DEFTONES + WATCHA + DAGOBA le 30/05/2006, Le Zénith, Paris (75)

DEFTONES + WATCHA + DAGOBA (report)
Enfin le 30 mai arrive, depuis le temps que j’attendais cette date. Date où je vais enfin pouvoir voir Deftones sur scène, l’attente fut très longue mais ça y est ! Bon bien sûr, il y a eu les 4h30 de route très longues (avec les petites frayeurs sur le périph’ parisien, dur quand on n’est pas du coin) pour arriver au Zénith.

Oublions mon baratin personnel et attaquons directement à la soirée en elle-même, le concert en lui-même. Pour la première partie, il y avait deux groupes : Dagoba et Watcha. Dans la file d’attente on avait même entendu dire que le chanteur de Dagoba avait une extinction de voix ce qui nous a quelque peu effrayés… C’est Dagoba qui a ouvert les festivités pour une demie heure de set entièrement consacrée à son dernier album What Hell Is About sauf une chanson de leur premier album « The white guy (and the black ceremony) ». Et, effectivement, le chanteur avait bel et bien un extinction de voix et ma réaction fut : « Ah bon ? » Ben oui, il a dit qu’il était allé chez le médecin pour tout faire pour être au mieux de sa forme pour le show de ce soir ! Quel médecin génial parce que franchement il a bien, bien assuré ! Bravo ! La prestation de Dagoba était vraiment très bien, j’ai bien aimé. Hélas, tout le public n’était pas encore arrivé au moment où ils sont entrés en scène donc il y a eu moins d’ambiance qu’on aurait pu le souhaiter ! Je regrette vraiment, par contre, qu’il n’y ait eu qu’une chanson de leur premier et excellent album. Espérons qu’ils y penseront pour le Hellfest en juin !

Passons à Watcha… Alors, fans de Watcha, ne lisez pas ce paragraphe, vous risquerez de mal prendre les lignes qui vont suivre… C’est bon ?… Bon, allez, je n’ai pas du tout aimé! Avec mes amis, on s’est même demandé ce que Watcha faisait là… Je regrette qu’il y ait eu une meilleure ambiance de la part du public pour Watcha que Dagoba (en même temps les gens sont arrivés à ce moment-là)… N’ayant jamais été fan de Watcha et ne connaissant qu’une de leur chanson, je me suis donc fiée à l’avis de mes potes qui n’ont pas aimé eux aussi et ils ne connaissaient aucune des chansons jouées ce soir (ils aimaient Watcha à leurs débuts). A noter une chanson écrite en l’honneur du guitariste de Pantera décédé l’année dernière. Bonne initiative (oui, je l’ai dit !) même si (bon, hein, faut pas oublier que j’ai pas du tout aimé) je ne pense pas que Watcha fasse partie des groupes les mieux placés pour écrire une chanson pour Pantera, je ne suis pas sûre qu’ils se soient influencés de ce groupe. Bon, bref, chacun son avis de toute manière, le mien n’engage personne. Et dire qu’ils ont même fait faire au public un braveheart, hum…

Sur ce, passons au groupe mythique et complètement génial qui m’a fait me déplacer sur Paris, qui m’a fait faire des dépassements très, très limites sur la route, qui m’a fait me bouger à plus de quatre cents kilomètres de chez moi juste avec les potes dans la voiture de papa – maman… DEFTONES ! Le groupe entre en scène et là, bonheur intense pendant deux heures. Deux heures de folie, deux heures de frissons à chaque début de chanson parce que je me disais à chaque fois « oh j’adore celle-là » et ainsi de suite ! Et le Chino… Franchement, contrairement à ce que certains peuvent dire, il n’est pas si empâté et je dirai même qu’il a maigri et il n’a pas que de la graisse, j’ai l’impression que ce sont plutôt des muscles avec des soupçons de graisse. Bon, au lieu de m’attarder sur le physique du Grand Chino, il faut que je vous dise quand même qu’ils ont joué des chansons de tous les albums et c’est énorme. En vrac, je peux vous citer « My own summer (Shove it) », « Bored » (massacrée par ma voisine de derrière, rha), « Lotion », « 7 wors », « Headup » et j’en passe… Ce fut deux heures de folie. La mise en scène était pas mal aussi avec quelques jeux de lumière et Chino montait régulièrement sur une espèce de bloc pour qu’on le voie mieux. Bref un grand moment de bonheur !

Pour conclure, je dirai que Deftones, c’est un groupe à voir, à revoir et encore à revoir ! Je pense que même s’ils continuent à faire de tels concerts, il est impossible de s’en lasser ! Un grand moment de jubilation ! Quant à la première partie, le choix fut un peu étrange, on avait même entendu des rumeurs sur Will Haven en première partie mais non… De toute manière c’était une très bonne soirée ! Pourquoi Paris c’est si loin… On en redemande des concerts comme ça ! Sinon, désolée pas de photos du concert, mon appareil photo n’est pas assez perfectionné !
photo de Betty
le 31/05/2007

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

HASARDandCO

Meshuggah - Koloss
Pelican - Ataraxia/Taraxis