Slipknot - All hope is gone

Slipknot - "All hope is gone"
chronique Slipknot - All hope is gone

All Hope Is Gone, le dernier album de Slipknot, est l’un des albums les plus attendus de cette année 2008 !

En effet, après Vol.3 : The Sublimal Verse, la bande de Des Moines avait laissé courir le bruit comme quoi l’histoire de Slipknot pouvait en rester là…

Mais les 9 zébulons de l’Iowa en ont encore sous le capot et n’ont pas encore dit leur dernier mot ! All Hope Is Gone (= tout espoir est perdu) est présenté par le combo comme étant le plus diversifié de leur discographie, ce qui est loin d’être faux car il y en a presque pour tous les goûts.

 

Tout d’abord, la brutalité reste encore présente bien que Slipknot semble s’en éloigner au fil des albums…On retrouve le jeu de double pédale effréné de Joey Jordison ainsi que des parties de grattes bien graves et très thrash sur les titres les plus brutaux comme ‘’Gematria (The Killing Name)’’, ‘’Vendetta’’ ou l’éponyme ‘’All Hope Is Gone’’.

On découvre également sur cet opus le côté Hardcore du groupe, avec des parties lourdes dotées de refrains entrainants repris par des chœurs aux airs d’hymnes, comme le puissant ‘’Psychosocial’’. Mais ce qui a fait le succès de Slipknot depuis toutes ces dernières années reste le côté mélodique. Bien entendu, celle-ci est plus présente que jamais avec un groove toujours aussi impeccable de la part du batteur, à tel point que certaine parties font sans problème penser à du Mike Portnoy de Dream Theater comme sur ‘’Dead memories’’ par exemple. Ce morceau sent également le Stone Sour à plein nez ! Mais le problème est que c’est un peu le cas de l’ensemble de l’album…

 

En effet, avec deux membres de Slipknot dans Stone Sour (Corey Taylor et Jim Root) et après le succès de ce dernier, l’influence se ressent forcement. Les voix claires sont donc quasi-omniprésentes et certains titres sont une copie conforme des tubes de Stone Sour comme ‘’Snuff’’, le clone de ‘’Through The Glass’’.

D’autres morceaux développent également cette dimension mélancolique, allant parfois jusqu'aux airs gothiques et aériens, tel que ‘’Gehenna’’, pouvant rappeler certains groupes des courants stoner/rock et rock/gothique comme Type O Negative, Queens Of The Stone Age ou encore Alice In Chains.

Côté production, celle-ci reste parfaite bien que cet opus marque également la fin d’une belle histoire avec Rick Rubin (Metallica, Slayer, System Of A Down…) et le début d’une collaboration avec Dave Fortman (Evanescence, Mudvayne, Ugly Kid Joe…).

 

Slipknot nous livre donc là un album assez contrasté avec des parties allant du thrash au stoner-rock, en passant par le hardcore, le tout avec une bonne dose de groove. Le seul bémol reste l’aura de Stone Sour qui plane continuellement au dessus de cet opus...L’élève aurait-il dépassé le maître ?

photo de Domain-of-death
le 15/09/2008

4 COMMENTAIRES

Tookie

Tookie le 15/09/2008 à 10:42:54

Euh diversifié c'est clair que Slipknot l'est dans cet album. Ce que le groupe semble faire c'est suivre les mode, avant on entendait la batterie a mort quand il etait de coutume de le faire, puis ce fut le mélodique dans le chant et la c'est les grattes qui sont avancées. Ca sent le métal calibré mais de bonne qualité. J'irai peut être pas aussi loin que toi pour la comparaison avec le batteur de dream theater mais le reste est juste ! Juste que j'ai un peu accroché a certaines compos le rythme retombant un peu au milieu du disque je trouve!
Bienvenu !

sepulturastaman

sepulturastaman le 17/09/2008 à 17:58:54

Mouais bof, vraiment moyen cet album il y a des relants de l' éponyme (mon préféré). Mais bon il y a beaucoup trop de passages hyper-putassier ou #8 se laisse allé à la mièvrie indigne d'un chanteur qui a faillit chanter pour Anthrax (peut être que ses passages mélodiquement-claires auraient donnés quelques choses, car pour ce All hope is gone ils font caricatural du mouvement néo-metal).
Surtout que sont chant est juste agréssif il a gagné en compréhension, sont phrasé reste particulier, les parties les plus bourru sont identifiables mais ses putains de chants claires sont déplacé, surtout que les rappels vocaux apporte quelque chose de plus que slipknot ne m'a pas habitué à cultivé.
Aprés je me demande à quoi servent la moitié du groupe ou sont les samples, et le scratch débridant la musique ? Les parties de percus. A quoi servent les solos ? Je ne les trouve pas transcendants. Les compos manque de pêche et de niaque. Je rejoint Toukene, sur le calibrage et je vais même plus loin : on dirait presque une commande : passé par la road et mtv.

Tookie

Tookie le 17/09/2008 à 21:14:18

l'existence des percusionnistes et du pseudo dj est qd mm une des plus grandes nigmes du métal actuel c'est clair, a mon avis les piliers du groupe doivent faire la gueule en se partageant les cachets en 8 alors que 5 bonhommes suffisent...
Les soli sont pas transcendants c'est pas faux, mais en mm temps un solo qui tape vraiment ca fait longtemps que j'en ai pas entendu...

Dios Of Metal

Dios Of Metal le 20/12/2008 à 23:57:56

J'ai aimé tout ce que le groupe m'a servi jusqu'a présent, un éponyme sombre de très bonne facture. Un Iowa sombre et violent, d'une présicion et d'une imagination débordante. Un Vol. 3 légèrement en déca, mais rien de catastrophique. Maintenant, reste à savoir ce que vaut cet album. Après avoir écouté le morceau All hope Is Gone en présentation de l'album, ainsi que le single Psychosocial, tout 2 de superbes morceaux, mes attentes étaient grandes.
Et je n'ai pas été déçu, j'adore cet album.
Gematria (The Killing Name) dévoile un côté Thrash à Slipknot sur plus de 3 minutes, dans un renouvellement de bonne facture.
Sulfur porpose des essais façon Gojira, même si le morceau ne fait pas parti des meilleurs.
Psychosocial est un tube Metal comme il y en a rarement.
Dead Memories est un morceau certe calibré, mais très bien construit et organisé.
Vendetta reprends les traits de Sulfur.
Butcher's Hook expérimente.
Gehenna est une perle de Metal Progressif sombre et psychopathe de près de 7 minutes.
This Cold Black propose du LSipknot à l'ancienne.
Wherein Lies Continue est une claque façon Mid Tempo à la Slipknot.
Snuff est une très belle ballade.
All Hope Is Gone est un des morceaux les plus violents de tout Slipknot.
Child Of The Burning Time est merdique (là ouais)
Til Wa Die est très belle.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019