Lamb Of God + Job for a cowboy + August Burns Red + Between the Buried and Me le 15/02/2010, Le Bataclan, Paris (75)

Lamb Of God + Job for a cowboy + August Burns Red + Between the Buried and Me (report)
C’est un report à 2 que nous vous proposons : Finisterra et Domain-of-death étaient ensemble à cette date réunissant Lamb of god et Job for a cowboy, voici leur report commun.

Finisterra : Ayant eu la possibilité d'arriver en avance, je n'ai pas raté le début du set de Between The Buried And Me qui ont, aux regrets de certains, commencé bien en avance leur set. Devant une salle peu remplie, le quintet nous a offert un Death Métal moderne aux limites d'un deathcore avant-gardiste complètement progressif. Très peu de morceaux donc pour ce groupe aux chansons longues, voire très longues, pour ne pas dire un peu trop longues.
Techniquement, clairement au point, mais un manque de prestence scénique, si ce n'est de la part du chanteur/claviériste. Une musique de qualité et appréciable mais les escapades musicales progressives des guitaristes ont plongé le public dans une certaine frénésie survolant l'ennui.
Toutefois, le concert était agréable, sans gros plus, mais le contrat est rempli.
Domain-Of-Death : C’est au tour du deuxième groupe d’investir la scène, et celui-ci n’est autre que l’un des chefs de file du metalcore américain actuel : August Burns Red. Ils ont véritablement réveillé la fosse du Bataclan ce soir ! Ayant écouté plusieurs fois leur avant dernier album (« Messenger »), je me doutais fortement du potentiel scènique du groupe. Leur musique est carrément explosive sur scène et c’est d’ailleurs là qu’elle prend toute son ampleur ! Les ricains nous bourrinent de leur infrabasses écrasantes, leur jeu de scène est très dynamique et également très communicatif. Les cinq coreux ne relâcheront la pression à aucun moment et la fosse n’aura aucun mal à rentrer dans leur show ! On aura d’ailleurs droit à un début de circle pit et de multiples slams bien entendu. Comme tous les groupes présent ce soir, ABR était là pour promouvoir son dernier album « Constellation », ce qui ne l’a pas empêché d’aller rechercher quelques morceaux issus de « Messenger ». Au niveau du son, c’était plutôt bon sauf que comme d’habitude, les basses sont très envahissantes, on a donc du mal à trouver les mélodies de grattes... Bien que l’on ait eu une bonne amélioration au fil du concert ! En tout cas, August Burns Red a parfaitement remplit sa mission auprès du public parisiens. Même si leur musique est assez convenue, je dois dire que sur scène c’est assez destructeur et j’en garde un bon souvenir !
Les temps d’attente entre les groupes sont très courts et les balances sont assez brèves, sûrement un peu trop peut-être... Mais c’est avec impatience que j’attends maintenant l’un des groupe que je voulais voir sur scène depuis des années : Job For A Cowboy ! Autant le dire tout de suite, quitte à recevoir des tomates : j’ai été un peu déçu... La raison principale est le son, que je n’ai pas trouvé vraiment top pour un groupe de cette ampleur. C’est surtout le son de la batterie qui m’a gêné, les parties rapides et blastées manquaient cruellement d’impact ! Sur les passages lourd, pas de problème ça cognait bien, mais dès que le batteur commençait à blaster, il y avait une grosse perte de son et on ne l’entendait qu’en fond sonore en tendant l’oreille ! De plus, la grosse caisse était fondue dans la basse, elle-même fondue dans les grattes... On sent donc bien que ça joue, que c’est du lourd et du brutal, mais ça manquait de précision au niveau du son. Ce qui a surtout scotché la fosse, c’est voix du chanteur qui assure vraiment bien dans ses parties gutturales (bien qu’on lui ait collé une reverb’ sur sa voix genre Death des 90’s, mais là je chipote), mais je n’ai pas étais très emballé par les passages criards... Et la fosse fût moyennement réceptive elle aussi... Ceci dit, j’ai tout de même apprécié le concert comme il se doit car JFAC reste JFAC ! Et « Entombment Of A Machine » a été absolument ENORME !
Finisterra : Voilà le moment qu'attendent tous les jeunes metalkids de la capitale (et d'ailleurs), l'entrée en scène des américains que l’on n’a plus vraiment besoin de présenter : Lamb Of God.
Le public était conquis d'avance et ce ne fut avec aucun mal que le "Pure American Metal Band" a donné le sourire au pit, avec une set-list qui aura été pour moi parfaite, alliant toute la discographie du groupe, ou presque. Un concert "best of" mais ancré dans la tournée pour le dernier album "Wrath". Je ne vous citerai aucuns titres car je suis incapable d'en sélectionner quelques uns...
Si le concert a usé (dans le bon sens du terme) pas mal de monde, notamment par les "provocations" du leader, Randy Blythe, j'ai trouvé ce dernier dans une petite forme, que l'on pourrait qualifier de contractuelle, avec quelques problèmes de micro coupé à certains moments, qui n'ont pas arrangé les choses. Mais ne vous inquiétez pas, les américains ont mis le feu du début jusqu'à la fin, efficacement, avec un son plus que respectable. Un bon show pour une tête d'affiche pas prise au hasard. Ils donnent l'impression de ne plus rien avoir à prouver.


Nous avons passé une excellente soirée de février, avec un premier groupe sympathique, un August Burns Red convaincant, un Job For A Cowboy un poil décevant, et une tête d'affiche qui a bien mis le feu, avouons-le !
photo de Finisterra
le 18/03/2010

2 COMMENTAIRES

maxime971

maxime971 le 10/05/2010 à 04:17:17

Bonjour,
je trouve vraiment dommage qu'un groupe comme Between The Buried And Me ne soit qu'en toute première partie de Lamb Of God... :/
Ce groupe est très talentueux et extraordinaire mais trop méconnu et négligé en Europe...
Pour infos ce n'est tout simplement que du métal progressif (certes moderne) ou math metal comme on le dit aussi parfois et rien d'autre.
A propos de votre remarque sur la longueur des morceaux, c'est quand même leur marque de fabrique, apres c vrai : on aime ou on n'aime pas...
J'avoue que j'ai du mal à croire et à comprendre qu'on puisse s'ennuyer devant un groupe aussi technique et aussi riche purement musicalement parlant de part toutes les influences diverses et variées qu'ils possèdent...
Ce groupe est capable de jouer de TOUT et à tout moment^^ Et c'est principalement ça qui fait leur charme et qui les sort haut la main du lot de toute cette vague de groupes modernes machins core et compagnie...
J'aime aussi les autres qui étaient présents à ce concert mais pas autant que BTBAM.

Etant donné que vous n'avez pas raté le début du set de Between The Buried And Me, auriez-vous la setlist svp???
Elle parait introuvable... :(
Merci d'avance,
Maxime971.

Finisterra

Finisterra le 10/05/2010 à 07:16:02

Non je n'ai pas la set-list.
BTBAM est un très bon groupe, il n'y a pas à dire.
Mais oui je me suis ennuyé. J'ai rien contre le progressif, j'aime ça mais j'ai trouvé ça long avec des musiciens en manque de charisme certain (à part peut-être le chanteur). Mais la qualité technique n'est pas remise en cause.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Mona - S/T
Chronique

Mona - S/T

Le 09/07/2011

The Moon Mistress - Silent voice inside