Melvins - Lizzy EP

Melvins - "Lizzy EP"
chronique Melvins - Lizzy EP

CANADA BUZZ HAS A WAY TO SEE THROUGH MY EYES

Pour une vraie-fausse discographie des MELVINS - Chapitre 49 -

Suite des mini-chroniques autoritaires de sorties Melvinsiennes spéciales/formats courts, etc.

 

"Lizzy", c'est un peu la fausse ballade d'Houdini, interprétation sudiste, désabusée. Charmante voix douce à Buzzo entre les coups de boutoirs, génial pour chanter pardessus le disque ou pardessous sa douche. Les Melvins s'y connaissent aussi en mélodies et c'est pas nouveau, mon pote. Son parfum un peu fané de désinvolture marche à chaque coup dans les bals de campagne désertés. Reste cette fille mi-moche mi-stupide, qui stagne sur le banc tout près de la sortie. Fais-toi plaisir, emmène-la dans ta bagnole pourrie, fais-lui tout un tas de baisers, dis-lui qu'elle est belle, au moins pour ce soir, un moment de tendresse volé à la merditude des choses, c'est toujours ça de pris.

Peut-être même tu finiras ta vie avec elle, qui sait? Faites de beaux enfants sans vous faire trop de mal, je vous en prie.

"Rocket Reducer N° 62" est une reprise des MC5 que les Melvins chérissent dans leurs gros cœurs enrobés de graisse. Ça donne un morceau Hard-Rock'n'Roll qui doit bien chier en live entre deux compos plus zarby à eux. Plaisant. Buzzo chante comme un pitbull. Ouaf.

"Lexicon Devil", encore une reprise, des Germs cette fois, qui était déjà incluse dans les singles d'Amphetamine Reptile, ça a dû poser des problèmes de contrat. Ah non, c'est vrai, c'est un disque promo. Hard-Rock encore, punky, décomplexé, comme c'était la mode de le dire y'a quelques années.

Pouf-pouf.

"It's Shoved", live, même version que sur Alive At Fucker Club, je crois bien. Ou pas, on s'en fout. Bof-bof, elle a déjà bien mieux sonné, celle-là.

Mais rien que pour les trois autres titres, ça vaut le coût du téléchargement gratuit. Ahah.

photo de El Gep
le 03/02/2013

0 COMMENTAIRE

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements