S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Les interviews In Vain - Interview du 10/04/2018

In Vain - Interview du 10/04/2018 | COREandCO

Membre(s) interviewé(s) :
Johnar Håland

Les interviews In Vain
In Vain

Currents d'In Vain, paru un peu plus tôt dans l'année, marque une nouvelle étape dans la carrière plus que prometteuse du groupe norvégien. De retour d'une tournée européenne, j'en ai profité pour poser quelques questions à Johnar Håland.

Salut, la plupart des lecteurs de CoreAndCo ne doivent pas trop vous connaître. Peux-tu prendre quelques instants pour présenter le groupe?

In Vain est un groupe norvégien de Metal extrême progressif formé en 2003. Andreas (chant), Sindre (chant) and moi-même (guitare) sommes les membres fondateurs, Kjetil (guitare) nous a rejoints en 2009 pour l'enregistrement de notre deuxième album, Mantra. Notre bassiste Alex est avec nous depuis 2013 et notre batteur Tobias nous a rejoints récemment. Nous avons publié jusqu'à présent quatre albums et deux E.-P. et nous avons signé chez Indie Recordings après la sortie de notre deuxième E.-P. Wounds en 2005. Notre dernier album en date, Currents, est sorti le 26 janvier 2018 et nous revenons tout juste d'une tournée européenne avec Orphaned Land, Subterranean Masquerade et Aevum (Margoth s'est rendue à la date nantaise, son report se lit ici, NdR).

 

 

Currents est votre quatrième album. Peux-tu nous en dire plus sur sa conception, était-ce différent des précédents ?

 

A mon avis, Currents est un nouveau solide album à notre actif. C'est un album très varié, avec beaucoup de contrastes et une forte musicaité. Je prends comme un signe de qualité que notre album préféré varie d'une personne à l'autre. Je ne pense pas que Currents soit si différent du reste de notre discographie, mais il y a des changements. La production est plus organique, il y a plus de chansons courtes et il y a moins de Black Metal que sur nos albums précédents.

 

 

 

 

Qu'est-ce qui vous a inspirés pour composer l'album?

 

Différents styles de musique, les voyages, l'art, la literature, les films... La vie de tous les jours en fait.

 

 

Il existe un grand nombre de groupes de Metal de qualité venant de Norvège. Quel est votre secret pour ne pas en être simplement un de plus?

 

Je pense que quand vous venez d'un pays qui compte de nombreux groupes de qualité, la compétition est élevée, ce qui vous oblige automatiquement à élever le niveau. De plus, il y a beaucoup de concerts, de ce fait, y assister est très inspirant. Je suppose que cela doit être plus dur pour un groupe de Metal de venir d'un pays où la scène est très active que d'un pays où il n'y a pas de scène Metal.

 

 

Vos artworks ont toujours été remarquables. Pourquoi est-ce aussi important pour vous?

 

Nous essayons de rendre remarquables tous les aspects de notre art, et pas seulement la musique. Nous avons la chance de travailler avec des graphistes de qualité par le passé et dans le futur j'espère.

 

 

Votre musique est un mélange de plusieurs sous-genres de Metal. Quelles sont vos principales influences?

 

Cela fait des années que j'écoute tous styles de musique, tout, du plus soft au plus extrême du Metal. Pour moi, il y a deux styles de musique: la bonne et la mauvaise.

 

 

Une tournée est-elle prévue pour promouvoir Currents?

 

En février/mars, nous avons tourné en Europe avec Orphaned Land, Subterranean Masquerade et Aevum, à Londres, en France, Espagne, à Amhem et Essen. Nous esperons pouvoir en faire une autre plus tard cette année pour nous rendre dans les pays dans lesquels nous n'avons pas pu aller. En attendant, nous allons jouer quelques dates en Norvège et participer à plusieurs festivals.

 

 

Jouer live est très important pour vous, et votre réputation dans ce domaine est très bonne, mais que préférez-vous: le studio ou la scène?

 

J'aime les deux, mais si je devais choisir, je dirais Ie studio car c'est là que le processus de création se fait.

 

 

 

Vous chantez en anglais et en norvégien; qu'est-ce qui détermine le choix de la langue?

 

90% des nos paroles sont en anglais et cela restera notre langue principale. Cependant, sur tous nos albums, nous avons des paroles en norvégien, et je pense que c'est une tradition que nous allons garder dans le futur.

 

 

Ces dernières années, la plupart d'entre vous ont été des musiciens live pour Solefald. Comment cela est-il arrivé, et cette expérience a-t-elle été bénéfique?

 

In Vain n'est plus le groupe live de Solefald, seuls certains de nos membres jouent avec eux désormais. J'ai été approché par (Cornelius Jakhelln de Solefald, NdR) en 2013 et je lui ai soufflé l'idée. Solefald n'avait pas joué live pendant des années et j'ai suggéré qu'In Vain soit leur backing band et que cela serait gagnant-gagnant pour les deux groupes. Nous avons donné quelques concerts mémorables ensemble et avons pris du bon temps.

 

 

 

J'imagine qu'une telle collaboration est une source d'inspiration. Quelque chose avec Lars (Nedland, l'autre gars de Solefald, et frère de Sindre par la même occasion, NdR) et Cornelius est-il prévu?

 

Il n'y a rien dans les cartons, mais les deux ont participé à notre album de 2013 Ænigma et notre chanteur Sindre a chanté sur leur dernier album World Metal en 2015

 

 

 

Intéressé par le fait de gagner un Spellemann (sorte de victoire de la musique norvégienne, remporté également par The Kovenant ou Dimmu Borgir, NdR), comme Nekromantheon, Kampfar, ou Enslaved qui sont (ou étaient) signé comme vous chez Indie Recordings ?

 

Oui, bien sûr, cela serait génial. Pas forcément pour le prix lui-même, mais par la suite, vous recevez beaucoup d'attention positive qui peut bénéficier à la carrière future du groupe.

 

 

 

Que peut-on espérer de la part d'In Vain dans les années à venir?

 

Encore plus de grande musique et j'espère plus de tournées et de concerts. Nous ne sommes pas des musiciens à temps plein, mais nous aimerions pouvoir jouer plus souvent que l'an passé.

 

Les derniers mots sont pour toi...

 

Merci beaucoup pour ton soutien, nous apprécions! Pour les lecteurs, continuez de soutenir la grande musique, venez jeter une oreille à notre nouvel album Currents et passez voir notre page FB https://www.facebook.com/InVainOfficial/ pour des info, de la musique, des dates de concert et plein d'autres choses.

 

 

-------------------------------------

 

 

 

Hei ! I think most of the CoreAndCo readers barely know who you are, so can you please take a little time to introduce the band to them ?

 

In Vain is a Norwegian band that plays progressive extreme metal and was formed in 2003. Andreas (vocals), Sindre (vocals) and myself (guitar) are the founding members, while Kjetil (guitar) joined the band in 2009 during the recording of our second album ‘Mantra’. Our bassist Alex has been around since 2013 and our drummer Tobias joined us recently. So far we have released four albums and two EPs, and we signed with Indie Recordings after releasing our second EP ‘Wounds’ in 2005. Our latest album Currents was released on 26 January 2018 and we just came back from a European tour with Orphaned Land, Subterranean Masquerade and Aevum.

 

 

 

Currents is your fourth album. Can you tell us a bit more about its conception ? Was it different from the other ones ?

 

In my opinion, Currents is another strong album in our catalogue. It is a very diverse album full of contrasts and has high-quality music with longevity. I take it as a sign of quality that there are different opinions with regards to which of our albums people enjoy the most. I do not believe Currents is that much different from our previous work, but there are some changes. The production is more organic, there are some shorter songs and it is less black metal compared with our previous releases.

 

What did inspire you to compose the album ?

 

Different kinds of music, travels, art, literature, movies, etc. Everyday life basically.

 

There numerous of quality Metal bands coming from Norway. What is your secret not to be just one more one the list ?

 

I guess that when you come from a country with lots of great bands, the competition is higher and it automatically forces you to step up your game. In addition, there are many concerts, so you can easily get inspiration and influences from attending those. I guess it can be more though for a metal band who is active in a country where there is no metal scene.

 

 

Your artworks have always been noteworthy. Why are they so important for you ?

 

We try to make all aspects of our art to stand out, not only the music. We have been fortunate to work with great designers in the past and hope to do that in the future as well.

 

 

 

Your music is a mix between a lot of various Metal sub-genres. What are your main influences ?

 

For years I have listened to all kinds of music, everything from soft music to the most extreme metal. For me there are only two kinds of music; good and bad.

 

 

Is a tour to promote Currents planned ?

 

In February/March we did a European tour with Orphaned Land, Subterranean Masquerade and Aevum. We covered London, France, Spain, Arnhem and Essen. Our hope is to do another tour later in the year where we cover the countries we did not have the chance to go to on this tour. Besides that we will play some shows in Norway and some festivals.

 

 

Playing live is important for you and your reputation in that domain is quite good, but what do you prefer : the studio or the stage ?

 

I like both, but if I had to say one I would have to say the studio, because that is where the creative processes happen.

 

 

 

You sing in English and Norwegian ; what decides you to choose one or another ?

 

90 percent of our lyrics are in English and that will continue to be our main language. However, on all our albums we have lyrics in Norwegian as well, and I think that is a tradition we will keep for the future.

 

 

 

The last years, most of you have been part of the Solefald live band ? How did this happened and what that experience brought you ?

 

In Vain is no longer a part of Solefald’s live band, there are just a few of our members who play with them now. The backdrop was that I approached Cornelius in 2013 and pitched this idea to him. Solefald had not played live for years and I suggested that In Vain could be their backing band and that it could be a win-win for both bands. We played quite a few memorable concerts together and it was a good time.

 

 

 

I guess such collaboration is inspirational. Is something more with Lars and Cornelius is on its way ?

 

There are no plans, but both of them participated on our album Ænigma from 2013 and our singer Sindre did vocals on their last album “World Metal” from 2015.

 

 

 

Interested in winning a Spellemann prisen like Nekromantheon, Kampfar, or Enslaved who share(d) the same label as you, Indie Recordings ?

 

Yes obviously that would be great. Not necessarily for the prize itself, but in the aftermath you get a lot of positive attention that can be beneficial for the band’s future career.

 

 

 

What can we expect from In Vain in the coming years ?

 

More great music and hopefully more tours and live shows. We are not a full-time band, but we would like to play more live than we have done the last years.

 

 

 

The last words are yours...

 

Thank you very much for your support, we appreciate it! To the readers; keep supporting great music, have a go at our new album “Currents”, and stop by our FB page at https://www.facebook.com/InVainOfficial/ for news, music, tour dates and other stuf

 

 

photo de Xuaterc
le 24/05/2018

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

3 CDs de CLOUD NOTHINGS à gagner !

NOTHING à Paris le 30/11 : 2 places à gagner

Dernières news

Chronique au Hasard

Schifosi - Absentium Existence

Évènements

NO ONE IS INNOCENT + LES SALES MAJESTES + TAGADA JONES au Stereolux à Nantes le 25 octobre 2018Stomping #8 @Secret Place à Montpellier (34) les 9 et 10 novembre 2018Tournée française SEEDS OF MARY du 15 septembre au 8 décembre 2018NOTHING au Gibus à Paris le 30 novembre 2018Loth x Acedia Mundi x Finis Omnium @ Le Cirque Electrique / Paris le 24 novembre 2018Birds in row + Coilguns + KEN mode au Petit Bain à Paris le 29 novembre 2018Daughters au Point Éphémère à Paris le 10 avril 2019