Melvins + Big business + Porn le 28/09/2008, Le confort moderne, Poitiers (86)

Melvins + Big business + Porn (report)
Si comme moi, vous faites partie des malheureux n’ayant pu aller au Roadburn l’an passé, Le Confort Moderne à Poitiers vous offre la possibilité de revoir un de ces événements inratables ! (et avouez que le Poitou est plus accessible que la Hollande…) Les cultissimes MELVINS accompagnés de BIG BUSINESS ainsi que de MEN OF PORN nous font l’honneur de passer par chez nous et croyez moi, cela vaut la peine d’annuler toutes activités prévue ce jour là pour la consacrer cette date.

Surtout lorsque la salle présente autant de qualité que ce tout flambant neuf Confort Moderne ! Espace réservé aux graff a l’entrée, baby-foot recouvert de moumoute zébrée, banquette rembourrée, dj et fantomatique, vous rendez-vous compte ?!! Je vais de surprises en surprises en constatant le nombre de personnes présentes alors que les concerts ne débutent que dans une heure. Un gentil monsieur viendra d’ailleurs nous informer lors du début de chaque prestation, si ça c’est pas la classe !

Commençons donc les festivités avec Men Of Porn et ses ambiances psychédéliques noisy. Dale Crover, batteur des Melvins, bientôt rejoint par son homologue de Big Business vont donner la rythmique durant presque 40mn de set. Les morceaux interprétés ce soir sont plus ambiancés et jouent moins sur le côté sludgy qu’on leur trouve sur album, mais qu’importe, le son (bien qu’un poil cradingue) au niveau elevé (dixit en gras et en majuscule les écriteaux sur les portes de la salle) et est bourré de basses. Malgré la Travis Bean du guitariste et le bassiste agenouillé durant tout le set martelant son instrument d‘un poing américain, ce concert ne marquera pas trop l’assistance déjà surexcitée.

C’est au tour de BIG BUSINESS d’entrer sur scène avec un très bon sens de l’humour, face a un public habitué aux frontmen metol ou HxC, celui ci nous demandera de faire le moins de bruit de possible afin de contraster avec le déluge sonore provoqué par ce duo. Une bonne purée bien rock’n’roll et bien rentre dedans nous ai deversée dans les conduits pendant 40grosses minutes de show. Rejoint en milieu de set par Dale Crover (encore) mais a la guitare cette fois ci, le combo délivrera puissamment ses compos avec une patate et une bonne humeur communicative ! Un poil trop rapide pour moi mais c’est si rare de se faire ramoner les cages a miel de la sorte qu’on en oublie le niveau sonore a faire s’écrouler un immeuble.

Puis l’heure des MELVINS sonna, vint l’heure glorieuse de la messe du rock’n’roll, l’auberge espagnole du gros son. En effet, Dale Crover de retour derrière ses fûts, accompagné par le batteur de BIG BUSINESS et de son bassiste sont là pour soutenir le charismatique chevelu Buzz Osborne.
Fort d’un dernier album bien rentre dedans le groupe ne va pas y aller par quatre chemins: ça balance du lourd d’entrer de jeu et mon dieu ce que ça dépotte ! Un son juste MONUMENTAL nous pourfend les tympans, avec une batterie doublée provoquant des tremblements de terre et une osmose entre les 4voix des zicos absolument magique. Les morceaux s’enchaînent en nous en foutant chaque note un peu plus dans l’extase. « Nude with boots » « Dog Island » « Dies Irae » du dernier album, plus un paquet d’(A) Senile Animal « Civilized Worm » « Blood Witt » etc un peu accélérés et quelques vieilleries pour combler le tout ( la lancinante « Eye Flys » etc) Ajoutez a cela une reprise des Rolling Stones « My Generation » a capela et le titre « BORIS » (dont le groupe japonais tire son nom) pour clôturer le set après une reprise de l’hymne américain revisité et vous obtenez un concert monumental. Complètement transportée par le son l’assistance saura saluer la prestation du groupe ricain.

C’est véritablement sur le cul que je sortirai de la salle, bluffé par ce concert. C’est bien la preuve qu’un bon son peut faire passer des morceaux bons (la dernière période des Melvins me plaisant moins que les anciennes) en tueries sur scène. Surtout lorsqu’un deuxième batteur vient marteler lourdement les futs alors que le volume sonore est déjà élevé ! Que rajouter de plus, une soirée qui nous aura mit du bois et de la poutre plein les oreilles; et rien que pour le culte de ce groupe c’était une soirée a ne pas manquer.
photo de Viking Jazz
le 17/10/2008

2 COMMENTAIRES

killahill33

killahill33 le 21/01/2009 à 13:48:36

la reprise "my generation" n'est pas des stones mais des who. Ya des videos de ce concert qui trainent sur www.never-scene.com

killahill33

killahill33 le 22/01/2009 à 20:25:05

en voici dailleurs une:

AJOUTER UN COMMENTAIRE

anonyme


évènements

  • ARO ORA release party à La Parenthèse à Ballan Miré (37) le 12 octobre 2019
  • BLACK BOMB A + Dagoba + Mugslug au Séchoir (L'Atelier À Spectacle) le 12 octobre 2019
  • Sleep au Bataclan à Paris le 8 octobre 2019