S'inscrire sur COREandCO
Webzine musical COREandCO : hardcore, metal, rock et leurs dérives

Melvins - "Bullhead"

Melvins - "Bullhead"
chronique Melvins - Bullhead
9,5/10 0
Acheter Melvins Bullhead sur Amazon

CD album CD album (34:52)

 

Style musical : 

Sludge / death rock

 

Année : 

1991

 

Tracklist :

1 Boris
2 Anaconda
3 Ligature
4 It's Shoved
5 Zodiac
6 If I Had An Exorcism
7 Your Blessened
8 Cow

 

Label : 

Boner records

 

Lieu d'enregistrement : 

USA

groupe Melvins
Melvins

Chroniques :

Mangled Demos From 1983 (1983)
Gluey Porch Treatments (1987)
Ozma (1989)
Love Canal/Someday (1990)
Live Flexi Single (1990)
With Yo' Heart Not Yo' Hands (1990)
Eggnog EP (1991)
Tanx (1991)
Split 7'' (1991)
Bullhead (1991)
Your Choice Live Series (1991)
Dale Crover EP (1992)
Night Goat 7'' (1992)
Joe Preston EP (1992)
King Buzzo EP (1992)
Lysol (1992)
Houdini (1993)
Melvana EP (1993)
Lizzy EP (1993)
Prick (1994)
Stoner witch (1994)
Stag (1996)
Singles 1-12 (1996)
The Bit EP (1996)
Honky (1997)
Alive At The Fucker Club Australia (1998)
The Bootlicker (1999)
The maggot (1999)
The Crybaby (2000)
Electroretard (2001)
Colossus of destiny (2001)
Hostile Ambient Takeover (2002)
Millennium Monsterwork (2002)
26 Songs (réédition) (2003)
Message Saved / Thank you! (2004)
Pigs Of The Roman Empire (2004)
Never Breathe What You Can't See (2004)
Sieg Howdy (2005)
Pigskin / Starve Allready (2006)
(A) senile animal (2006)
A Live History Of Glutony And Lust (Houdini Live 2005) (2006)
Split Tour Double 7 (2007)
Smash The State EP (2007)
Nude with boots (2008)
Pick your battles (2009)
Hurray For Me Fuk You / Paraquat Plus (2010)
The Bride Screamed Murder (2010)
Black Betty Split 7'' (2011)
Amphetamine Reptile Records Cage Match Tour Split 7 (2012)
The Bulls And The Bees (2012)
1983 (2012)
Freak Puke (2012)
Live At Third Man Records (2013)
Everybody Loves Sausages (2013)
Tres Cabrones (2013)
Melvins 1983 - Gaylord (2013)
Hold It In (2014)
Three Men And A Baby (2016)
Basses Loaded (2016)
Dans le même style :
Hebosagil - herätys

CANADA BUZZ HAS A WAY TO SEE THROUGH MY EYES

 

Pour une vraie-fausse discographie des MELVINS. - Chapitre 4 -


 

Pour comprendre le pourquoi de la démarche boiteuse, se référer à l'introduction du chapitre 1...



Quarante-cinquième porno de la journée, tu croques des grains de café et tu t'empêches de manger, juste pour voir quel effet ça fait. Tu songes à acheter des capotes pour éviter d'avoir la queue en feu, mais t'as retrouvé ton doudou du temps où ça allait mieux et t'as envie de jouer à la poupée. Laisse-toi aller, laisse aller, laisse venir, tu bandes mou et ça fait pas vraiment mal, tu te traites de vieux dégueulasse et se foutre de sa propre gueule, ça aide à faire passer, passer quoi, les pilules, les grains de café, l'amertume? Tu ressasses sans cesse ce disque caoutchouteux, nihiliste car tu ne sais plus ce que ça veut dire mais ça sonne bien, et tant que ça sonne bien, ça peut pas être faux.

« Boris has a way to see through my eyes […] Manipulate me, my arms and legs and spine ». Le morceau parano-schyzo ultime, mesures bancales aux temps forts qui s'inversent, « Boris » est l'une des pires meilleures tranches de gras des putains de Melvins. Mec, ce truc!, mais qu'est-ce que tu veux me faire écouter ces branquignols d'EyeHateGod, bordel? Et ces bouffons beaufs de Korn qui ont dû laisser traîner leurs oreilles coupables là-d'dans pour recracher leur braout millionnaire. Ouais, j'invente des mots, Buzzo aussi dans ses paroles, pourquoi j'pourrais pas? Et puis, je ne me souviens plus du bon mot, « braout », « braout », « ragout », non, vraiment pas, je me rappelle pas, alors « braout », voilà.
(en fait, c'était brouet)

Buzzzzzzz traîne sa voix inquiète sur le colosse bestial « Anaconda » et le stérile frigorifiant « Ligature », morceaux bien-nommés trahissant la couleur locale de ce disque à la pochette panier de fruits. Et pas seulement bleu chiotteux, nan, un peu d'imagination, lis entre les cuves... Le sang froid précédemment cité, on dirait du Thrash joué à la mauvaise vitesse (devinez laquelle). Et les trompes bouchées, c'est le plus grand hommage qu'on pouvait faire au « My War » de Black Flag, tout en mijotant sa propre cuisine. (J'aurais pu dire ça à propos de n'importe quel autre titre du LP, en même temps...) Est-ce un hasard si cette pochette affiche approximativement la même couleur que celle des hardcoreux à Henry Rollins ?

Ce disque, c'est aussi du Grind ralenti, du Death Metal bêtifié et pouilleux, du Rock dégénéré 19ème génération. Grind : « Zodiac » est une reprise de Brutal Truth, au fait. Rien à foutre, je sais. Sleep, money and food.
And foutre.

« It's Shoved », Pop-Rock tondue, humiliée mais vengeresse. Pas vraiment pop, mais bon, c'est comme Rock, Stoner et chroniquer, ça veut rien dire. Si je subissais un exorcisme, je dirais que les Pixies traînent dans la ligne de basse derrière l'unique note de Buzzo: « If I Had An Exorcism », ouais, j'en dirais encore des conneries. Je pense à la bassiste Lorax et je vois celle de Clockcleaner (R.I.P.), mais, damn-it!, pourquoi donc? Et qu'est-ce que les Pixies viennent rôder dans ma chronique? Nan, rien, c'était pour dire que ces deux titres étaient bizarrement attifés pour sortir et se rendre faussement accessibles. Des belles salopes, quoi.

Un schizophrène, ça peut parler de choses aussi sérieuses qu'impossibles en étant très persuasif, et ça sonne comme « Your Blessened » et tout le reste ici. Ça bouillonne, toujours dans ce down-tempo de fou, et ça colle la nausée, le prédicateur apocalyptique est debout dans sa charrette, les boeufs aux muscles saillants vont au pas, aussi sûrement que ce monde recule vers les fosses. Hou!, comme c'est lyrique.

Lyrisme toujours: les vaches, elles, elles seront là à la fin du Grand Tout ; « Cow »: Buzzo chante nasal comme la chose du ventriloque et Dale Crover finit seul en solo aléatoire, des étoiles soniques dans les cymbales alors que le mp3 pourrave 96kbps n'existait même pas.

J'aimerais avoir ce premier grand disque des Melvins en vinyle pour profiter pleinement de tout le goudron de son son. Faudrait d'abord que vous vous cotisiez pour me payer, enfin, une platine. Je finirai en remarquant que King Buzzo chantait ici pour la première fois de façon tout à fait convaincante et qu'il ne fera que s'améliorer par la suite. Allez, achète-ça tout de suite, vil consommateur crédule.

photo de El Gep
le 27/02/2011

Note des commentateurs : 9.5/10 (sur 2 votes)

Commentaires

Ukhan Kizmiaz

Ukhan Kizmiaz le 27/02/2011 à 14:33:15

IP : 81.243.136.244

J'attends avec impatience la chronique de The Crybaby ^^

cglaume

cglaume le 28/02/2011 à 12:41:46

IP : 90.80.1.65

J'ai un peu du mal à me représenter comment ça sonne, mais la chro est franchement bien écrite ! :)

vkng jzz

vkng jzz le 01/03/2011 à 09:41:27

IP : 2.1.93.132

ya BORIS sur cet album, ça suffit. c'est juste un de leur meilleur morceau.

bernard

bernard le 01/03/2011 à 14:41:56

IP : 78.31.41.218

Mon préféré !!

el gep

el gep le 02/03/2011 à 00:02:22

IP : 84.102.94.28

"The Crybaby", c'est pas tout de suite: chapitre 17! "Bullhead" ça sonne exactement comme tu l'imagine.: Dans la boue, du Rock maudit zombie, je sais pas, mais c'est vaudou!

frolll

Sa note : 9/10

frolll le 11/04/2011 à 08:41:34

IP : 217.136.78.4

BORIS !

Runaway

Runaway le 15/07/2011 à 23:08:19

IP : 213.213.229.213

Zodiac c'est pas une reprise de Brutal Truth :p C'est plutôt Brutal Truth qui a repris Zodiac (version qu'on trouve d'ailleurs dans la compilation au combien merdique des singles vynils là)

J'adore tes critiques des Melvins et j'ai hâte de lire les suivantes, c'est bizarre mais je partage pas mal d'avis avec toi.

J'ai hâte de savoir ce que tu as pensé de Colossus of Destiny.

el gep

el gep le 16/07/2011 à 02:56:13

IP : 93.13.95.236

Aaaaaaaah ben merde alors, j'ai toujours cru que c'était l'inverse. En même temps, je ne sais pas pourquoi. J'ai pas dû vérifier mes suppositions... qui avec le temps ont dû se changer en Vérité. Merci de rectifier cette lamentable erreur! "Colossus Of Destiny", ça sera dans les deux prochains chapitres et je me suis bien amusé.

Runaway

Runaway le 16/07/2011 à 12:11:11

IP : 213.213.229.213

Super sympa x)
Je vais bientôt commencer moi aussi un blog de chronique et j'ai décidé de commencer avec les Melvins, sauf que pour le coup je vais tout faire chronologiquement, même en divisant les premiers vynils par face (qu'il vaut mieux écouter comme ça à mon sens)...
Ca va être assez monstrueux x)

Histoire de bien marquer le coup après je continuerai sur Blut Aus Nord \o/

el gep

el gep le 16/07/2011 à 20:53:36

IP : 93.13.95.236

Cool! Tu feras péter les liens quand t'auras commencé, OK?

Runaway

Sa note : 10/10

Runaway le 17/07/2011 à 12:06:37

IP : 213.213.229.213

Beh oui :p

Ajouter un commentaire

Pseudo : e-mail :

Commentaire :

NOTE : Vos commentaires sont soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'ils trouvent que votre message n'a pas à apparaitre ici, il sera supprimé.

Jeux-concours

INTRONAUT + SHINING au CCO de Villeurbanne le 22 septembre : 2 places à gagner !

Dernières news

Chronique au Hasard

Cavalera conspiracy - Inflikted

COREandCO radio

Évènements

INTRONAUT + SHINING au Preo à Oberhausbergen le 23 septembre 2016Intronaut + Shining au CCO Villeurbanne le 22 septembre 2016See you in the pit #6 du 8 juillet au 23 août 2016 @ Secret Place à Saint-jean-De-Vedas