Hellfest Festival - Compilation 2013

Chronique CD album (120:00)

chronique Hellfest Festival - Compilation 2013

Je ne pense pas être un wikipedia du métal. Et pourtant, je n'ai fait AUCUNE découverte sur cette compilation.

C'est plutôt cool : les 35 groupes présents sont donc la crème de la crème (en terme de popularité au moins) du métal.

Encore mieux, ça prouve que le Hellfest en a dans le slip (ou plutôt dans le portefeuille, grâce à vous).

 

Mais pour les loosers comme moi.

Oui, moi qui représente : 

-le pauvre, la victime de la crise

-l'étudiant en pleine période d'examen / le lycéen en période de révisions 

-le travailleur acharné qui ne peut pas quitter son poste

-le boulet qui, en Juin, a déjà utilisé tous ses congés

-le mec qui habite tout simplement trop loin

-le nouveau métalleux encore en découverte de Metallica et Slayer.

 

...nous n'allons pas pour ces diverses raisons au Hellfest cette année.

L'affiche est comme toujours, géniale pour certains, moyenne pour d'autres. Naze ? Non, impossible.

Pour preuve cette compil' qui regroupe tous les genres (enfin presque) présents cette année.

 

Dans une démarche, certes mercantile [normal] et peut-être aussi artistique se cotoient plusieurs générations musicales : 

 

Les papys de Whitesnake / Accept / Helloween / Saxon / Krokus / Europe. Qui n'ont pas besoin d'être présentés. Servis avec des titres ultra-connus devenus classiques ("The final countdown", franchement).

 

Il y a ces groupes qui attirent un public encore plutôt jeune (et de toute une génération de néo-trentenaires) : Bullet for my valentine en tête, les Korn également aux côtés des Papa Roach et les français (les seuls présents sur la compil ! BOUH !) Mass Hysteria.

Il y a ceux qui haïssent ce monde et le disent de manière déprimante (My dying bride), qui l'hurlent en ne mangeant pas de viande, en ne buvant pas d'alcool mais en donnant des pains à tour de bras (Sick of it all / Agnostic front).

Ceux qui s'égosillent en se maquillant : Marduk / God seed / Cradle of filth/ Immortal / Lordi / Finntroll.

 

Le casting est tout de même 5 étoiles.

Un peu de rock'n'roll dérivé par-dessus tout ça : entre les Hardcore superstar / Danko Jones / Hellyeah / Red Fang

 

On ne peut pas non plus cracher sur le programme Death / Thrash (sous représenté à mon goût) : avec Kreator, mais aussi At the gates / Morbid Angel / Arch Enemy / Asphyx / Hypocrisy 

 

Hop, un peu de glam (Kissin dynamite) de doom avec Candlemass et de goregrind avec Haemorrhage histoire de dire qu'on en a.

Et voilà, pour le moment cet article n'est qu'une triste énumération de groupes. Sans doute parce qu'il n'y a pas d'âme, pas d'intérêt pour cette galette, parce que les groupes sont certes bien sympas, mais il n'y a pas de passion qui transpire, les pistes passent, et voilà. On s'emmerde sec. On ne découvre rien, on n'a rien de l'ambiance d'un festival. Bref, y'a pas de vie.

 

Ça fait une compilation "médicamenteuse". Le truc sorti des laboratoires, Bricolé avec des ingrédients ayant fait leurs preuves, sorti pour faire de la monnaie, acheté parce qu'on pense que l'avoir nous fera nous sentir mieux :

 

-pour les vieux qui ne bandent plus avec leurs vieux groupes figés depuis 30 ans.

-pour les trentenaires sous anti-dépresseurs (le boulot / la femme / les enfants / les cheveux qui tombent tout ça) qui se prennent 3 jours par an pour un rare moment de liberté

-une équivalence M&M's pour les autres : ça fait pas d'mal d'façon !

-Mesdemoiselles, celle que vous prendrez le lendemain d'une nuit sous la tente avec un bel ephebe puant la 33 export.

-et enfin, pour ceux qui n'y vont pas...et qui ont du mal à avaler la pilule.

 

Ça a tout de même l'allure d'un placebo musical.

Mais ça pourra aussi se révéler être un remède contre Alzheimer après le festival pour ceux qui y étaient, et de drogue hallucinogène pour ceux qui souhaitent s'y croire. Ce sera quand même délicat puisque seuls 2 pauvres titres sont proposés en live (Candlemass et Avantasia). Franchement pas folichons, ni tirés d'un précédent Hellfest...

photo de Tookie
le 13/05/2013

8 COMMENTAIRES

Cobra Commander

Cobra Commander le 13/05/2013 à 10:14:26

Hellfest et découverte, ça fait deux...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 13/05/2013 à 17:56:58

En fait au Hellfest, seuls y vont :
les responsables de la crise pétés de tunes, fainéants, qui sont au chômage en prenant des congés, habitant tout près, qui ont déjà loupé leurs exams et qui ne connaissent ni Metallica, ni Slayer....

pidji

pidji le 13/05/2013 à 18:02:38

Haha pour le coup, n'importe quoi Crom :P

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 13/05/2013 à 18:10:54

En consultant le nombre de spectateurs de l'année dernière, me suis rendu compte que ma théorie ne tenait pas debout.
Mais c'était juste une hypothèse... :)

Jull

Jull le 13/05/2013 à 22:02:57

Le Hellfest n'est rien compare au Download...

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 14/05/2013 à 22:48:43

Pas compris là

Jull

Jull le 15/05/2013 à 01:59:08

bah le Hellfest c'est du caca a cote du Download

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 15/05/2013 à 18:40:43

C'est quoi le "Download" ?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Tournée Sunnatra + Yatra 2019
  • EARTH au Petit Bain à Paris le 19 novembre 2019
  • BRUTUS, DAGOBA, LISTENER et d'autres au Poche à Béthune jusqu'au 10 novembre 2019