Napalm Death + Suffocation le 14/05/2008, L'antipode, Rennes (35)

Napalm Death + Suffocation (report)
10 ans de Garmobonzia, ça se fête ! Et cette date est un sacré beau cadeau pour tous les fanas de death metal qui depuis une décennie viennent assister aux diverses tueries amenées par Fred et sa bande dans notre belle contrée. Une date qui va faire bouger la tête et lever les poings en l’air et qui va nous ramoner les cages a miel comme on en a rarement l’occasion…nettoyage de printemps oblige !

Les petits jeunots de Warbringer sont les premiers a investir les planches alors que tout le monde vient d’arriver trempé dans la salle (la Bretagne, ça vous gagne) l’assistance est donc plus occupée a se sécher ou a boire une bière en se réchauffant dans le hall qu’a écouter le super revival thrash des californiens ! L’archétype du thrashoux, avec son tee-short Sepultura ses nike blanches a scratch montantes d’époque par dessus un jean moulant tout délavé, est dans la place !! Tout y est, des riffs aux solos, des plans de batterie au lignes de chant trve evil, on est plongé dans le bain dès les premières secondes du set. Je ne vous cache pas ma méconnaissance de ce style mais la pêche est là et ça fout la banane crénom, les amateurs du genre ont eu l’air d’apprécier autant que moi et pour une première partie ce fut plutôt ravigotant !

Le temps d’une petite pause et c’est au tour du grand SUFFOCATION de prendre place. Les new yorkais bénéficient d’un son de porc comme toujours, comme j’ai pu le découvrir dans l’après midi durant les balances, ont en a l’eau a la bouche. Le groupe enregistrant un Dvd sur differentes dates espère que ce soir l’ambiance sera de la partie, et même si le public engourdit par la tempête n’est pas venu que pour le groupe américain, il se montrera particulièrement réceptif au show. Mais si j’ose dire, il n’a pas eu le choix tant le son de mule du combo de NYC nous a tous mit sur le cul ! Malgré la brièveté du set (45mn) l’effet tank est puissant grâce aux célèbres mid-tempos du groupe (« Throne Of Blood » « Bind Torture Kill » ) Outre la durée du set qui leur fait défaut c’est une setlist assez étrange que propose Suffo ce soir pour cause de « roulement » de titres pour le Dvd. Ainsi exit « Breeding The Spawn » et « Infecting The Crypts » qui sont pourtant deux des plus grands tubes du groupe ! Au lieu de ça, nous nous consolerons tout de même sur « Catatonia » « Pierced From Within » et « Liege Of Inveracity » et autres « Brood Of Hatred » « Torn Into Enthrallement ». Les slams pleuvent dans la fosse et le public réagit bien a la prestation du groupe qui se donne bien a fond pour le Dvd sans en faire trop. Le charisme de Franck Mullen, le beugleur de service est toujours aussi impressionnant et le niveau des gaillards est stupéfiant. Précision, efficacité, boucherie, voilà les mots d’ordre du combo sur scène avec des titres de leur dernier album éponyme qui feront très mal a la gueule (« Abomination Reborn », « Entrails Of You » et pour terminer le set un « Bind Torture Kill » démoniaque) Incomparable a leur prestation de l’an passé a Poitiers car durant moitié moins de temps, et ayant une setlist bizarrement branlée je fut tout de même surpris de n’avoir eu le droit ce soir a aucuns titres de l’album Souls To Deny, et que les titres du dernier album soient en revanche beaucoup plus efficaces !

Le temps pour moi de récupérer mon souffle, c’est déjà l’heure du groupe de Grind Anglais le plus mythique de l’histoire du genre, les rosbifs Napalm Death. Après les avoir vu 3 fois on se dit qu’on en a fait le tour, et pourtant ce soir le combo de Birmingham va proposer quelques petites nouveautés dans leur set malgré la fatigue apparente des membres du groupe (hormis Barney) Quelques titres du dernier album pour la promo, quelques uns du précédant histoire de marqué les auditeurs de la nouvelle période Napalm post-Jesse Pintado, et on enchaîne avec « Continuing War On Stupidity » et « Necessary Evil » du malsain Order Of The Leech. Entremelé de vieilleries d’Harmony Corruption (dont un des titres encore jamais joué sur scène et un « Suffer The Children » de premier choix en troisième place dans la setlist qui déchaînera tout le monde) Les classiques ne sont pas en reste avec le fameux medley du premier album: « Scum », « Life? » « The Kill » « Deceiver » et « Dead » et des titres du second full-lenght From Enslavement To Obliteration qui seront tout bonnement monstrueux ce soir ! Hormis cela on a assisté a un bon concert de Napalm Death, dynamique qui met toujours autant le bordel et qui fait mal au cul ! Enfin un petit « Siege Of Power » que je n’avais pas encore pu entendre sur scène pour conclure un show de la mort au napalm, après le traditionnel « Nazy Punks Fuck Off » Une chose est sûr, ce n’est pas demain que l’on boudera ce groupe qui décidément est résistant pour son age comme le rappellera Barney...

Merci Garmo pour une soirée une fois de plus forte de death metal et de sueur, on ne peux que saluer cette orga qui fait du bon boulot depuis une décennie maintenant et qui a les couilles de faire venir dans nos regions des grands groupes pour le plaisir des cheveux longs et des vestes a patch !
photo de Jull
le 27/05/2008

1 COMMENTAIRE

sepulturastaman

sepulturastaman le 28/05/2008 à 00:12:44

Ca à l' air bien Warbringer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019