Solefald - Norrøn Livskunst

Solefald - "Norrøn Livskunst"
chronique Solefald - Norrøn Livskunst

Norrøn Livskunst, ou "l'art de vie norrois", marque le premier volet d'une trilogie, doté d'un artwork influencé par l'art nouveau (une nouvelle fois signé par le Trine Og Kim Studio) et avec des textes rédigés en Høgnorsk, le haut norvégien. Solefald, pour son septième album, nous invite à une visite musicale d'une certaine idée de la Norvège du début du XXè siècle (par un pur hasard, ce texte a été commencé le 17 mai). Malgré ce concept sous-jacent, Norrøn Livskunst est plus une collection de chansons qu'un tout racontant une histoire.



Les dix titres sont tous indépendants stylistiquement et thématiquement. Cependant, une cohérence nette se dégage de l'ensemble. A la fois plus facile d'accès grâce à des titres comme l'éponyme ou "Eukalyptustreet", cet album livre aussi son lot de coups de folie et d'humour propres au duo: "Tittentatenksti" (avec une prestation hallucinée et hallucinante d'Agnete Kjølsrud, ex-Animal Alpha, Djerv), ou "Stridslijod, titre BM joué à la manière rockabilly, aux lyrics délicieusement absurdes. Norrøn Livskunst navigue donc entre conformisme et avant-garde avec un équilibre précaire, qui rend son écoute tout à fait supportable pour des oreilles profanes. C'est cet aspect qui rend cet album tout bonnement génial (ça y est le mot est lâché).

Chaque titre possède sa patte propre, sa personnalité, extrême ("Raudedauden"), directe, extravagante ("Vites Vidi I Verdi") mélancolique ("Til Heimen Yver Havet") ou plus posée. A mesure de l'écoute, chaque titre devient mon préféré, remplaçant le précédent. Pas un temps mort, pas de plans inutiles ne viennent perturber l'écoute. Parfaite synthèse de tout ce que les norvégiens jusqu'à présent, en convoquant le saxo, le violon pour enrichir leur metal inclassable, Norrøn Livskunst marque un climax dans la carrière de ses auteurs. Difficile de ne pas taper du pied, esquisser un pas de danse ou se prendre à méditer pendant ces 54 minutes.



Musicalement, on atteint là des sommet de classe et d'intelligence, en parfaite adéquation avec cet art de vivre nordique, élégant et raffiné comme un bon cigare accompagné d'un single malt 12 ans d'âge.


photo de Xuaterc
le 29/05/2016

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019