Master Boot Record - FLOPPY DISK OVERDRIVE

Chronique CD album (83:00)

chronique Master Boot Record - FLOPPY DISK OVERDRIVE

 

Et si le futur du Metal passait par un retour à des technologies du passé ? C'est en tout cas ce que pense Master Boot Record depuis maintenant quatre ans, neuf albums et une quarantaine de reprises de thèmes de jeux vidéo des années 80 et 90. Pour composer sa musique, 486DX-33MHz-64MB n'utilise aucun synthé, uniquement des ordinateurs vintage, en particulier un Intel 486, un Commodore 64 et un Amiga 500, entièrement en MIDI. En live, il est secondé par une batterie et une guitare. Complètement tombé en amour à la sortie de Direct Memory Access, sorti chez Blood Music, j'adhère tout de suite à la musicalité, à la proposition et à la conception du Metal Extrême de BMR. Je ne suis pas long à me pencher sur son back catalogue, mais aussi ses autres projets comme Keygen Church, Hacking the Wave, ou encore Victor Love. On le retrouve également invité sur Shifting.Negative d'Aborym, chroniqué par mes soins.

 

Par facilité, MBR a souvent été rattaché à la scène Dark Synth, mais il le clame haut et fort « je ne fais pas de Synthwave, je n’en ai jamais fait. Je fais du Heavy Metal avec des synthés. » (interview pour Synthspiria du 24 décembre 2018). Effectivement, la musique du groupe est à la croisée des chemins entre le baroque, le Metal Extrême, le Heavy épique (typé NWOBHM) et jeux vidéo retro. La majorité des morceaux sonnent comme une charge Thrash implacable couplée à des lignes mélodiques qui rappellent les twin guitars chères à des groupes comme Iron Maiden. Rajoutez des plans rappelant la musique classique et une influence de la demoscene, et vous n'aurez qu'une petite idée de ce qu'est MBR.

 

À l'occasion de la sortie de l'album, chez Metal Blade, un défi est proposé aux fans qui s'entraident sur l'IRC du groupe : résoudre un crypto, démêler une énigme basée du l'ASCII et l'Advanced Encryption Standard. La récompense ? Un titre bonus, une pièce épique de presque quatorze minutes, probablement du coup le meilleur de l'opus. Merci à Guts et surtout Gehasia de m'avoir grandement aidé à vaincre le code.

 

"Punk's not dead » éructait Wattie

"Rock’n roll is dead, we are the zombies" scande Punish Yourself.

"Heavy Metal is not dead. It was just not evenly synthesized" affirme Master Boot Record.

 

Flashez votre BIOS, overclockez votre CPU et "spread the code ! »

photo de Xuaterc
le 08/04/2020

1 COMMENTAIRE

pidji

pidji le 08/04/2020 à 08:14:07

WINAMP !!! Mon lecteur audio culte...
Bon sinon pas écouté ce disque :D

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements