Toehider - Concerning Lix & Fairs and other cooked stories

Chronique CD album (1:14:49)

chronique Toehider - Concerning Lix & Fairs and other cooked stories

Je sais, c’est en train de virer à la monomanie pure et simple. Mais Mike Mills est un compositeur tellement génial… Le mec compose tube sur tube, dans une douzaine de registres différents – qu’il n’hésite d’ailleurs pas à faire s'entrechoquer joyeusement –, et pourtant le monde ne semble toujours pas vouloir s’en émouvoir. Ce qui est rassurant c’est que, dans un registre pas si éloigné que cela, ce fut aussi le cas de Devin Townsend à ses débuts. Sauf que celui-ci eut assez vite ses entrées dans la presse spécialisée. Ce qui n’est pas encore le cas de Toehider. D’où l’envie – le devoir? – d’apporter ma pierre à l’édifice en couvrant plus ou moins systématiquement tout ce que le groupe / le bonhomme sort. C’est la raison pour laquelle je vous invite régulièrement à suivre l’actualité Patreon de l’artiste à travers un dossier entièrement dédié – et toujours pas clôt à l’heure où je vous écris. Ceci explique également le pourquoi de la chronique un peu spéciale que je vous propose aujourd’hui, chronique frustrante pour le néophyte manifestant un début d’intérêt pour la chose étant donné que:

- Concerning Lix & Fairs and other cooked stories n’est à ce jour plus disponible

- cet album est plus un objet de collection qu’un élément discographique officiel étant donné qu’une bonne partie des morceaux qui le constituent seront rendus disponibles via une autre sortie, publique celle-ci, que l’on chroniquera ici même en temps et en heure

 

Je sais, tout cela est un peu confus. Laissez-moi vous expliquer.

 

De début janvier à début novembre 2018, Mike Mills a sorti une douzaine de morceaux via le projet Patreon dont je vous causais pas plus tard que dans le premier paragraphe. Pour remercier les fans qui l’ont suivi tout ce temps, il leur proposa alors de sortir un CD ultra limité contenant tout ce qu’il avait fait jusque là (... ou presque: les actes I, III, V et VIII de l’opéra Rock « I Have Little To No Memory » n’y sont pas inclus. Ils feront l’objet d’une sortie séparée). C’est de celui-ci dont je vous parle aujourd’hui. Ceux qui ne participent pas au projet Patreon mais qui possèdent un bon réseau d’informateurs auront bénéficié de 24 heures pour acquérir la chose via Bandcamp. Mais depuis lors, plus rien. Ou plutôt si: le groupe a fait voter ses fans pour choisir les morceaux qui finiront sur le prochain album officiel. Ce dernier comportera à la fois plus de titres que Concerning Lix & Fairs and other cooked stories (puisqu'il couvre une période plus large, et proposera donc des compos écrites après le début novembre 2018), et en même temps moins (puisqu’auront été écartés les morceaux les moins forts – comme « Keg » et « Shroom Ride » a priori).

 

Je ne vous referai pas la visite de Concerning Lix & Fairs and other cooked stories par le menu puisque vous pouvez déjà trouver une description de chacun des titres qui le constitue au sein du dossier évoqué précédemment. Je peux néanmoins vous confirmer avec le recul actuel l’émotion intense ressentie sur le déchirant « The Guy That Noone Really Knows », l’exaltation provoquée par l’énorme « Moon And Moron », le bonheur so 80s que constitue « He's There... And Then He Does That », l’irrésistible appel au Synth-déhanchement proposé sur « Wellgivit », la ferveur compétitrice réveillée par « The Ultimate Exalter » ainsi que les étoiles dans les yeux du petit lapin jaune auquel on raconte la fabuleuse épopée « Concerning Lix & Fairs ». Du coup je vous fiche mon billet que ces derniers figureront dans ce fameux 4e album (…4 parce que je ne compte pas les First & Last Six) à venir. Et si ce n’est pas le cas, vous n’aurez plus que vos yeux pour pleurer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chronique, version courte: on vous le rappelle régulièrement: Toehider produit de la musique pour un petit cercle d’initiés via un projet Patreon dédié. La bonne nouvelle: les 8 premiers morceaux (ou presque) produits dans ce cadre ont été couchés sur le CD Concerning Lix & Fairs and other cooked stories. La mauvaise nouvelle: ce CD n’est plus disponible (...mais il fallait que je vous en parle, le fan que je suis ne pouvant pas ne pas tendre vers l’exhaustivité).

photo de Cglaume
le 13/02/2020

2 COMMENTAIRES

8oris

8oris le 13/02/2020 à 09:00:04

C'est marrant, il y a des albums, des pochettes, des noms, direct je devine qui chronique. Dommage que le cd ne soit pas facilement accessible. Mais c'est l'occasion de rappeler l'existence de ce doux-dingue.

cglaume

cglaume le 14/02/2020 à 05:47:02

« Dommage que le cd ne soit pas facilement accessible. »

Les meilleurs titres seront accessibles sur le prochain album officiel, donc dans quelques mois cet album ne devrait avoir de gros intérêt que pour les collectionneurs :)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements