Rorcal - Myrra, Mordvynn, Marayaa

Rorcal - "Myrra, Mordvynn, Marayaa"
chronique Rorcal - Myrra, Mordvynn, Marayaa
La Suisse s'avère chaque année être un paradis musical pour les amoureux de groupes tourmentés, torturés et dont la lourdeur égale la noirceur.
Rorcal est un de ces enfants de la scène doom/post hardcore. Un groupe qui trouvera ses fans dans les amoureux d'Overmars, Dirge, Cult of Luna, Isis, Amen Ra et consorts.
Rythmiques lentes, basse vrombissante, riffs stridents ("Aurore") associés a d'autres abyssiens, chant d'outre tombe : tous les ingrédients de l'album de base du genre y sont.
On notera que 6 pistes d'une moyenne de 10 minutes sont associées à 3 autres anecdotiques (voire dispensables), courtes, faisant office d'interludes.

Si chaque piste délivre un intérêt certain grâce à une puissance tsunamienne (Norys), chaotique (l'excellent Savernaya), ou carrément apocalyptique, on notera évidemment des passages aux accents plus proches du post rock (introduction de Ataraxia).
Les instruments ont largement leur place pour s'exprimer, et démontrent malheureusement un manque d'originalité. On ne peut qu'apprécier la musique produite par les suisses si l'on est fan du genre, pourtant il manque un peu de folie, tout apparaissant quelque peu prévisible.

Ataraxia sort du lot pour sa puissance, mais aussi pour l'équilibre entre le chaos métallique et ses douces envolées planantes.
Tout au long de cet album, les guitares lancinantes guideront les curieux ne connaissant pas Rorcal durant 73 minutes, et offriront une œuvre peu variée mais intéressante.
Un opus qui mènera son auditeur dans des profondeurs déjà explorées, mais qui laissent malgré tout le plaisir d'une macabre croisière.
photo de Tookie
le 06/11/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019

HASARDandCO

Sna-Fu - SNA-FU
Chronique

Sna-Fu - SNA-FU

Le 03/01/2006

Death reality - Bloodprints