Ministry - From Beer To Eternity

Ministry - "From Beer To Eternity"
chronique Ministry - From Beer To Eternity

On achève bien les vieux chevaux, pourquoi pas les vieux musiciens?

 

Pour moi, Ministry a toujours été, du moins jusqu'à The Last Sucker, un groupe méchant, intègre, dangereux et mystérieux et son mentor, Alien Jourgensen, un frappé indéboulonnable au parcours artistique impeccable.

Mais ça c'était avant. Avant la sortie de Relapse, loin d'être un chef d’œuvre et parfaitement écoutable (oui Eric) mais surtout, avant les prestations ridicules en live de Al, désormais incapable de rester debout sur scène plus de trois morceaux.

Je laisse de côté le gag récurrent des annonces du dernier ultime album final avant le tombé de rideau, car dans le cas de Ministry, les blagues les plus courtes sont vraiment les meilleures. Un track by track rapide vous donnera un idée de l'ampleur du désastre.

 

Plage 1 : Un titre tellement rempli de bidouillages horripilants,qu'il plombe d'entrée l'album. Chouette.

Plage2 : Sans génie et répétitif, le titre s'écoute tout de même de façon distraite avec un solo assez inventif.

Plage 3 : "Permawar" entonne un hymne rappelant Filth Pig, un album qui me fatigue très rapidement. Par respect pour les fans de cet album, je dirais que le morceau ne présente pas d'accrocs trop rédhibitoires. Un minute de moins aurait été pourtant saluée avec ferveur par votre serviteur.

Plage 4 : Ah, enfin un tempo qui s’emballe un minimum pour sortir de la torpeur digne d'une maison de retraite et qui me saisissait déjà. Un bon point.

Plage 5 : Bête et méchant donc totalement recommandable. La classe.

Plage 6 : Intérêt proche du zéro absolu aux boucles de samples très pénibles.

Plage 7 : Le titre le plus bourrin de l'album en apparence. Bœuf même, mais tellement rempli d'effets cassant son rythme qu'il devient rapidement pénible.

Plage 7 ; Un morceau réellement insupportable à cause de sa sursaturation idiote et encore de l’omniprésence de samples sans aucun intérêt.

Plage 8 : Un titre amusant, rock et un brin moqueur. Mais si moquerie il y a, pas trouvé de qui...

Plage 9 : Un titre à grosse influence dub avec en son centre un peu de rock électronique. Très bonne idée à la base mais un morceau qui ne sait pas où il va, à mon avis, et qui nous perd dans ses trois dernières minutes méandreuses.

Plage 10 : Une introduction me faisant penser à certaines expérimentations digitales effectuées par un groupe comme Septic Flesh. Mais Septic Flesh envoie rapidement la purée alors que là, il ne se passe rien, mais rien de rien, jusqu’à la sixième minute et la vingt-deuxième seconde : un calvaire donc.

Plage 11 : Je vais éviter trop de commentaires ou je vais vite devenir grossier. Alors disons simplement que ce « morceau » est le pire foutage de gueule de la plaque. Pourtant la barre est déjà bien haute à ce stade.

Plage 12 et 13 : Deux remix qui, comme tous les remix, n'ont aucun intérêt.

 

Amputé des trois quarts de ces titres et présenté sous la forme d'un Ep, From Beer To Eternity (à quoi bon trouver un titre censé ?) aurait présenté un intérêt. Dans l'état, le nombre de scories et de « choix artistiques » sans queue ni tête relèguent cet album au rang d'une farce.

 

Jourgensen ne défendra pas sa galette en live apparemment (c'est dire l'intérêt qu'il lui porte), trop occupé qu'il sera à promouvoir sa bibliographie...

 Voilà, la conclusion je vous la laisse et vais retourner écouter n'importe quelle autre sortie de la horde en ravalant mes moqueries larmoyantes.

 

Poubelle avec les non recyclables.

 

photo de Crom-Cruach
le 08/11/2013

4 COMMENTAIRES

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 08/11/2013 à 19:34:20

Le seul album de Ministry que je n'ai pas encore écouté... (pas encore). ^^

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 08/11/2013 à 21:38:02

Tu ne perds... rien.

Eric D-Toorop

Eric D-Toorop le 30/10/2016 à 17:41:17

toujours pas écouté ^^

Crom-Cruach

Crom-Cruach le 01/11/2016 à 11:44:19

Plein d'autres occupations plus passionnantes comme se couper les ongles des pieds...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019