TOP albums 2018 metal, hardcore, rock et leurs dérives - Les TOPs et FLOPs 2018 individuels de la rédaction, seconde partie

TOP albums 2018 metal, hardcore, rock et leurs dérives Les TOPs et FLOPs 2018 individuels de la rédaction, seconde partie (dossier)
 

 

Papy Cyril - Pidji - R.Savary
Sepulturastaman - Tookie - Viking Jazz - Xuaterc

# Papy Cyril

TOP 14

  1. Black RainbowsPandeamonium
    Black Rainbows Black rainbows a son meilleur niveau.
  2. WedgeKilling Tongue
    Wedge super album du trio allemand ambiance 60's-70's
  3. V8 Wankers - Full pull, baby !
    V8 Wankers V8 wankers et son gros hard rock qui tache... miam
  4. HypnosSet Fire to the sky
    Iron Maiden joué en mode hard 70's, excellent.
  5. DeadheadheadsThis one goes to 11
    High energy rock'n'roll.
  6. Killer boogieAcid cream
    presque aussi bon que le groupe frère Black Rainbows... bon vieux stoner des familles sans prise de tête
  7. Trustdans le même sang
    le retour des tauliers du (Hard) rock français
  8. TurbonegroRock'n'roll Machine
    retour de Turbonegro avec cet album qui s'est fait attendre très longtemps ; à déconseiller toutefois aux allergiques aux claviers.
  9. Mos GeneratorShadowland
    heavy rock progressif avec des traces de stoner dedans
  10. DeadlineNothing Besides remains
  11. Vulcain - Vinyle
  12. King WitchUnder the Mountain
  13. AvonDave's Dungeon
  14. Hank von HellEgomania

 

 

 


 

# Pidji

TOP 11

  1. Youth avoiders - Relentless
    youth avoiders Y a pas à dire, les parisiens savent faire des titres hardcore qui restent en tête très longtemps, et leur mélange riffs terribles / Rythmique endiablée est juste énorme. C'est certainement l'album que j'ai le plus écouté cette année, et il en vaut la peine.
  2. Hangman's chair - Banlieue triste
    Hangman's chair J'étais d'abord sceptique. Il m'a fallu du temps pour entrer dedans. Puis je ne l'ai plus lâché de l'année : le rock de Hangman's chair est parfaitement produit, et chaque titre est un régal, entre doom et pop.
  3. LLNN - Deads
    LLNN Franchement j'en attendais rien de ce disque, car le groupe ne m'avait pas emballé jusque là. Et sur ce Deads, quelle claque ! C'est sombre, lent, et puissant. Miam.
  4. Ken mode - Loved
  5. Cortez - No more conqueror
  6. Daughters - You won't get what you want
  7. Birds in row - We already lost the world
  8. Gouge away - Burnt sugar
  9. Touché amoré - 10 years / 1000 shows - live at the regent theater
  10. Slugdge - Esoteric Malacology
  11. Tropical fuck storm - A Laughing Death In Meatspace
 

 


 

# R.Savary

TOP 10

  1. Not ScientistsGolden Staples
    Not Scientists L'énergie, la mélodie, l'efficacité.
  2. Touché Amoré10 Years / 1000 Shows - Live at the Regent Theater
    Touché Amoré Blood, Sweat & Tears.
  3. Imperial State ElectricAnywhere Loud
    Imperial State Electric Live and let live, louder.
  4.  David BowieGlastonbury 2000 (DVD)
    Alive after death.
  5. R.E.MAt The BBC
    104 reasons why.
  6. Cult LeaderStage Four A Patient Man
    The band who sold the world.
  7. ThouInconsolable
    Teenage kick.
  8. ImmortalNorthern Chaos Gods
    Winter is coming.
  9. LuciferSecond Coming
    Quand la musique est bonne.
  10. Nine In Nails – Bad Witch
    The next days.
 

 


 

# Sepulturastaman

TOP 010

  1. The Body - I Have Fought Against It, But I Can’t Any Longer.
    The Body
  2. Cursedness - Pure Fucking Metal Invasion
    Cursedness
  3. Hair Puller - Old Friend
    Hair Puller
  4. Nuclear Holocaust - Grinding Bombing Thrashing
  5. Majestic Downfall - Waters of Fate
  6. Geraniüm - Fear is the enemy
  7. Bloodletter - Under the Dark Mark
  8. Ripped to Shreds - ??
  9. Shrykull - Shrykull
  10. Brutal Blues - Brutal Blues
  11. Formalist - No One Will Shine Anymore
 

 


 

# Tookie

TOP 10

  1. LLNN - Deads
    LLNN Un son bien fat qui met en valeur une ambiance dégueulasse, étouffante pour une ode au nihilisme spatial (ou un truc du genre). Une patate sonore qui a écrasé la concurrence.
  2. Birds in row - We already lost the world
    Birds in row Ce qu'il y a de bien avec BIR, c'est qu'on sait que ça va être bien, aussi bien en concert qu'en studio. Cet album ne déroge pas à leur règle. Émotion, puissance, violence, et un petit peu de changement dans l'abord de leur musique, les mayennais ont autant leur place sur la première place du podium que les danois...Mais il fallait bien choisir un premier...
  3. Cortez - No more conqueror
    Cortez Pouah quel retour  ! Et quelle arrivée derrière le micro des Cortez ! Les vociférations d'un nouveau chanteur donnent un nouveau souffle à un groupe qui n'en a jamais manqué. Quel bonheur de violence !
  4. Daughters - You won't get what you want
    On n'a pas eu ce qu'on voulait : on a eu mieux. On a un Daughters qui se renouvelle avec un album complexe à aborder, mais excellent à écouter et réécouter.
  5. Envy - 7" Alnair in August
    Ok, un pauvre deux titres dans les albums de l'année, ça fait un peu léger. Mais ce single d'Envy a une saveur particulière : le retour de Tetsuya après 2 ans de silence. Un retour qui fait fondre mon petit coeur de fragile.
  6. Turnstile - Time and space
    On ne sait pas trop ce que branlent les Turnstile. Ni punk, ni hardcore, mais plus que rock, pas metal. Impossible de leur coller une étiquette...et tant mieux ! Ce second album a gardé le charme du précédent sans le copier. Grosse classe pour un groupe qui semble encore en avoir sous la pédale pour nous surprendre.
  7. Idles - Joy is an act of resistance
    La sensation punk dont tout le monde parle...même les Inrocks ! Et pourtant, ces gens parfois habitués au mauvais goût ont totalement raison : Idles, ça bute. Celui-ci en particulier.
  8. Deafheaven -  Ordinary Corrupt Human Love
    Le fer de lance du black de fragile s'est magnifiquement renouvelé. Un album tout en ambiance, parfois en douceur, parfois en cri, mais toujours déchirant. Une impression réinvention.
  9. Mol - Jord
    Mol n'est qu'une vague copie que Deafheaven au premier abord, et pourtant, en se penchant un peu plus sur ce disque, on découvre une richesse d'écriture très mature pour une première sortie.
  10. Ghost - Prequelle
 

 


 

# Viking jazz

TOP 10 + Coups De Coeurs

  1. DAUGHTERS - You Won't Get What You Want
    DAUGHTERS Les patrons sont de retour, toujours aussi barrés, repoussant les limites des musiques électriques, leur propres limites en tant que compositeurs, un gros coup de maître qui se passe de discours tant il est déjà un synonyme de superlatif.
  2. HANGMAN'S CHAIR - Banlieue Triste
    HANGMAN'S CHAIR La pertinence de cet ajout post-punk/cold wave dans la couleur générale du spleen-doomy des parisiens est à la hauteur de la classe avec laquelle ils déroulent toujours autant de gros riffs et de lignes de chant aliceinchainesques. Chapeau et vraiment content pour les potos que la sauce prenne aussi bien.
  3. exaequo - INHUMANKIND - Self-Extinction et LÜÜP - Canticles Of The Holy Scythe
    INHUMANKIND LÜÜPDu "metal" plus ou moins acoustique, pari risqué en un sens, mais ces disques en disent finalement plus que beaucoup de groupes extrêmes, en piochant au delà des gimmicks propres au genre. Du classique aux musiques traditionnelles, ces deux albums font un peu figure d'ovni au parti-pris bien marqué, ce qui m'a plu ! J'attends un retour d'Elend maintenant..
  4. KEN MODE - Loved
    Ultra pêchu et efficace, bien méchant et noisy comme il faut, une usine à tubes qui fait plaisir aux oreilles et mal à la nuque.
  5. CHAOS ECHOES - Mouvement
    Dans la continuité de leur Transient au black/death parsemé d'improvisations chamaniques, ce nouvel album ne nous perd pas dans des méandres intellos chiants (comme leur EP ambiant/jazzy collaboratif avec Mats Gustafsson Sustain sorti cette année) mais dose plutôt bien riffs velus et parties ambiantes. Ajoutez à cela la prod toujours aussi léchée de Cyrille Gachet (Year Of No Light, Huata, Bagarre Générale) et vous obtenez une bonne recette pour un groupe qui a de la personnalité et une réelle vision dans leur propos artistique.
  6. STREET SECT - The Kicking Mule
    Moins arraché que les précédentes sorties du groupe, cet album n'en demeure pas moins toujours aussi personnel, coloré et vivant. Un gain en punch et en énergie définitivement plus rock qui leur sied bien.
  7. IMPERIAL TRIUMPHANT - Vile Luxury
    Si le death chelou un peu barré et occulte à le vent en poupe, peu réussissent à vraiment sortir du lot par des compos malines et un sens de l'arrangement, voir de l'orchestration. Le groupe en fait définitivement partie, avec un discours et un concept autour de NYC bien bossé qui se démarque de leur imagerie, bref un disque intéressant à tout point de vue. Encore une belle trouvaille Throatruiner Records.
  8. THE ARMED - Only Love
    Ce groupe aussi énigmatique que brillant bénéficie certes d'un carnet d'adresse bien rempli et de références aidant grandement à se démarquer, mais force est de constater que ni Ben Koller derrière les fûts, ni Kurt Balou aux manettes, ni Matthias Jungbluth au label (Throatruiner encore lui) ne semblent les comprendre et pouvoir les contenir. Aussi tarés que lol-balek, aussi jet-set qu'underground, on navigue dans le brouillard total concernant l'identité des musiciens, leur communication, leur line-up même...mais leur musique fait office de phare à travers tout ce bordel. Force est de constater que ce collectif d'artistes/musiciens/publicitaires en ont sous le capot et le résultat sort du lot dans une scène hardcore post-whatever qui ne nous avait pas fait vibrer par son originalité depuis un bout de temps.
  9. MANES - Slow Motion Death Sequence
    Encore un ovni assez rock, mélodique, prog-electro bizarre, qui nous emmène dans son univers sans trop qu'on comprenne ce qui se passe mais qui nous donne l'envie d'y retourner.
  10. BIRDS IN ROW - We Already Lost The World
    Le premier disque du combo lavallois qui me file autant les poils, une prod qui les met enfin à l'honneur, avec un contenu réussissant à retranscrire autant d'énergie et d'émotions que leurs prestations scéniques. Bravo et cocorico.

+ Coups de coeurs 2018 :

- FRONTIERER - Unloved
Une mongolerie sans nom, ou comment faire du djent pour geeks youtube à guitares de la manière la plus brutale et crétine possible. Purgatif.
- VEIN - Errorzone
Le néo-néo aurait-il trouvé son égérie ? Un coup de fraîcheur sur la scène hardcore/metal bien nostalgique de la fin 90's et de ses effets de whammy.
- JESUS PIECE - Only Self
Du gros hardcore moderne bien lourd, bien triso et super efficace comme on aime pour tout casser. Prière de laisser vos neurones au vestiaire.
- INFERNAL COIL - Within A World Forgotten, HISSING - Permanent Destitution, CORPSESSED - Impetus Of Death, MALTHUSIAN - Across Deaths, CHTHE'ILIST - By Samaritianin, OUTRE - Hollow Earth, TAPHOS - Come Ethereal Somberness, ULTHAR - Cosmovore
Dur de départager ces disques qui portent fièrement l'étendard d'un métal de mort bien sombre et cradingue (quoi qu'un peu plus old-school pour Corpsessed). Les grosses sorties du genre de l'année.
- NINE INCH NAILS - Add Violence et Bad Witch
Les deux dernières parties de la trilogie Not The Actual Events s'en sortent bien et on retrouve un Trent Reznor plus inspiré, moins frileux de sortir de sa zone de confort, avec une recherche de sons bien fouillée.
BEYONCE and JAY-Z - Everything Is Love, MOODIE BLACK - Lucas Acid, DEATH GRIPS - Year Of The Snitch, CZARFACE & MF DOOM - Czarface Meets Metal Face, VALD - Xeu, Vince Staples - FM!, ALKPOTE - Inferno
Pas mal de sorties intéressantes en hip-hop cette année, mais rien d'aussi extra que l'an passé, juste une petite sélection de ceux qui ont tourné le plus.

 

FLOP 5

  1. SLEEP - The Sciences
    Une reformation qui pue la thune et la hype et que cet album ne fait que pérenniser. Aucun putain d'intérêt si ce n'est du réchauffé, édulcoré, insipide et bourré de conservateurs. Le Beaujolais nouveau du Stoner-Doom dont ils étaient pourtant à une époque le Chassagne-Montrachet.
  2. YOB - Our Raw Heart
    Après un Clearing The Path To Ascend qui retrouvait un peu d'inspirations et ouvrait toujours plus mélodiquement son champ musical (avec le superbe "Marrow"), voilà que ce petit dernier retombe dans les travers de The Great Cessation et Atma, à savoir du Yob peu inspiré, redondant, mou et se contentant du minimum syndical pour plaire aux nouveaux fans du genre dont l'esprit trop embué par les opiacés n'y verra que du feu et continuera d'ingurgiter bêtement.
  3. THE SWORD - Used Future
    J'ai pris l'habitude qu'un album sur deux du combo ricain soit décevant, sauf que là ça fait deux de suite. Mou, faussement rétro, trop rock à papa (ou à minettes au choix), on est loin de l'ode ultra heavy aux dieux du riffs d’antan.
  4. PORTAL - Ion
    Entre le choix de prod horrible et les compos toujours aussi peu lisibles, j'ai du mal à retrouver des sensations à l'écoute de ce groupe.. un coup dans l'eau.
  5. DEATHRITE - Nightmares Reign
    Encore un de ces groupes de death hm2 modernes qui finit par trop se prendre au jeu des mélodies et des tempos mollassons au dépend de l'énergie punk et des coups de bracelets à clous dans la gueule. Le résultat est insipide et donne juste envie d'écouter les demos de Nihilist pour retrouver l'essence du style.

 


 

# Xuaterc

TOP 10

  1. In The Woods...Cease The Day
    In The Woods... Après Pure, déjà n°1 de mon top en 2016, Cease The Day assoit le retour aux affaires d'In The Woods..., un maître incontesté du Metal mélancolique. On ne peut que s'incliner devant tant de maîtrise et de talent.
  2. Manes - Slow Motion Death Sequence
    Manes Contrairement à ce que j'écrivais en début de chronique de ce disque, ce dernier a réussi son pari, malgré un style pratiqué loin d'être évident, à mille lieues des albums en plastique formatés pour en vendre des palettes.
  3. The CrownCobra Speed Venom
    The Crown S'il ne devait en rester qu'un en matière de Melodeath, ce serait The Crown ! Malgré un léger coup de mou sur l'album précédent, les suédois balayent à coup de fouet la concurrence. Une buterie pure et simple.
  4. Primordial - Exile Amongst the Ruins
  5. Master Boot Record – Direct Memory Access
  6. A Forest Of Stars - Grave Mounds and Grave Mistakes
  7. Thy Catafalque - Geometria
  8. VIIX
  9. The Fundamental Wisdom Of Chaos - Harvest Of Laments
  10. SeptekhPilgrim

+ J'aurais voulu pouvoir ajouter :
- HyrgalSerpentine
- WallachiaMonumental Heresy
- Imperial TriumphantVile Luxury

 

FLOPS 2

  1. At The Gates - To Drink from the Night Itself
    Voir que que j'écris plus au pour The Crown. Malheureusement, ça bande mou.
  2. Machine Head – Catharsis
    C'est une blague ???
     

 

photo de Pidji
le 24/01/2019

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements