S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Melvins - "Houdini"

Melvins - "Houdini"
chronique Melvins - Houdini
6.5/10 0
Acheter Melvins Houdini sur Amazon

CD album CD album (54:50)

 

Style musical : 

Metal Sludgy / Punk

 

Année : 

1993

 

Tracklist :

1 Hooch
2 Night Goat
3 Lizzy
4 Going Blind
5 Honey Bucket
6 Hag Me
7 Set Me Straight
8 Sky Pup
9 Joan Of Arc
10 Teet
11 Copache
12 Pearl Bomb
13 Spread Eagle Beagle

 

Label : 

Atlantic

groupe Melvins
Melvins

Chroniques :

Mangled Demos From 1983 (1983)
Gluey Porch Treatments (1987)
Ozma (1989)
Love Canal/Someday (1990)
Live Flexi Single (1990)
With Yo' Heart Not Yo' Hands (1990)
Eggnog EP (1991)
Tanx (1991)
Split 7'' (1991)
Bullhead (1991)
Your Choice Live Series (1991)
Joe Preston EP (1992)
King Buzzo EP (1992)
Lysol (1992)
Dale Crover EP (1992)
Night Goat 7'' (1992)
Houdini (1993)
Melvana EP (1993)
Lizzy EP (1993)
Prick (1994)
Stoner witch (1994)
Stag (1996)
Singles 1-12 (1996)
The Bit EP (1996)
Honky (1997)
Alive At The Fucker Club Australia (1998)
The Bootlicker (1999)
The maggot (1999)
The Crybaby (2000)
Colossus of destiny (2001)
Electroretard (2001)
Hostile Ambient Takeover (2002)
Millennium Monsterwork (2002)
26 Songs (réédition) (2003)
Message Saved / Thank you! (2004)
Pigs Of The Roman Empire (2004)
Never Breathe What You Can't See (2004)
Sieg Howdy (2005)
Pigskin / Starve Allready (2006)
(A) senile animal (2006)
A Live History Of Glutony And Lust (Houdini Live 2005) (2006)
Split Tour Double 7 (2007)
Smash The State EP (2007)
Nude with boots (2008)
Pick your battles (2009)
The Bride Screamed Murder (2010)
Hurray For Me Fuk You / Paraquat Plus (2010)
Black Betty Split 7'' (2011)
The Bulls And The Bees (2012)
1983 (2012)
Freak Puke (2012)
Amphetamine Reptile Records Cage Match Tour Split 7 (2012)
Everybody Loves Sausages (2013)
Tres Cabrones (2013)
Melvins 1983 - Gaylord (2013)
Live At Third Man Records (2013)
Hold It In (2014)
Basses Loaded (2016)
Three Men And A Baby (2016)
Dans le même style :
Killing Joke - Absolut Dissent

CANADA BUZZ HAS A WAY TO SEE THROUGH MY EYES

Pour une vraie-fausse discographie des Melvins. - Chapitre 1 -

Avant toute chose, une petite introduction aux chroniques des Melvins:

Tout est parti d'un rêve. King Buzzo, sans guitare, chant seul, faisait un concert de Noisecore (ou de Shit Noise pour ce que ça change) avec deux autres zigues, un derrière la batterie (c'était pas Dale Crover) et un autre assis à la guitare et au magnétophone. A la fin du premier morceau, Buzz s'est alors transformé en Black défoncé chanteur de karaoké, version onirique de  « Joan Of Arc », lancée par le joueur de lecteur cassette.

Après le show, l'autre groupe de la soirée (des têtes de bites intellos) se pointe vers lui , mettant en doute son identité. Le Heavy King montrera ses papiers et révèlera ses origines canadiennes en leur faisant jurer de garder le secret... « or I'll blow your ass ». Se tournant vers moi: « You, I know you're allright, you'll never tell. But if you do, I'll blow... »

Ouais, ouais. Ben désolé Buzzo, fallait pas me faire confiance, t'es Canadien, c'est un scoop.

Et puis, un certain Carcinos cherchait des chroniqueurs pour un webzine aujourd'hui disparu. Comme les Melvins est le groupe qui m'a permis de reconsidérer la musique sous un tout autre angle, je m'étais lancé dans la critique de leur (quasi) intégrale. Je tenais à ce que cet humble coup de chapeau ne disparaisse pas définitivement de la toile. Du coup, je suppose que ces textes seront plus à leur place sur COREandCO.

Voilà donc ce que j'avais pu écrire en 2010 sur mon groupe favori. Merde, je l'ai dit.

Plus de trente chapitres à suivre. Ou pas. Mais surtout n'en croyez pas un mot.

Je suis un vrai trou du cul. J'amorce les chroniques de l'à-peu-près intégrale des Melvins par un de leurs disques que j'aime le moins.

Je vois d'ici: « Roooh attends, Houdini, c'est un monument, mec! ». Ah ouais? Eh bien parfois je pisse sur les monuments, historiques, militaires ou pornographiques. En beuglant « 'Cause I think I'm going blind! ».

Houdini, certes, c'est le « Hooch » d'ouverture, réverbe de caverne sur l'intro de Dale Crover (batteur fantastique, tas d'immondes ignares!), puis riff fouineur et cette voix revêche, teigneuse, pour direct donner le ton: Metal trépané qui accouche dans la boue un monstre punk à sabots et queue fourchue (elle remonte déjà le long de ta cuisse). Mais ils avaient déjà fait mieux dans le genre sur « Bullhead » [Boner/1991]. Grande classe tout de même.

Puis c'est le tube, « Night Goat » (ah!, le voilà le bouc!) et sa ligne de basse que tu peux pas t'empêcher de jouer dès que t'en choppes une. Titre qui rampe, Buzz se déchire la voix dans des cris aigus pris entre deux lignes de chant simples mais inventives. Viens faire du catch avec King Buzzo. La version du single était peut-être encore mieux, plus marécageuse encore.

Mais voilà, les Melvins écoutaient Kiss quand ils étaient petits. Alors ils reprennent la chanson pédophile « Going Blind ». Sympa deux minutes, chiante au bout de trois, un peu poussive. Et puis Kiss, hein, les stades, les hamburgers géants, les kids qui devraient se faire sauter le caisson et toutes les chairs adipeuses et stupides baignant dans leur merde en écoutant Metallica, fait chier. Heureusement qu'avant il y avait « Lizzy », chouette pseudo ballade sudiste où Buzzo prend sa sa voix pop suave dans les couplets.

« Honey Bucket », c'est le Thrash trash de bouseux avec tout qui bave jusqu'au plafond. Et on osait appeler ça Grunge! « Ah, ça ressemble à Metallica! » Pas complètement faux, sauf que là il y a du talent.

« Hag Me », raaah, ça vaut l'achat du disque. Les inventeurs du Sludge (qui ne veut rien dire) s'en donnent à cœur joie. Lourd, putain de lourd. Et toujours ingénieux, les bâtards.

Mais voilà (deuxième fois), il a fallu que ce putain de tox' de Kurt Cobain se mette en tête de produire plusieurs morceaux de ses héros. « Set Me Straight », où ce petit con va jusqu'à prendre une guitare et faire les chœurs. L'un des pires morceaux des Melvins. A oublier.

Quelques fantaisies absurdes en plus, « Pearl Bomb », « Spread Eagle Beagle », « Sky Pup » et une nirvanânerie dispensable (« Copache » ou comprendre: « Cobain, ta gueule! ») et la postérité ne retiendra vraiment que deux autres tubes, le drogué « Teet » et surtout le magistral art-martial « Joan Of Arc », bloc vivace de granit titanesque.

Ouais, bon, Houdini, c'est inégal mais ça contient quand-même plus de grands titres que les trois-quart de ta discothèque pourrie. De très bons moments et une ambiance générale à la fois satanique et fantasque, cependant c'est loin d'être le meilleur Melvins.

Remarquons qu'il a été entièrement ré-enregistré (en mieux), dans des conditions live en studio, en 2005. Mais c'est une autre histoire et j'y reviendrai après vous avoir causé de quelques autres albums.

photo de El Gep
le 23/01/2011

Note des commentateurs : 7/10 (sur 5 votes)

Commentaires

vkng jzz

Sa note : 9/10

vkng jzz le 23/01/2011 à 10:26:30

IP : 90.49.195.217

6.5 seulement pour le Houdini :O pour moi c'est clairement un des plus réussi en terme de compos et de mise en place !

sepulturastaman

sepulturastaman le 23/01/2011 à 11:04:14

IP : 86.213.230.229

Groupe surtout sur-côté oui, voir même hype.

el gep

el gep le 23/01/2011 à 15:51:47

IP : 84.102.94.15

Vous vous plantez tous les deux! Ah-ha!
Les Melvins, "hype"? Y'a pas si longtemps que ça en France, personne n'en avait rien à branler, hormis quelques types bizarres...

Pidji

Pidji le 23/01/2011 à 17:42:51

IP : 93.0.30.108

C'est pas faux, c'est grâce (ou à cause ?) de NOISE que le groupe est plus ou moins "hype" en ce moment. M'enfin tout est relatif !

sepulturastaman

Sa note : 6/10

sepulturastaman le 23/01/2011 à 19:21:24

IP : 88.136.175.41

J'ai le houdini live, j'ai rien trouvé de génial transcendant. Acheté pour mourir moins con. Je suis peut être moins con mais encore plus dubitatif...

el gep

el gep le 23/01/2011 à 22:28:28

IP : 84.102.94.15

Tu connais un disque sur trente, d'un groupe qui tape très large, autant dire que tu ne connais presque rien d'eux, éh-hé-éh! Bon, vus tes goûts musicaux affichés, c'est pas très étonnant que ça ne te cause pas.
Et puis, c'est un groupe qui se mérite.

sepulturastaman

sepulturastaman le 23/01/2011 à 23:03:12

IP : 88.136.175.41

2 avec "senile animal". J'écoute juste par curiosité ; et effectivement je capte pas ou ils veulent nous emmener. On va dire que les deux cd écoutés n'ont pas provoqué le déclic. Après m'a première réaction fut peut être un peu forte/exagéré à entendre/lire pour un fan qui connait la chose. mais que veux tu les Melvins ne sont pas là pour laisser indifférents j'pense.

el gep

el gep le 24/01/2011 à 10:58:03

IP : 84.102.94.15

Je vais arrêter là.
Mais non, je ne suis pas un "fan", pitié!

Ukhan Kizmiaz

Sa note : 6/10

Ukhan Kizmiaz le 24/01/2011 à 11:04:57

IP : 81.243.147.252

J'aime pas Houdini, en tout cas, je ne pense pas que ce soit l'album idéal pour approcher les Melvins...
J'aurais commencé par Stag.

frolll

Sa note : 8/10

frolll le 11/04/2011 à 08:47:06

IP : 217.136.78.4

Mais merde quoi, Houdini...

Runaway

Sa note : 6/10

Runaway le 17/07/2011 à 16:55:59

IP : 213.213.229.213

Quand on voit comment était Night Goat dans le single, comment il a été rendu dans le live of gluttony and lust, et la version délivré ici avec Lorax (?), on comprend pourquoi on a le sentiment que l'album est baclé d'un bout à l'autre.

Franchement, toutes les compos sont bonnes... Mais le son qui ne rend pas du tout justice aux oeuvres (il n'y a qu'à voir sur Goin Blind) et le fait que les chansons soient foutus n'importe comment à la Snivlem (alors que c'etait justement un album ou avoir des ambiances qui se mettent en place, comme dans Stoner Witch, Lysol ou Honky, ca aurait été super, et ya qu'a voir comment le réarrengement est bien fait pour gluttony and lust)

Quand je l'ai entendu, mon avis ça a été : une compilation best of d'inédits qui aurait pu donner un excellent album.

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Toxic Holocaust - Conjure and Command

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016FRANK CARTER & The Rattlesnakes + GodDamn à La Maroquinerie à Paris le 6 octobre 2016