...and Oceans - The Symmetry Of I The Circle Of O

Chronique CD album (...40 mn)

chronique ...and Oceans - The Symmetry Of I The Circle Of O

RIP JIMMY BAR (1961-2000). Voilà un nom que les métalleux bordelais de moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. Jimmy, quelques lettres qui claquent aux esgourdes des fans de rock, punk et metal et qui ramènent la capitale girondine à un âge d’or, celui où un seul bar/salle de concert, jaugeant grand max à 120/150 personnes, a organisé en près de quatre décennies pas moins de 2 350 concerts ! Grâce à un compte FB dédié, quelques-uns tentent d’ailleurs de garder ce lieu mythique dans la mémoire culturelle de la ville et dans l’horizon mental de ses habitants. Il faut dire que de sacrés groupes y sont passés : Agnostic Front, Agony, Biohazard, Burning Heads, Cro Mags, Exhume, Mano Negra, Nashville Pussy, Neurosis, Turbonegro, Wampas, … Sa fermeture au tout début de l’année 2000, j’crois bien que je ne m’en suis jamais totalement remis. Il faut que dire les quelques mois qui ont précédé le baisser de rideau ont été l’occasion pour moi - et pour tant d’autres – de vivre une expérience musicale d’une intensité inédite, et sans doute jamais retrouvée depuis, tant des concerts inouïs s’y sont enchainés à un rythme complètement débile ! Le rêve complet.

 

Jugez par vous-même pour quelques mois :

- 26 septembre 1999 : Immortal, Godzilla, Anorexia Nervosa [cette grosse quiche d’Abbath s’est pris la tignasse dans le ventilo ce soir-là]

- 18 octobre 1999 : Marduk, Angel Corpse, Voracious Gangrene

- 27 octobre 1999 : Napalm Death, Konkhra [j’me suis pris de folie de chanter avec Barney sur la scène qui dépassait le sol du bar de … 20 cm sur un morceau de leur excellent Words From the Exit Wound, sorti un an plus tôt, alors que j’avais peu de temps auparavant complètement craqué mon slip sur le "Backstabber" des Danois]

- 30 octobre 1999 : Watcha, Pleymo [mouais, à la rigueur…]

- 18 novembre 1999 : Cannibal Corpse, Aeternus, Defleshed [le headbang légendaire de Corpsegrinder décollait alors des morceaux de placo du plafond !!!]

- 4 décembre 1999 : Oversoul, Hypnosis, Abdomens, Hysteresis

 

 

Et là vous me dites : bordel, quel est le lien biquet avec les blackeux finlandais de …And Oceans ? Ben, j’y viens, j’y viens… Le 3 novembre 1999, ils devaient jouer justement au Jimmy avec Agressor et Bloodthorn. Encore une pu***n d’affiche ! Ils avaient sorti avec ces derniers un split complètement déjanté WAR Vol. I, une battle improbable « Finland vs. Norway » de 4 morceaux chacun avec notamment un cover du groupe d’en face.  Malheureusement n’ai-je jamais vu ce concert ; je me suis retrouvé comme un gros jambon avec mes potos devant la porte du bar : « Concert annulé ». Grosse tuile, énorme déception ! …And Oceans venaient alors réveiller la Belle Endormie avec leur nouvel album The Symmetry of I - The Circle of O, tout fraichement sorti chez Season of Mist le 1er octobre 1999. Il s’agissait en fait d’un double album, le CD « I » contenant 8 titres de BM symphonique, le CD « 0 » très quelconque étant composé de 8 autres morceaux 100% instrus cacophoniques et déstructurés à souhait, qui allaient jouer le rôle de traits d’union vers les albums suivants beaucoup plus (trop) post-black électronique (le dernier titre "Stained" du CD « I » est déjà électro à donf). Alors The Symmetry of I - The Circle of O n’est pas l’album Black de la fin de la décennie 1990. Mais les Finlandais sont tout de même les auteurs d’un bon album de Black symphonique multidirectionnel, tout à la fois aérien, brutal et parfois mélancolique (fin de "The Black Vagabond And The Swan Of Two Heads"). Un BM sous acide en quelque sorte. La prod’ est très perfectible, trop sèche (batterie), avec des guitares souvent trop en retrait. À rebours, les lignes de clavier sont très travaillées et donnent une belle expressivité ("Aquarium Of Children - Ajatusten Merenpinta", "Sålipsism"), qui dénote des performances haineuses de leur chanteur bien bien chéper. K-2T4-S porte quasiment à lui seul cet album, à l’exemple de cette saillie saccadée dans "Baby Blue Doll - Merry Go Mind".  Inégale, la galette contient de très bonnes compos, dont l’incontournable "Mechanic Hippie" et le déroutant "I Wish I Was Pregnant".

 

Aussi, lorsque j’ai appris le retour des …And Oceans avec leur futur album Cosmic World Mother, après DIX-HUIT ANS de silence, avec à la clef un retour à l’ancien logo (ouf !) et à un BM bien punchy, tous ces satanés souvenirs remontant à il y a plus de vingt ans sont de suite ressurgis, avec en prime un p’tit frisson qui m’a parcouru l’échine. La réécoute de The Symmetry of I - The Circle of O, après en avoir dépoussiéré la couverture, a été le catalyseur de souvenirs d’une période à jamais perdue, une période où un bar délicieusement cracra, situé à un poil de cul de l’ancien stade Lescure, était devenu l’amer de toute une communauté, plus encore une institution, qui deux décennies après sa fermeture n’a toujours pas trouvé de dignes successeurs. Trouver un remplaçant au Jimmy sera sans doute une quête vaine…

photo de Seisachtheion
le 05/04/2020

3 COMMENTAIRES

Xuaterc

Xuaterc le 05/04/2020 à 08:46:52

Oh, putain, quel groupe de malades mentaux. Merci pour ta chro et ces souvenirs. Ah, le Jimmy... Tu n'as pas indiqué que le prix maximum de l'entrée était de 50 francs. Oui CINQUANTE francs pour voir Canniboule par exemple. O tempora o mores!

cglaume

cglaume le 05/04/2020 à 11:01:18

Que de souvenirs! J'écoutais encore du Black à l'époque :D Par contre j'étais plus Bethzaida que ...And Oceans :)

Margoth

Margoth le 05/04/2020 à 11:41:24

Dire que ce que je ne me remets pas des grands gâchis/pertes des années 90, c'est l'arrêt du Club Dorothée. Ce choc générationnel ^^ (bon, on n'avait pas de Jimmy en tenancier de bouge marginal à Caen, je le concède, on ne part pas avec les mêmes bases)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Fear Factory - Genexus
The Crinn - EP
Chronique

The Crinn - EP

Le 21/08/2007