Neurosis - The eye of every storm

Neurosis - "The eye of every storm"
chronique Neurosis - The eye of every storm
On l´attendait depuis un bon moment et le voilà l´instant fatidique : il est entre mes mains ! ! Quoi ? Le beaujolais nouveau? Nan, le neurosis nouveau. Ou, devrais-je dire le nouveau volet météorologique des tribulations de nos 4 savants fous de frisco. Parce qu´après le soleil qui ne se cache jamais, steve von till et sa bande nous dévoile se qui se cache dans l´oeil du cyclone...

Passé « burn » à l´intro assez péchue et son break qui peutsincèrement faire penser à du pink floyd du meilleur cru , on est en droit de se demander si « the eye of every storm » n´est pas le digne descendant de « A sun that never sets ». Le ton de l´album est résolument dans la lignée de son prédécesseur. Même si Steve Von Till paraît y mettre beaucoup plus d´émotions, parfois accompagnée de choeurs (et cloches sur « the eye of every storm ») on retrouve avec plaisir l´esprit neurosis. Pas de riff guilleret à l´horizon, la nature toujours au centre des débats (les samples de vents - des effets flanger qui nous donnent l´impression d´être emporté par le cyclone, comme sur « no river to take me home »). Et l´homme dans tout ça ? Et bien l´homme ne vaut, pour neurosis, s´il n´est qu´une âme ; ce qui lui permettra seulement de ne faire qu´un avec son environnement... Mais cessons de palabrer, et intéressons-nous plutôt à la texture de cet album. Et bien de ce côté, il semblerait bien que neurosis ait mit de l´eau dans son vin : les mélodies se veulent moins glauques MAIS plus recherchées que sur « A sun that never sets » ;(désolé de faire la comparaison sur un seul album, mais bon...) on a moins l´impression d´être tombé dans le cerveau d´un maniaco-depressif suicidaire. Nos 4 gars manient toujours aussi bien la répétition des cycles aux rythmes languissants et aux riffs mélancoliques (comme sur le superbe « shelter »), parfois ponctués de sons lourds (« A season in the sky »). Plus saisissant et inattendu : « I can see you » (chanson hommage à Mike Shapiro, ami du groupe, récemment disparu) où l´on découvre une facette inconnue (si tant est qu´elle le soit vraiment) d´un Neurosis capable de sortir une véritable ballade à leur sauce ( et oui c´est possible ! ! ! - enfin c´est que la première partie de la chanson ) à vous tirer une larme...

Donc voilà, le les attendais vraiment avec impatience et je n´ai pas été déçu ; même s´ils se démarquent pas mal par certains côtés de leurs autres opus les Neurosis nous remettent une belle couche avec « The eye of every storm » - je le conseille vivement comme première approche pour ceux qui ne se sont pas encore familiarisés avec l´univers de neurosis...
photo de Mat(taw)
le 26/12/2004

5 COMMENTAIRES

Y Thiên

Y Thiên le 18/12/2007 à 12:28:09

franchement j'avais l'impression d'écouter du vent avant d'aller revendre ce cd.

frolll

frolll le 20/01/2011 à 02:29:19

Heureusement, il y a I Can See You.

Geoff FTBSTRD

Geoff FTBSTRD le 02/04/2011 à 01:43:54

pas facile d'être objectif avec un tel groupe

vkngjzz

vkngjzz le 04/04/2011 à 09:41:57

@geoff: j'assume pleinement

mat(taw)

mat(taw) le 04/04/2011 à 10:05:49

Effectivement dans l'oeil de la tempête, du vent: il y en a ouais.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements