Rorcal - Creon

Chronique CD album (51:22)

chronique Rorcal - Creon

C'est vrai qu'en matière de hardcore, je manque des références classiques. En bon ado fils de Satan que j'étais, pour moi, le style se limitait aux poncifs de la scène new-yorkaise, avec ses gros bras tatoués, son niveau technique limité et ses straight-edges (que je considérais comme le summum de l'anti-metalleux). Seuls trouvaient grâce à mes yeux les deux premiers Kickback (ça ressemble quand même pas mal à du Slayer cette histoire) ou les bordelais d'Absurd. Bref, ce n'est que plus tard que j'ai réellement commencé à me pencher sur cette scène, en passant par la case post: Isis, Neurosis; ou black: Celeste, This Gift Is A Curse.



Du coup, je ne connaissais pas Rorcal avant d'écouter ce Creon. Et je reconnais que je ne suis pas déçu du voyage, car il fait la synthèse des deux points d'entrée évoqués plus haut. On retrouve les répétitions lourdes et hypnotiques du gang de Scott Kelly, avec des titres longs et cette propension à manier le chaos musical de la scène black hardcore. Les français ont fait le choix de titres en grec afin de narrer quatre morts mythologiques autour du personnage de Créon (je ne vais pas vous faire un cours d'histoire, ce n'est plus mon métier, si ça vous intéresse d'en savoir plus, je vous incite à cliquer ici). L'album se découpe donc en quatre longues plages épiques, enregistrées en conditions live en trois jours, pour un rendu naturel, grâce au concours de Steph Kroug à la production et Daniel Bergstrand au mixage.



En résulte une musique intense qui alterne plans d'une écrasante pesanteur, entre post-hardcore et doom, accélérations dignes des plus trve peinturlurés norvégiens et la poisse du sludge. On pense parfois sur ces passages aux américains à casquette (Lithurgy, Wolves in the Throne Room) mais avec un raffinement tout européen. Les structures sont plutôt linéaires, avec peu de changements, les musiciens prennent leur temps pour poser leur propos, qu'il soit épique, violent ou enjoleur. Mais, avec intelligence, ils ne se laissent pas embarquer par une répétition outrancière et savent suffisamment varier leur propos pour ne pas lasser l'auditeur.



 


photo de Xuaterc
le 09/05/2016

1 COMMENTAIRE

Avalanchesoundprod

Avalanchesoundprod le 10/05/2016 à 12:27:55

Ils seront en concert à Paris le 11 juin prochain avec Impure Wilhelmina et Keep On Living...hâte hâte hâte.....

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements