Soulfly - Dark ages

Chronique CD album

chronique Soulfly - Dark ages
Seulement un an après Prophecy, Maxou (je me permets) nous sort un nouvel album: Dark Ages. Ce qui est bizarre avec cet album, c'est qu'il pourrait être enfin le digne successeur de "Soulfly". En effet Max a retrouvé ce timbre de voix qui le caractérise tant, pour le plus grand plaisir des amateurs de la période chaos A.D, Roots.

Dans ce nouvel opus rien de transcendant, Max cuisine la recette qui lui va à merveille c'est à dire des morceaux hyper rythmiques, groovy voir limites thrash dans certaines parties, et surtout il a arrêté d' utiliser les deux cordes les plus fines de sa gratte ( ça tombe bien car quand on voit le résultat sur le "3" on se dit que 4 cordes ça lui suffit amplement).
Mais le problème c'est que tous ce qu'on entend n'est malheureusement que du recyclé de Max (certes ça fait plus de 20 ans qu'il est dans le milieu le bonhomme): refrain bateau basé sur deux mots comme sur le représentatif "I and I", où le phrasé de Max sauve l'ensemble; mais sur sa succession de "fuck" sur "Frontlines", même vociféré comme il le fait ça devient vite gavant, surtout que ce morceaux finit sur de la gratte acoustique (elle vient d'où elle?). Par contre ce même morceau en live doit prendre une autre tournure nettement plus rentre dedans. Pour continuer dans le recyclage, "Riotstater": prenez "Zumbi" sur l' éponyme (bon d' accord il avait prévenu que certains morceaux venaient des compos du "Soulfly", mais bon là c'est du plagiat). Les fans de NAILBOMB ne sont pas oubliés car le morceau "fuel the hate" aurait pu paraître sur le "Point Blank", même energie indus, même spontanéïté. Le morceau qui conclue l' album est chanté avec Richie Cavalera et l'élève est loin de dépasser le Maître.

Pour les aficionados de Max la version digipack contient un espèce de titre à moitié trip-world-hop music, moitié mauvais; mais après par contre c'est "Prophecy" et "seek'n'strike" en live pris en Pologne, et là on se dit que tout aussi simples et bateaux que sont les morceaux de soulfly, en live la donne est changée, morceaux plus agressifs, et public totalement conquis à la cause de la "Soulfly military".

Ne boudons pas notre plaisir les soli de Marc Rizzo sont exellent, la basse vrombissante. Alors oui c'est du bon soulfly, pas de grosse révolution (ah si un line-up qui n'a pas bougé depuis la sortie de Prophecy), mais tout de même avec moins de prises de risque qu'avec Prophecy.
photo de Sepulturastaman
le 20/10/2005

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements