Compilation - A Grindcore Tribute To Nirvana

Chronique CD album (01:34:38)

chronique Compilation - A Grindcore Tribute To Nirvana

A quelques jours des 30 ans de Nevermind (pensez à réserver votre 24 septembre), après une période estivale largement dédiée à cet album et son histoire, et ce même dans les médias les plus "conventionnels" (Le Monde a proposé un dossier special 30 ans), après le buzz de Spencer Elden dont les frasques feraient se gausser bien des poupons Pampers ou Evian, il n’y a pas une journée sans laquelle je me demande à quoi aurons nous le droit pour rendre hommage à ou vilipender le sacro-saint trio de Seattle qui, s’il n’a pas révolutionné la musique pour tout le monde, aura quand même changé la donne pour beaucoup.

Alors que certains crachent dans ou se resservent des pleines bolées de cette soupe d'anniversaire, d’autres ont choisi l’hommage artistique, musical et ce sans vénale velléité sous-jacente. J’en veux pour preuve la sortie, assez discrète il me semble, de ce A Grindcore Tribute To Nirvana, sorte d’ultime compilation de reprises du trio d’Aberdeen illustrée par une pochette qui joue parfaitement la carte de la réappropriation grindesque.

30 groupes, 30 titres passés à la moulinette grindcore, 3 fois 30 minutes et une sortie le 30 août. Ca sent le complot numérique tout ça.

Niveau style, si chaque groupe a sa patte sonore, on est globalement sur du grind qui rape les oreilles, du bien crado des années 90, avec la caisse claire qui fait “pok”, des guitares en mode moissonneuse batteuse, du chant éraillé et rouillé. Il y a quelques rares exceptions stylistiques mais on reste donc dans des registres qui sont plus Ross Robinson que Butch Vig.

 

Pour commencer, il convient de noter que les titres choisis font la part belle à l’intégralité de la disco de Nirvana. Parce oui, Nevermind est assurément un excellent album, oui, c’est un réservoir à tubes, il n’en reste pas moins qu’on n’y trouve pas les meilleurs titres de Nirvana, comme ces oubliés du premier album Bleach (j’ai toujours préféré le noir au bleu) ou ceux qui n’ont jamais fait l’honneur au public lambda de dépasser le stade du bootleg ou de B-Sides. Si on a donc le droit aux éternels classiques ("Territorial Pissing", "Lithium", "Breed", "Heart-Shaped Box"), on a aussi le plaisir de (re)découvrir quelques raretés : "D7" (qui était déjà une reprise de The Wipers), "Sappy" (dans une version pitch-grind plutôt cool), "Buffy’s Pregnant", un titre de Fecal Matter, le premier projet de Cobain et Novoselic et dont l’intitulé n’aurait rien eu à envier à ceux des groupes de grindcore.

Manquent cruellement à l’appel selon moi: "Even In His Youth", "Moist Vagina", "Milk It" à qui on aurait pu tailler un costard grind sur-mesure.

 

Qu’en est-il du résultat de cette élan de reprises? Difficile de résumer en une phrase face à une telle diversité de groupes et de morceaux. De façon assez saisissante, plus on avance dans cette compilation, plus les reprises sont mauvaises et plus l’indice d’inécoutabilité augmente. Il y a du très bon: Wardomized qui excelle dans sa reprise de "Territorial Pissings", Grist qui réinterprète "Scentless Apprentice" pour lui enlever les derniers relents de fraîcheur pop qu’elle pouvait avoir, Kaiju qui ferait passer "Something in the Way" pour du Electric Wizard. Mais il y a aussi du ... bien moisi comme "The Whole Unplugged Album (The one that made Deane depressed)" de Johnny Cockler's Connie Jockle qui est inécoutable...littéralement...vraiment. Un captation live digne d’un groupe de collégiens dans laquelle l’auditeur n’a le droit qu’à un larsen ultra-aigu couvrant les psalmodies hasardeuses d’un groupe qui semble improviser sur des instruments qu’il découvre pour la première fois.

Remercions Pissjug avec son intérprétation punkifiée de "Stay Away" et Herida Profunda qui nous pond un "Floyd The Barber" crusty-punky schizophrène (et à l’intro digne de Slayer) pour clôturer cette compilation comme d’excellentes exceptions qui confirment la règle.

 

Les reprises de Nirvana sont légions sur le net et l’idée de les avoir compilées dans un même album est de la part de Sudden Strike Records une bonne idée doublée d’un bel hommage. Si tout n’est pas bon, il y a quand même quelques titres excellents comme d’ultimes preuves qu’un morceau diablement bien écrit le restera quelque soit le registre dans lequel il est interprété. On ne peut qu’espérer que ce label (ou un autre) réitérera l’opération en étant un poil plus regardant sur le choix des groupes et la qualité sonore.

 

On aime bien: un bel hommage, des choses très bonnes

On n’aime moins: d’autres plus oubliables, une sentiment de remplissage pour arriver aux 30 pistes

photo de 8oris
le 06/09/2021

6 COMMENTAIRES

Seisachtheion

Seisachtheion le 06/09/2021 à 13:16:39

Plaisant, mais inégal 😄

8oris

8oris le 06/09/2021 à 14:43:27

Tu as tout résumé en une phrase! ;)

NelsonMundele

NelsonMundele le 14/09/2021 à 22:56:43

Franchement :

01. Bien ! Son lourd, bonne voix et bonne version.
02. Pas que je trouve la chanson à chier parce que le son et la voix sont bien mais je pense que HSB n'est pas une chanson faite pour faire du grind parce que le couplet ne donne pas grand chose. On dirait une chanson fastcore normal. 
03. Minable. Le "breed ! breed ! breed ! etc..." Je ne valide pas.
04. Des bons passage lourd. J'aime bien l'esprit.
05. Je valide. Très bonne version ! Son bien lourd mais on reste fidèle à l'esprit "Kurt".
06. De la grosse merde ! Lithium n'est pas fait pour le grind... Le couplet est un massacre. Sans intérêt musical.
07. Ca passe.
08. Give back my alcohol ! Ca pourrait être pas mal mais si j'adore les voix "Hardcore", je déteste le style "Saaaaatan !" et les effets sur le refrain sont dégueulasses donc pour moi : à chier grave ! Dommage parce que le riff gratte au départ décoiffe bien.
09. J'aime pas trop la voix mais l'instrumentation est plutôt pas mal.
10. Y a que le nom du groupe qui est marrant, la version est un massacre pur et dur ! L'instru n'est pas top mais la voix est carrément dégueulasse ! Je ne pense pas (de toute façon) que Pennyroyal Tea marche dans ce style. 0/20 !
11. C'est quoi cette guitare ? C'est de la pop ou du grindcore ? En plus, j'aime pas la modification gratte sur le couplet (je fais mon puriste nirvanien). Par contre la voix était pas trop mal. C'est le guitariste qui chie pour moi, t'as pas un réglage "basse" sur ton ampli ?
12. Pas la meilleure de Nirvana de base mais franchement, le son est tellement à chier. J'ai moi-même joué pas dans des groupes bourrins de "garage" mais ça, ça ne peut pas se mettre sur une compile sérieuse et payante.
13. Ca aurait pu être pas mal mais les voix sont à chier. Entre "l'Exorciste" et l'autre avec sa voix de poulet vénère au refrain... J'ai connu un mec qui avait un cancer de la gorge qui chantait mieux que ça...
14. Accords non respectés, voix de merde... Faut arrêter de pomper "l'exorciste", les mecs !
15. Encore une fois, tu ne sais pas chanter... Enfin, tu ne sais pas gueuler, ne gueule pas !
16. Le son est très mal équilibré. C'est une répétition, c'est ça ?
17. Pas ma préférée de Nirvana pour commencer mais j'entends juste du bourrin, je ne reconnais pas du tout l'original. Ca peut être "Aero Zeppelin" comme "Aerosmith" à ce niveau-là.
18. C'est sensé être du Grindcore et je m'endors tellement c'est mou ! Je passe la chanson et au bout de 3 minutes, je me fais encore chier...
19. Effets sonores minables et voix de merde. Dommage parce que l'instru était pas mal.
20. Franchement, pas mal !
21. Je n'aime pas les effets spéciaux vocaux dans le rock... C'est pas mon truc.
22. Un gros son de merde... Même pour un son répète ! Je ne comprends même pas qu'on foute ça sur une compile, ne mentez pas, c'était des potes ou carrément le mec qui a fait la compil ?
23. De la grosse merde et je pèse mes mots ! La voix n'est pas mauvaise contrairement à certain mais le son... Ike, fais-nous l'imitation de la carrière de David Caruso.
24. 0/20 ! Absolument rien. Je vous fais la même en même pas 30 secondes de répète !
25. La compile commence à être longue... Traduction : Niveau dégueulasse et là, je commence à me demander comment on peut la noter à 7,5/10 avec autant de déchets...
26. Kermitt la grenouille au chant ? Et les choeurs... Putain, j'espère qu'ils ne sont pas payés pour ça ! Pourtant, "Rape Me" n'est pas dure à reprendre...
27. J'aime pas la voix (si le chanteur ne peut pas chanter sans FX, changez de chanteur !) mais l'instru est très bonne.
28. Pas bien mixé, ça n'envoie pas du lourd alors que cette chanson est excellente. Par contre, la voix et l'instru n'est pas mal mais un peu trop proche de Nirvana (juste accéléré) pour faire une version réellement originale et intéressante.
29. Quel son de merde ! Encore une fois, j'ai moi-même fait du garage et tout mais là, c'est trop ! Même en squat, t'as un meilleur son.
30. Ahhh, là, j'aime bien !

La note 7,5/10, vous êtes super généreux car si je résume, il y a 5-6 chansons de bien sur 30... 2-3 où l'instru est pas mal mais les chanteurs tellement à chier que même les effets spéciaux ne rendent pas plus "mélodieux". J'aime beaucoup le bourrin mais franchement, même en cotant gentil, je mets 4,5/10 grand max !
 

cglaume

cglaume le 15/09/2021 à 06:33:25

La chronique track by track pour un opus de Grind fallait oser: chapeau Nelson ! :)

8oris

8oris le 16/09/2021 à 09:39:34

J'avoue que c'est courageux. Et oui, j'ai été généreux (parce que l'idée était bonne et louable et qu'il y a quand même quelques perles)

CROM

CROM le 16/09/2021 à 17:00:22

Parfaitement d'accord avec Nelson (plus fort). Idée amusante mais résultat moisi.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • Winteriip II - Metal Hardcore Festival à Tours le samedi 18 Décembre 2021