S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives
Toehider : chroniques, discographie, line-up, actus, etc.

Toehider

Toehider en bref

Accès direct

 

Infos générales

pays d'origine du groupe Toehider : Australie Australie

Tags musicaux :

#nawak #prog #queenien #metal #rock #part #pied #recre #queenworshiping #roll #easy #listening #ambiant #metalrock #foufou #excellent #ambitieux #punk #story #patchwork #conte #soft #heavy #metoool #acoustique #hardrock #origines #noel

Groupe du mois Groupe du mois - août 2014

Line-up

# Mike Mills - tout

Discographie

  • - "Toehider - EP" (2008)
  • - "Children of the Sun - EP" (2009)
  • - "Not Much of a Man - EP" (2009)
  • - "Old, Old, Old - EP" (2009)
  • - "Toehider Too! - EP" (2009)
  • - "How Did Counterquistle Lose His Pyjamas? - EP" (2009)
  • - "Metaltarsus - EP" (2009)
  • - "In All Honesty - EP" (2009)
  • - "Under the Mistletoe - EP" (2009)
  • - "#9 - EP" (2010)
  • - "Do You Believe in Monsters? - EP" (2010)
  • - "Never Mind the Hallux - EP" (2010)
  • - "The First Six" (2010)
  • - "The Last Six" (2010)
  • - "Done and Dusted - single" (2010)
  • - "The Best of the ‘12 EPs in 12 months’ - compil" (2011)
  • - "To Hide Her" (2011)
  • - "Children of the Sun part 2 - EP" (2012)
  • - "Smash It Out! - single" (2012)
  • - "Whatever Makes You Feel Superior - single" (2013)
  • - "What Kind of Creature Am I?" (2014)
  • - "Mainly Songs About Robots - EP" (2015)
  • - "GOOD" (2017)

Toehider

Biographie

Toehider est un groupe ou artiste australien, qui a été chroniqué 21 fois sur le webzine.

Style musical pratiqué, en quelques mots : nawak, prog, queenien, metal, rock, part, pied, recre, queenworshiping, roll, easy, listening, ambiant, metalrock, foufou, excellent, ambitieux, punk, story, patchwork, conte, soft, heavy, metoool, acoustique, hardrock, origines, noel

Chroniques du groupe / artiste

Toehider - Good (2017)

Toehider - Good (2017)

Une voix exceptionnelle et immédiatement reconnaissable. Une maîtrise multi-instrumentale bluffante, avec une mention toute particulière pour la qualité du gratouillage de guitare. Une productivité impressionnante, sans impact négatif sur la qualité de compositions aussi singulières qu’incroyablement accrocheuses. Une simplicité et une modestie qui attire immanquablement la sympathie. Et puis – parce qu’après tout le parallèle peut bien être étendu à des domaines moins artistiques – un autisme capillaire inversement proportionnel à la générosité verbale qui peut enflammer l’énergumène quand il se sent en confiance... C’est marrant mais plus ça va, plus ce que m’évoque le nom de Mike Mills (Mr Toehider ) se rapproche de ce que j’associe naturellement à celui de Devin Townsend . Pas étonnant, du coup, qu’Arjen Lucassen ait fait appel au premier pour remplacer le 2nd au pied levé quand il a s’agit de reproduire sur les planches la magie de The Human Equation ... Et qu’il l’ait […]

> Lire la chronique

Toehider - Mainly Songs About Robots (2015)

Toehider - Mainly Songs About Robots (2015)

... Ça c'est ce que, dans le jargon culinaro-bondageo-managerial, on appelle un calendrier ficelé aux petits oignons. Bah si, regarde: d’un côté, le 4 septembre, sortie de Mainly Songs About Robots , 15e EP de Toehider (… en 7 ans d’existence. Moi je dis « Môssieur »! ). Et de l’autre, fin septembre, organisation d'une mini-tournée européenne en marge de shows portant sur scène le The Human Equation de Ayreon … Pas de doute, la rentrée se fera les orteils planqués (toe = orteil, hider = cacheur: my tailor is rich! ) ou ne se fera pas! Quoique – attendez voir: bordel, c’est que les australiens n’avaient prévu de passer qu’en Suède, au Danmark et en Allemagne. Groumpf? Heureusement une poignée de fans débrouillards aura permis à Mike Mills de venir assurer quelques shows électro-acoustiques « seul en scène » au sein de l’Hexagone, parmi lesquels une date à Paname (à l’Abracadabar ). Et bordel que ce fut bon! Les absents se sont une fois de plus méchamment fourvoyés… 'y en a vraiment qui […]

> Lire la chronique

Toehider - What Kind Of Creature Am I? (2014)

Toehider - What Kind Of Creature Am I? (2014)

Depuis le temps qu’on l’attendait ce 2e album! Faut dire qu’entre le mini Smash It Out! , les multiples vidéos diffusées dans le cadre de la campagne de crowd funding initiée pour financer la bête, et la mise en ligne du morceau « Whatever Makes You Feel Superior », Toehider avait réussi à nous chaud-bouillantifier à l'extrême, et du coup à nous faire placer de gros (GROS!) espoirs dans ce nouvel opus…   … Et on peut dire que rarement espoirs auront été mieux placés! Ah ça, c’est pas le rendement du Livret A ou du quinquennat Hollande!   Loin de se dégonfler aux premières écoutes, le soufflé What Kind Of Creature Am I? grossit très rapidement dans des proportions mamouthesques jusqu’à venir occuper toute la place au sein de la platine laser – qu’il ne quitte plus beaucoup depuis sa sortie. Quel album nom d’un p’tit bonhomme!   Mais revenons à des considérations plus descriptives (… quoique pour ma part, je me contenterais bien de tartiner des « Youpi-Youpi-Ya » […]

> Lire la chronique

Toehider - Children of the Sun Part 2: Another Collection of Under​-​appreciated Cartoon Themes from the 70's, 80's and 90's (2012)

Toehider - Children of the Sun Part 2: Another Collection of Under​-​appreciated Cartoon Themes from the 70's, 80's and 90's (2012)

Insouciant, nawak, enlevé, optimiste, frais… C’est vrai que finalement, au-delà de son côté « Je tâte le terrain sans trop me mouiller  », l’EP Children Of The Sun premier du nom – qui déjà ne comprenait que des réinterprétations de génériques de dessins animés – s’est avéré un reflet fidèle d’un pan majeur de la personnalité artistique de Toehider . Cartable sur le dos, les pieds dans le sable, ce sacré garnement de Mike Mills s’y était senti si bien que ça le démangeait de remettre le couvert. D’où Children Of The Sun part 2 , EP à la fois mal et bien nommé vu que, s’il est vrai qu’Esteban, Zia & co sont cette fois aux abonnés absents, le fond reste ici le même que lors du 1er épisode: offrir une 2nde vie à des génériques poussiéreux qui – damned, c'est vrai – le valent bien.   Et puisque les australiens s’en retournent fouler le même chemin qu’en 2009, nous allons nous-mêmes suivre cette logique en vous proposant, comme sur la chronique du petit précédent , l’approche […]

> Lire la chronique

Toehider - Smash It Out! (2012)

Toehider - Smash It Out! (2012)

Ça y est, voilà le lapin qui s’emballe à nouveau… ‘Faudrait peut-être qu’il arrête les carottes au crack le pépère!   Bah oui, je sais, mais qu’est-ce que vous voulez, on vit une époque formidable: que les années soient médiocres ou fructueuses en termes de qualité de la production musicale, Internet nous permet toujours d’aller dégoter – à l’autre bout de la planète comme au coin de la rue – de pleines brassées de petites perles aussi excellentes que totalement confidentielles. Et comme sur CoreAndCo, nous autres gratte-papier de la toile pouvons chroniquer ce qui nous plaît plutôt que de couvrir une actualité convenue, à intérêt variable, et déjà 1000 fois traitée dans les autres médias, forcément, on n’en finit plus d’inonder ces colonnes à grands flots d’enthousiasme débridé et de Youpi-Tralalas enfiévrés.   ... Et donc, pour la Nième fois cette année, c’est encore Madame Australie qui vient nous prodiguer des caresses auriculaires inédites, ceci via l’un de […]

> Lire la chronique

Toehider - To Hide Her (2011)

Toehider - To Hide Her (2011)

Avec le tour de force 12in12 qui aura vu le groupe sortir 67 morceaux en l’espace d’un an, ceci au rythme d'un EP par mois, la cocotte-minute Mike Mills – omniprésent leader de Toehider  – aura réussi à évacuer suffisamment de vapeur créatrice pour aborder son 1 er album avec la tête froide et une réputation déjà bien assise. Plus besoin d’en mettre plein la vue. Plus besoin de s’arracher les cheveux pour établir une tracklist qui réussisse à proposer un ensemble cohérent définissant clairement la personnalité du groupe. Bref, plus besoin de chercher désespérément à s'affirmer: le train Toehider file déjà à bonne allure sur des rails menant sa traine de fumée et son sifflet espiègle vers des horizons joliment ensoleillés.   D’où un opus moins tape-à-l’œil, moins over the top que les EPs les plus jubilatoires du dodécalogue achevé l’année précédente. D’où, en cascade, une petite déception lors de la 1ere écoute. Mais légère, hein, la déception. Car dans des sphères metal / […]

> Lire la chronique

Toehider - 9 (2010)

Toehider - 9 (2010)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 9, janvier 2010: 9   Explication du pourquoi du comment : se reporter à  la chronique de Not Much Of A Man .   Janvier 2010. Ça y est, Ils l’ont lâchée leur Bombe. Plus rien ne bouge. On se croirait à une assemblée du Modem Franche-Comté. Seuls la cendre et quelques fétus brulés volettent mollement dans le silence mortel d’une Terre vitrifiée. Tatata, non non, ne protestez pas! Et rangainez donc ces clichés de juillet 2012 au camping de La Grande Motte: vous n’arriverez pas à me convaincre. Pour composer les morceaux figurant sur 9 – notamment « . », « .. » et « ..... » (notez la joie de vivre manifeste qui transparait dans ces choix de titre ) –, il faut avoir observé l'absolu néant du monde d’après le grand Kaboom nucléaire. Mais peut-être se sont-Ils contentés de déchaîner leurs neutrons voraces sur l’Australie et sa proche banlieue? Ou se pourrait-il que le secret de la […]

> Lire la chronique

Toehider - Do You Believe in Monsters? (2010)

Toehider - Do You Believe in Monsters? (2010)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 10, février 2010: Do You Believe in Monsters?   Explication du pourquoi du comment : se reporter à  la chronique de Not Much Of A Man .   Après l’anesthésie générale pratiquée à l'occasion de 9 , on attendait de Toehider qu’il s'ébroue vigoureusement afin de nous rassurer et de commencer le 4e et dernier trimestre du projet 12IN12 sur les chapeaux de roues. Avec à la clef, pourquoi pas, l’un de ces EPs « carte blanche » où le groupe ne se cache plus derrière le parfum envahissant d’un exercice de style plus ou moins tiré par les cheveux.   Eh bien sur ce 2e point, c’est bien le cas: Do You Believe In Monsters? n’est ni une compilation de titres latino made in Melbourne, ni une figure imposée du type « La musique baroque revue et corrigée par la vague rap metal  ». Le groupe y balance des morceaux selon son humeur, sans forcément se préoccuper d’une quelconque cohérence […]

> Lire la chronique

Toehider - Done and Dusted (2010)

Toehider - Done and Dusted (2010)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 12, avril 2010: Done And Dusted   Explication du pourquoi du comment : se reporter à  la chronique de Not Much Of A Man .   Si vous ressortez vos petites fiches, pour peu que vous ayez bien tout noté consciencieusement, vous arriverez vous aussi à ce constat: en ce début avril 2010, cela fait déjà 11 EPs bourrés à craquer de tubes imparables que Toehider  nous envoie en travers des feuilles. 11 EPs sortis à la vitesse du Ayrton Senna repeignant la piste en rouge écarlate. 11 EPs déclinant une palette thématique gargantuesque allant du Best of l'BonVieuxTemps au Punk Hall of Fame, en passant par le recueil de chants de Noël et l'Encyclopédie du True Metôôl en cuir. Arrivé au 12e  et dernier EPôtre (tiré par les cheveux celle-là... ), on imagine que le compositeur en chef doit ressentir une certaine pression. Parce que forcément, nous autres auditeurs Toehiderophiles, on attend du […]

> Lire la chronique

Toehider - Never Mind the Hallux (2010)

Toehider - Never Mind the Hallux (2010)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 11, mars 2010: Never Mind The Hallux   Explication du pourquoi du comment : se reporter à  la chronique de Not Much Of A Man .   J’avoue: avec pour seuls indices le titre (pourtant évident après coup! ) et la pochette de l’EP de mars, je n’avais pas tilté. Je ferais un flipper du tonnerre vous me direz… Mais un piètre détective. Et puis finalement – quand même! –, en constatant la virulence sauvage de certains titres, et en remarquant l’étonnante brièveté de morceaux restant parfois sous la barre des 2 minutes, tout est enfin devenu beaucoup plus clair. Ce visuel à l’arrache, ce clin d’œil au Never Mind The Bollocks des Sex Pistols (« Hallux  » étant ici chargé de faire le lien avec la thématique Toehider esque )… Bon sang mais c’est bien sûr: on tient ici le manifeste anarcho-punk de la bande à Mike Mills!   N’empêche, on ne peut pas dire que l’intro « I’Ve Never Had Sex […]

> Lire la chronique

Toehider - The First Six (2010)

Toehider - The First Six (2010)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER .   Explications : Afin de contourner la pression inhérente à l'écriture du 2nd  disque, Toehider  – et plus particulièrement Michael Mills, sa tête pensante, chantante et riffante – s’est lancé dans un pari fou: sortir un EP par mois pendant 1 an, de mai 2009 à avril 2010. Et là où 99,999% des groupes se seraient vautrés comme de vieux étrons de loutre, Toehider  en a profité pour, aussi tranquillement que brillamment, rentrer dans l’histoire (… mais si: ce n’est qu’une question de temps, de bouche-à-oreille et de lobbying!)  

 
Tenir entre ses mimines fiévreuses 12 mini-galettes dont les sillons laser reflètent avantageusement les rayons du soleil, c'est clair que c'est sympa, surtout si l'on est un épouvantail, ou à la rigueur un sapin de noël. M'enfin bon, ce n'est pas forcément pratique si l'on doit en parallèle battre des blancs en neige ou bercer bébé – à moins de s'appeler Shiva, of course. […]

> Lire la chronique

Toehider - The Last Six (2010)

Toehider - The Last Six (2010)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER .   Explications : on vous a déjà exposé le pourquoi du comment au début de la chronique de The First Six . The Last Six – comme son nom le laisse brillamment entendre, bravo aux spécialistes en comm’ qui ont bossé dessus – n’est autre que la seconde moitié (ie. le second semestre) de l’entreprise monumentale dans laquelle s'est lancé Michael Mills avec son bébé Toehider .     Tel le Yang pour le Yin, ou la tourista pour la vacancier insouciant, The Last Six  est un complément important à The First Six , non seulement parce que lui aussi contient son lot de tubes euphorisants, mais parce qu’il confirme certaines de nos hypothèses, et fournit une grille de lecture permettant d’avoir une meilleure compréhension globale de l’œuvre et de la personnalité des australiens. Allez tiens, maintenant qu’on a une bonne année de recul pour l’apprécier dans son ensemble, faisons un petit bilan des grandes […]

> Lire la chronique

Toehider - Children of the Sun (2009)

Toehider - Children of the Sun (2009)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 1, mai 2009: Children Of The Sun   Explications du pourquoi du comment : se reporter à la chronique de Not Much Of A Man .   « Ré-cré A2, enfin Récré A2 . Les amis, aujourd’hui, on va s’amuser…  »   Non, ça ne fait pas tilt? Sans doute êtes-vous trop jeunes… Et si je vous dis « Croque Vacances et Claude Pierrard  »? Non plus? « Téléchat  » peut-être? Non? Arf, on est vraiment une relique quand on traîne ses guêtres dans le webzinat métallique alors que se profile à l'horizon la silhouette sournoise de la quarantaine…   Si ces quelques références aux programmes TV pour la jeunesse de mes tendres années vous ont glissé dessus sans laisser la moindre trace de nostalgie humide, il est probable que Children Of The Sun ne vous parlera que peu… Car c’est en reprenant les génériques des dessins animés qui les ont accompagnés pendant les 80s que les australiens de Toehider ont […]

> Lire la chronique

Toehider - How Did Counterquistle Lose His Pyjamas? (2009)

Toehider - How Did Counterquistle Lose His Pyjamas? (2009)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 5, septembre 2009: How Did Counterquistle Lose His Pyjamas?   Explication du pourquoi du comment : se reporter à  la chronique de Not Much Of A Man .   J’en connais qui ont dû tirer la tronche à l’époque… Qui donc? Eh bien ceux qui ont suivi mois après mois les péripéties Toehider esques. Déjà que septembre est généralement synonyme de rentrée – finis les strings, le surf et le sable dans la raie – et que la grise mine est de mise... Eh bien comme si ça ne suffisait pas, bam!, coitus interruptus brutalus: après l'excellent Toehider Too!  qui aura illuminé nombre de séances de bronzette estivales, les australiens remplissent notre cartable d'automne avec un How Did Counterquistle Lose His Pyjamas? pour le moins… Incongru. Oui oui, "incongru", c’est le mot (et non: ce n’est pas le masculin de « une conne de grue » ). Et courte, en plus, la bête.   C’est que ce nouvel EP est un […]

> Lire la chronique

Toehider - In All Honesty (2009)

Toehider - In All Honesty (2009)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 7, novembre 2009: In All Honesty   Explication du pourquoi du comment : se reporter à  la chronique de Not Much Of A Man .   Novembre, c’est le cœur de l’automne, quand la grisaille du… Ah oui mais en fait non: les guitares de Toehider se font grattouiller dans l’hémisphère sud. C’est donc le printemps là, en plein dedans. D’où ces atmosphères tranquillement ensoleillées, le brin d’herbe coincé au coin de la bouche, les tempes délicatement caressées par la brise, et la bière fraîche au garde à vous dans le frigo (… Ah bon: tu bois du Perrier le reste de l'année toi? ).   Après l’acte de naissance Toehider , et 3 mois après le 2nd EP-vérité Toehider Too , la bande à Mike Mills nous revient avec une 3e sortie sur laquelle – chouette! – elle ne se cache pas derrière un exercice de style discographique. Sur ce In All Hosty au titre-confession, le groupe se livre en toute […]

> Lire la chronique

Toehider - Metaltarsus (2009)

Toehider - Metaltarsus (2009)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 6, octobre 2009: Metaltarsus   Explication du pourquoi du comment : se reporter à  la chronique de Not Much Of A Man .   Metaltarsus … Ouarf, on peut dire qu'en matière de pôv’ jeu de mot improbable théoriquement impossible à placer, Toehider fait fort! Mais n’est-ce pas leur credo finalement? En tous cas après l’expérience How Did Counterquistle Lose His Pyjamas? – qu’on qualifiera sobrement de « pas forcément convaincante » pour rester courtois –, bordel qu’est-ce que ça fait plaisir de se prendre la bonne vieille salve de heavy proposé sur cet EP n°6. Certes, à l'écoute de cette livraison automnale, on a plus l’impression d'entendre du Iron Manoween que du Toehider .  Mais comme à son habitude – et bien que pas forcément dans son élément naturel –, le groupe arrive à nous pondre de grands morceaux, enlevés, enthousiasmants, voire carrément énormes. Alors enfilez votre heaume, […]

> Lire la chronique

Toehider - Not Much of a Man (2009)

Toehider - Not Much of a Man (2009)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 2, juin 2009: Not Much Of A Man   Explications : Afin de contourner la pression inhérente à l'écriture du 2nd disque, Toehider – et en particulier Michael Mills, sa tête pensante, chantante et riffante – s’est lancé dans un pari fou: sortir un EP par mois pendant 1 an, de mai 2009 à avril 2010. Et là où 99,999% des groupes se seraient vautrés comme de vieux étrons de loutre, Toehider en a profité pour rentrer, aussi tranquillement que brillamment, dans l’histoire (… mais si: ce n’est qu’une question de temps, de bouche-à-oreille et de lobbying!)   Oui oui, on commence par Not Much Of A Man , le 2e EP de ce marathon complètement déraisonnable. Voyez ça comme un clin d'œil à la folie du groupe. On reparlera plus tard du 1er , Children of the Sun , entièrement constitué de reprises de génériques de dessins-animés – ce qui le place un peu à part.   Pour faire suite au […]

> Lire la chronique

Toehider - Old, Old, Old (2009)

Toehider - Old, Old, Old (2009)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 3, juillet 2009 : Old, old, old   Explication du pourquoi du comment : se reporter à la chronique de Not Much Of A Man .   L’avantage avec ce 3e EP, c’est qu'il annonce clairement où Toehider a décidé de nous emmener pour clore ce premier trimestre marathonesque. C’est comme le Port-Salut, c’est écrit dessus: Old, old, old  fait dans le vieux-vieux-vieux. Et à la manière d'une machine à voyager à reculons dans le temps, il met le cap sur les vieux 33 tours de la collec' à papa, un peu dans le même esprit et à la même époque que Retour Vers le Futur , premier du nom... Vous voyez?   D’ailleurs l’intro « I Get The Picture » – qui pendant 5 secondes nous laisse penser qu’on va avoir droit au « Jump » de Van Halen – pourrait bien avoir pour but d’évoquer un voyage en DeLorean le long d’un tunnel spatio-temporel kitchos (le genre kaléidoscope psyché hélicoïdal ) au sein duquel […]

> Lire la chronique

Toehider - Toehider Too! (2009)

Toehider - Toehider Too! (2009)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 4, août 2009: Toehider Too!   Explication du pourquoi du comment : se reporter à la chronique de Not Much Of A Man .   Toehider Too! , a priori ça ne se prononce pas comme  Toe Hider Two! , d’autant qu’il est ici question du 4e EP de la saga « 12In12 », et non pas du p'tit deuxième. Sauf que les barjaustraliens n’en sont pas à leur premier jeu de mots à 3 francs (cf. To Hide Her, le titre de leur 1er véritable album longue durée, ou encore Metaltarsus ), et que pour le coup cet épisode aoutien est sans doute ce que le groupe a fait de plus proche de leur EP-acte de naissance, Toe Hider . Et en effet, au lieu de se cantonner sagement à un thème bien précis comme ce fut le cas les mois précédents (les dessins animés sur le numéro #1, l’acoustique pour le #2 et le rock retro pour le #3 ), la bande à Michael Mills donne cette fois l'impression de vouloir être pleinement elle-même, en […]

> Lire la chronique

Toehider - Under the Mistletoe (2009)

Toehider - Under the Mistletoe (2009)

LE PROJET « 12IN12 » – OU LE MARATHON PROG / METAL / ROCK SELON TOEHIDER . Episode 8, décembre 2009: Under The Mistletoe   Explication du pourquoi du comment : se reporter à  la chronique de Not Much Of A Man .

 
Forcément, un sapin décoré avec les pieds, on se dit que ça ne va ressembler à rien. Que ça va être un joyeux n’importe quoi. Eh bien oui et non. Car pour être joyeux ça, ça l’est. Pour être sévèrement fêlé, ça l’est aussi. Par contre ça ressemble à quelque chose, si si: à l’un des EPs / thèmes les plus naturels et réussis du projet 12IN12. En effet, quoi de plus approprié quand on y pense, pour la bande à Mike Mills, que les grelots hystériques, les lutins bondissants et les loufoqueries merveilleuses du Grinch ou de  « L’Etrange Noël de M. Jack »? Pas grand-chose, on est d’accord.   Et pour le coup, sur « Ding Dong Merrily on High », ce sont 3 leads cristallines qui nous ouvrent les portes du repère lapon du gros barbu couperosé sur une […]

> Lire la chronique

Toehider - Toe Hider (2008)

Toehider - Toe Hider (2008)

Toehider , on vous en a déjà touché 2 mots à l’occasion de la sortie du single Smash It Out! . Ce groupe australien est l’une des découvertes les plus hallucinantes que le chroniqueur qui vous écrit ait fait ces dernières années en matière de prog nawak rock fortement teinté de metal (...en même temps, ok, cette chapelle est assez peu visitée ). Pour vous dire à quel point mon cuir fessier a été sévèrement tanné – et cela sans tenter de refreiner un enthousiasme fébrile –, imaginez que dans mon encyclopédie personnelle du metôôl, il est écrit que le groupe possède le talent, le sens de l’accroche (en fait disons-le: le génie ) d’un Queen , ou (…non: et ) d’un Devin Townsend , artistes dont il se rapproche sans doute le plus, tout en brassant encore plus large. Et ceci malgré sa relative jeunesse. Sans compter qu'il a déjà dans sa besace quasiment autant de tubes que ces 2 références. Si si. Maintenant que vous savez dans quel état d’esprit cette chronique est écrite, on peut […]

> Lire la chronique

Articles du groupe / artiste

Interview Toehider - mai 2018

Toehider - 49 Songs You MUST Hear Before You Die - Le nouveau marathon de Mike Mills

Interview Toehider - janvier 2014

Les 3 dernières News en relation avec Toehider

Toehider se lance dans un projet-marathon (01 janvier 2018)

Neuf ans après le projet 12in12 , lors duquel Toehider avait enregistré 12 EPs en 12 mois, Mike […] (lire l'actualité)

Mike Mills de Toehider à Bordeaux en octobre (26 septembre 2015)

Mike Mills, leader du groupe australien Toehider, sera à Pessac (BCB) le 1er octobre.

(lire l'actualité)

Toehider à Paris le 26 au soir (23 septembre 2015)

Samedi 26 septembre - autrement dit tout bientôt ! - Mike Mills de Toehider donnera un concert […] (lire l'actualité)