dead sinking story
Dernier opus en date du combo japonais, A dead sinking story ne marque pas de rupture avec les précédents albums et pérennise le style désormais atypique du fer de lance du mouvement screamo.

Dès le début de « chain wondering deeply » on sait à qui on a à faire : la voix nous remet dans l´ambiance désespérée du précédent LP, les mélodies sont toujours aussi efficaces et entêtantes et la rythmique soutenant l´édifice ne flanche jamais. Et pourtant, un petit quelque chose me dit que cet album est DIFFERENT. Et c´est au bout de 2 ou 3 écoutes que se lève le mystère : les compos sont expérimentées plus à fond, les breaks sont allongés et étoffés par des samples ; tout cela nous donne des morceaux de 6 ou 8 minutes qui n´existaient pas sur all the footprints... Autre changement qui n´est pas très net, celui-là : la production semble plus léchée et rend les riffs beaucoup plus acérés et durs que sur son prédécesseur où l´ensemble était plus léger, la basse a peut-être aussi pris une place plus notable sur cette galette. Bon, voilà pour les détails qui intéresseront les aficionados, pour les autres ENVY reste ENVY et c´est exactement comme ça qu´on les aime. Les passages très calmes comme sur Unrepairable gentleness nous offrent des pauses bien méritées après s´être sorti des affres de la mélancolie qui ronge le chanteur... Nos quatre zicos nous démontrent également qu´ils savent aborder différemment leurs compos en nous faisant languir avec des passages au son clair et arpège avec une voix parfaitement chantée ; le tout stoppé net par une déferlante de hurlements , de grattes qui donnent l´impression de crier elles-mêmes et une batterie avide de violence accompagnée de samples utilisés ponctuellement et à bon escient.

ENVY évolue et nous le fait savoir de la plus belle des manières avec ce A dead sinking story, ils restent dans la continuité des précédents opus mais en y ajoutant la maîtrise de leur hargne par moments et en faisant durer les moments de quiétude. Ce qui nous ferait presque penser qu´ils peuvent accepter d´autres sentiments que le désespoir et la rage comme en témoigne le magnifique A will remains in the ashes...
photo de Mat(taw)
le 26/12/2004

1 COMMENTAIRE

moshimoshi (koko mushimushi)

moshimoshi (koko mushimushi) le 22/09/2006 à 14:53:46

Un album sans commune mesure

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Revok - avril 2011
Entombed - Hollowman