Brant Bjork - Somera Sol

Chronique CD album (49 minutes)

chronique Brant Bjork - Somera Sol

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Brant Bjork, sachez qu'il est un peu à la base du stoner rock actuel. Ancien pote de Josh Homme (leader des Queens Of The Stone Age), ils fondèrent Kyuss dans les années quatre-vingts et sortirent des albums fondateurs du genre, jusqu'au départ de Brant. Après quelques passages dans divers groupes de stoner, il débuta sa carrière solo en 2000 et offre régulièrement des albums à ses fans.

 

Et par ce début d'été et de vacances bien gris et pluvieux, il est agréable d'écouter de genre de CD qui apporte du soleil et de la bonne humeur dans nos bonnes vieilles chaumières françaises. C'est l'instant propice donc, pour un bon album de stoner de l'ami Brant Bjork.

 

Offrant un stoner très groovy et léger, le père Bjork se fait plaisir tout en faisant plaisir à son auditoire. Tout ici respire la bonne humeur, le soleil et ça sent le désert et la tequila frappée à plein nez. Avec son côté hippie, notre cher ami propage donc son stoner assez personnel et identifiable à travers dix morceaux variés. Pour ceux qui connaissent Kyuss, la musique ici jouée est beaucoup plus légère et moins brumeuse que dans l'ancien groupe. On approche d'une branche assez pop du Stoner, mais pop dans le sens positif, un pop qui rime avec compositions efficaces, douces et accessibles à la fois. Bien entendu, quelques passages pourront rappeler le côté fumé de Kyuss, comme sur "Shrine Communications" avec son riff sous acide.

 

Il est difficile de trouver un morceau qui dépeint particulièrement à travers l'écoute. Si rien de révolutionne le genre, le gars dispose d'une capacité à créer des compos variées et identifiables les unes des autres. Alternant morceaux bien rock et groovy à l'image de "Shrine Communication" ou d' "Oblivion The Native" et titres nettement plus posés, plus cools comme "Love Is Revolution" ou "Ultimate Kickback" et son superbe instrumental, ou encore "Chinarosa" et son riff très sombre. On appréciera d'autant plus les morceaux qu'ils sont ponctués par de superbes soli, tantôt au feeling très groove, d'autres fois plus pop, mais toujours avec un sens de la mélodie admirable. La fin de l'album pourra surprendre, avec deux morceaux où apparaissent des cuivres (saxophones surtout). Ces deux morceaux font assez free-jazz (pour "Blood In The Gallery"), voire musique expérimentale (pour "To The Lions"). Ils resteront un peu à part dans l'album, mais clôturent l'album sur une notre très originale et inattendue.

 

Plus pop et cool que le dernier Clutch, nettement moins enfumé que le dernier Queens Of The Stone Age et beaucoup plus efficace que le dernier Fu Manchu, ce Somera Sol de Brant Bjork est un petit bijou de stoner. Un album super agréable à écouter, qui met de bonne humeur et qui se dégustera pleinement quand le soleil sera de retour.

photo de DreamBrother
le 29/06/2007

1 COMMENTAIRE

viking jazz

viking jazz le 30/06/2007 à 13:06:43

hmmm ca me donne envie ca ! mais j'aurai préféré qu'il reste sous acide pour pondre un autre bijou après le "welcome to sky valley" de Kyuss.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements