High On Fire - Death Is The Communion

Chronique CD album

chronique High On Fire - Death Is The Communion

Trois ans avant leur plus éclatante victoire Snakes For The Divine, les Dux Bellorum américains de High On Fire, menés par Matt Arminius Pike, avait déjà accouché d’un plan de bataille parfaitement élaboré.

 

Imaginez une sombre forêt de rythmes féroces, au hasard celle de Thrashus-Doomus, et trois légions de Metalus Tafiolus avançant prudemment en territoire hostile...

La première Légion Manowarus ouvrait la marche.

Toujours.

On reconnaissait ses hommes grâce à leurs pagnes en peau de léopard. Se la jouant perpétuellement, le soir, lors des bivouacs, on les entendait de trop loin avec leurs voix aiguës. Leur prétention les faisait souvent se comporter comme des poulets sans tête au milieu du combat.

Aucun n’en réchappa. Leur esprit Pulp guerrier-baston, mise à part.

 

Au centre de la longue colonne de Metalus (plus de 15 000 Trouducus) , se tenait la Slayerus.

Des méchants eux, des cruels, responsables de génocides et d’exactions contre nature sur les populations locales. Leur principale faiblesse ? Utiliser toujours les mêmes stratégies, qui a la longue, devenaient prévisibles surtout quand on avait étudié leur histoire pendant de longues années.

Et justement, Matt Arminius Pike avait beaucoup écouté l’ennemi et ses stratagèmes lors de ses longs moments de captivité en terre Metalus.

Que d’heures avaient passé, aussi, ses deux fidèles officiers Jeffus Matzus (déjà formé à la basse chez Holy Terror et chez Zeke, merdus quoi) et Desus Kenselus, à apprendre, de la bouche du futur Seigneur de Guerre libéré, comment triompher des armées adverses. Chacun de ces braves avait, alors, en charge un détachement de guerriers sans pitié.

 

En arrière garde de l’armée qui avait voulu défier High On Fire, on trouvait les Motörheadus, vainqueurs de maintes batailles et capables de combattre plus efficacement saouls qu’à jeun. Leur valeur n était plus à prouver tellement ces vétérans barbus portaient les cicatrices de leurs dévouement au Dieu Rockus. C’était d’ailleurs de cette dernière formation militaire que Matt Arminus Pike avait le plus appris. Le général Ian Fraserus Kilmisterus lui avait fait boire son premier tonneau et monter sa première cagole de taverne.

L’officier vieillissant fut d’ailleurs le seul rescapé du massacre.

Par respect pour son enseignement.

 

Ce carnage sanglant avait été conduit en onze assauts destructeurs, rapides comme la guerre éclair ou lent comme un travail de sape.

Guitare ou 12 cordes sur "Khanrad’s Wall" pour reprendre son souffle, artillerie lourde ottomane ("Turk"), les Braves sulfataient aux instruments à cordes plus sûrement qu’un onagre de croisé devant les remparts de Nicée.

Celui qui avait écrasé tous les Metalus Tafiolus de la Terre, sous sa santiags de cuir était né pour communier avec la mort. Il aimait le lourd, le bruyant, l’écrasant et adorait les rumeurs de la guerre. Ses troupes faisaient aussi retentir les rythmes ancestraux de leur tribu en délaissant parfois leurs armes pincées ("Headhunter"). Les cœurs se serraient, les gonades se rétractaient à leur écoute. Ainsi, High On Fire nous transportait à une autre époque où la musique était plus simple et la vie plus courte.

 

Avant Death Is The Communion, High on Fire faisait la sieste sous opiacés.

Désormais, la horde était lâchée.

photo de Crom-Cruach
le 28/02/2021

3 COMMENTAIRES

Xuaterc

Xuaterc le 28/02/2021 à 08:32:16

Hoc illud est optimum
Et Mike Mike est le nouveau Lemmy!

Garth Algar

Garth Algar le 28/02/2021 à 11:41:02

Le pinacle du Conan Metal, garanti 100% matière grasse !!!! 

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 04/03/2021 à 17:36:45

Enfin un lecteur de goût: c'est si rare en ces jours sombres, remplis de désespérance et de Post-Technico-Machin.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021

HASARDandCO

Crutches - Såld
Mr. Protector - pétrole