In Flames + Gojira + Sonic Syndicate le 08/10/2008, Zenith, Paris (75)

In Flames + Gojira + Sonic Syndicate (report)
Ce soir j’ai le grand plaisir d’assister à la prestation de trois des plus célèbres groupes de la nouvelle génération de metalleux, j’ai nommé Sonic Syndicate, Gojira et In Flames. Tout les trois sont au Zenith de Paris se soir pour défendre leur dernier album.

Le début du concert était annoncé à 19h mais comme toujours il est difficile d’être parfaitement ponctuel dans ce genre d’événement. Pour ma part, à 19h cela faisait déjà un petit quart d’heure que je m’impatientais… Mais à cette heure-ci la salle est bien trop vide pour débuter les hostilités. J’étais tranquillement installé dans les gradins quand à 19h20 se déploie devant la scène une immense toile blanche. Et à ma grande surprise voilà que débute un documentaire animalier sur les flamants rose et autres volailles ! Je croyais à une mauvaise blague mais pas du tout, c’est partie pour un quart d’heure de bandes annonces, publicités et autres… La salle a commencé à s’agiter à partir du moment où un extrait de film américain -de type hip-hop, basket ball et compagnie- défile à l’écran.

Il est aux alentours de 19h30 quand la salle est lentement plongée dans le noir. Les musiciens de Sonic Syndicate, très vite rejoints par les deux chanteurs, débarquent sur scène. La salle étant encore assez clairsemée. Les suédois se sont fait tout beaux ce soir : coupe émo, t-shirt moulant le corps d’athlète du chanteur… Le combo va nous offrir environ une heure d’un metalcore moderne et mélodique qui est la clé de son succès. Ils bénéficient d’un son puissant et propre, dommage que les grattes soient si discrètes (en fond de salle en tout cas). La setlist est essentiellement composé du dernier album du groupe ainsi que quelques titres de "Only Inhuman", j’aurais d’ailleurs aimé entendre la reprise de Tatu "All About Us" présente sur "Only Inhuman" mais tant pis… Techniquement les suédois assurent, ils ont visiblement de l’énergie à revendre et c’est tant mieux ! Mais on dirait que c’est de la part du public que cela colle moins. En effet la foule est assez dure à remuer ce soir, il faudra attendre quasiment la moitié du set pour commencé à voir les têtes bouger… Mais en ce qui concerne Sonic Syndicate ce fut une trés bonne prestation bien dynamique !

Après une petite entracte bien appréciable où chacun à pu se (ré)équiper en bières, marchandising et autre, ce sont les très attendus bayonnais de Gojira qui entrent en scène ! C’est la première date française pour le combo et ils débutent leur set avec "Oroborus", qui introduit également leur dernier album "The Way Of All Flesh". C’est la première fois que j’avais l’occasion de voir ce monstre sacré du metal français sur scène, et quelle claque ! Un son vraiment surpuissant mettant le jeu technique et groovy de Mario Duplantier à l’honneur. Je n’avais également pas écouté leur dernier opus, j’ai donc tout découvert en live. Et je dois dire que je suis loin d’avoir été déçu ! Même sur scène, toujours aussi carrés dans leurs contretemps. On a d’ailleurs eu droit ce soir à un court solo de batterie parfaitement bien assuré sur l’introduction de "The Art Of Dying". Le groupe a conclu son set sur un "The Heaviest Matter Of The Universe" magistral ! Gojira est véritablement le groupe qui a réveillé le public ce soir, il faut dire que beaucoup avaient fait le déplacement rien que pour eux…

Il est maintenant 21h et les stars de la soirée, non ce n’est pas les Bratisla Boys, ne vont pas tarder à faire leur entrée. J’avoue avoir lâché le parcours d’In Flames après la sortie de "Soundtrack To Your Escape" car à mes oreilles cela ressemble de plus en plus à de l’émo/rock qu’a du Death metal… S’était donc avec quelques appréhensions que j’attendais de voir le groupe ce soir, pour la première fois également. C’est en ombres chinoises à travers un immense drap blanc que le combo introduit son set ; l’idée était assez originale et l’effet plutôt réussi. Puis, au second titre In Flames "tombe le voile" et c’est l’explosion ! Le public était déjà bien secoué avec Gojira et s’est totalement déchainé tout au long du concert de la bande de Göteborg qui a duré presque deux heures ! Le groupe nous a offert ce soir un show de grande classe avec un jeu de lumière grandiose : un panneau lumineux faisant presque toute la largeur de la scène sur lequel s’affichait tantôt le nom du groupe, les paroles ou juste des ambiances de lumières. De plus, les membres paraissaient en forme avec un Anders Friden d’humeur plaisantine (feintant par exemple d’arrêter le concert) et même flatteuse avec de nombreux "I love France" ou "I love Paris". La setlist m’étais assez incconnue car essentiellement composée de titre extrait de "Come Clarity" et "A Sens Of Purpose". Cependant quelques titres m’ont fait grandement plaisir comme "Pinball Map", "A Quiet Place", "Trigger", "Jesper Race" et quelques autres issues des vieux albums ! C’est bon de voir qu’In Flames n’a pas oublié la bonne époque.

Un très bon concert, un très bon son tout le long de la soirée et des groupes qui n’ont vraiment pas déçus le public, très varié ce soir !
photo de Domain-of-death
le 24/10/2008

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019