Hatebreed + Terror + Born From Pain + Arkangel + Stick To Your Guns + Trapped Under Ice le 16/06/2009, L'Elysée Montmartre, Paris (75)

Hatebreed + Terror + Born From Pain + Arkangel + Stick To Your Guns + Trapped Under Ice (report)
Ce soir c’est le concert de Hardcore par excellence et tous les coreux de la capitale se sont donné rendez-vous à 17h30 pour l’ouverture des portes de l’Elysée Montmartre. L’affiche était à ne pas manquer: Stick To Your Guns, Trapped Under Ice, Arkangel, Born From Pain, Terror et Hatebreed !


J’ai à peine le temps de monter les marche que les premières notes du set de Trapped Under Ice résonnent. La soirée commence bien, le groupe a la pêche et leur musique sonne Hardcore sans concessions, et presque old-school. Bien que la foule était celle d’un début de concert (clairsemée), le combo a tout de même réussi à rameuter pas mal de monde au devant de la scène, et on a eu droit aux premiers mosh ! Cependant, j’ai trouvé leur prestation un peu ‘’statique’’…Seul le chanteur et le batteur en envoyaient sévère (visuellement parlant). Ce qui est dommage car un peu plus d’entrain du reste du groupe aurait rendu ces 30 minutes moins monotones ! Mais un bon moment tout de même.

C’est ensuite Stick To Your Guns qui enchaine rapidement. La musique se corse un peu et on sent que le niveau technique est monté d’un niveau ! La foule se fait un peu plus dense pour le combo venu de Californie pour nous offrir un Hardcore avec le côté metal de Hatebreed et des racines old-school à la Agnostic Front; certains passages sonnent carrément Deathcore par leur lourdeur et leur infrabasses. Le public est de plus en plus échauffé et le set de Stick To Your Guns est vraiment puissant ! Une bonne surprise pour moi !

Pour la suite, je m’attendais à voir monter Born From Pain sur scène mais c’est Arkangel qui prend place sur les planches de l’Elysée ! Je n’avais jamais eu l’occasion d’écouter la musique des belges, tout ce que je savais d’eux c’est que leur prestations scénique sont vraiment violentes et qu’il vaut mieux ne pas se trouver dans le pit à ce moment là… Je dois dire que c’était plutôt le cas, il me semble avoir vu sortir deux personnes qui saignaient du nez ! Dès les premiers riffs, le public s’est embrasé d’un seul coup, les coreux se sont alors lâchés et la fosse entière s’est mise à mosher durant les 45minutes du set. On a bien senti qu’une grande partie du public était là pour Arkangel ce soir !

Après quelques minutes d’attente arrive alors Born From Pain, l‘un des symboles du Hardcore européen. Il m’a fallu quelques instants pour les reconnaitre car les bougres ont changé de chanteur il y a peu de temps, ce n’est plus l’emblématique Che, c’est le bassiste Rob Franssen qui le remplace au chant ! Le défi est rude mais il est relevé avec succès par Rob qui a une énergie très communicative et une voix qui correspond tout à fait au groupe. D’ailleurs, ça n’a pas choqué le public qui n’a pas relâché la pression, et qui est toujours aussi hystérique; surtout avec des tubes comme « Rise or Die » ou « The New hate » ! Ça faisait longtemps que j’avais envie de les voir sur scène, c’est à présent chose faite ! Très bonne prestation, grosse claque pour tout le monde je pense !

C’est au tour des légendaire Terror d’affronter le public parisien. Encore un groupe ce soir qui a une grosse fanbase implantée en France, un grand nombre de personnes a fait le déplacement pour eux, et je peux vous dire que ça valait le détour. Comme pour le reste, c’est la première fois que je les vois en live; et comme pour le reste j’avais hâte de voir ce que ça donnait ! Ce qui m’a surtout frappé c’est l’intégrité du combo, et notamment du chanteur qui crois dûr comme fer à ce qu’il dit. Sa rage revendicatrice ajoutée à sa Punk attitude m’a rappelé Jello Biafra (ex-Dead Kennedys), il a d’ailleurs mit les choses au clair : « Nous ne sommes pas des putains de rappeurs ! » contrairement à ce que certains auraient tendance à croire en ce moment. En tout cas, ce fût un grand moment de Punk Hardcore puissant et entrainant ; décidément leur réputation les précèdent comme on dit…

C’est à présent l’heure de faire place à la tête d’affiche, Hatebreed. Si la foule a pû être assez hystérique et on ne peu plus active avec les groupes précédents, je vous laisse imaginer l’état de la fosse pendant ce set ! Ce n’est pas difficile, les trois quart du public connaissaient toutes les paroles du groupe par cœur… Jamey Jasta m’a semblé au sommet de sa forme et c’est tout souriant (presque jubilant) qu’il est arrivé sur scène. Hatebreed nous a fait du pur Hatebreed, on ne pouvait pas être déçu ; l’énergie dont ils font preuve sur CD est décuplée en live. On a eu le droit à tout les tubes du groupes comme « Tear it down », « This Is Now », « Live For This », « Destroy Everything »… Le public a eu exactement ce qu’il demandait, pour un show qui a duré plus d’une heure (1h30 il me semble). Un très grand moment se soir, une fois de plus !

C’est donc sur les rotules que je rentre chez moi ce soir, mais également très heureux d’avoir pu voir en une seule soirée autant de références du Hardcore international en un peu plus de cinq heures de concert !
photo de Domain-of-death
le 10/07/2009

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019